ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,09
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Quai d'Orsay, tome 1 : Chroniques diplomatiques [Relié]

Christophe Blain , Abel Lanzac
4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 16,45
Prix : EUR 15,63 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,82 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 22 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

6 mai 2010 Quai d'Orsay (Livre 1)
Le jeune Arthur Vlaminck est embauché en tant que chargé du langage par le ministre des Affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il se faire une place entre le directeur du cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d'Orsay où le stress, l'ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Inspiré de l'expérience d'Abel Lanzac qui fut conseiller dans un ministère, cet album restitue une vision de la politique à la fois pleine d'acuité et d'humour. Un pur régal !

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Quai d'Orsay, tome 1 :  Chroniques diplomatiques + Quai d'Orsay, tome 2 : chroniques diplomatiques + de Gaulle à la plage
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Christophe Blain est un dessinateur et scénariste de bande dessinée. Prolifique, il a à son actif de nombreuses publications, telles que Gus, Socrate le demi-chien ou le très célèbre Quai d'Orsay. Il a également reçu de nombreux prix, comme celui du meilleur album du festival d'Angoulême de 2002 pour le premier tome de Isaac le pirate, paru dans la collection Poisson Pilote. Christophe Blain naît en 1970 et se met à dessiner très vite. Mais pas de BD : pour les cases et les bulles, il a la flemme. Et il ne compte pas en faire un métier : "j'ai toujours dessiné, mais ça me semblait inaccessible. Les choses que j'aimais, j'imaginais à peine qu'elles étaient faites par des humains." Donc il essaie d'autres voies. Par exemple, trois semaines en fac de droit. Ça lui apprend au moins une chose : c'est "trop chiant" et le dessin est décidément la belle solution. Mais toujours pas la BD. À 17 ans, après avoir passé son enfance à potasser Lucky Luke et Tintin, il se détourne de la BD pour s'intéresser à la peinture. En 1989, il entre dans une école genre "arts appliqués". À l'époque, c'est très chic d'être directeur artistique dans la pub. Lui, il veut être dessinateur dans la presse et l'édition. Son prof lui demande : "Et tu veux faire barman le jour ou la nuit ?" Bref, il se fait virer. Puis, il passe un an aux Beaux-Arts de Cherbourg, immergé dans l'art contemporain "méchant", les sculptures conceptuelles et les mémoires sur Warhol ou Boltanski. Lui, ce qu'il aime, c'est Picasso, Lautrec, Bonnard, Serov, Repine, Gustave Doré et Daumier. En 1991, il part à l'armée avec l'idée d'en tirer un carnet de voyage sur la vie des troufions. Il se retrouve matelot. Comme Guibert dans Le Réducteur de vitesse, il est tout le temps malade, et comme Isaac sur son bateau pirate, il dessine tout ce qu'il voit. Il en ressort avec Carnet d'un matelot. (Le musée de la Marine est son musée préféré.) En 1997, il part sur une base scientifique au pôle Sud, en Terre Adélie. Il y vit un rêve de gosse : des camions, un hélicoptère et des manchots partout, comme des poules dans une basse-cour. Il en revient avec Carnet polaire. Entre-temps, sa rencontre avec Joann Sfar, Lewis Trondheim, David B. et Émile Bravo à l'Atelier des Vosges, lui a (enfin) donné envie de faire de la BD. Ils ont la même manière d'envisager le récit : l'intimisme et les complexités humaines glissés dans un cadre épique : ça devient presque une école. En 1999, après avoir dessiné sur les scénarios de David B., Sfar et Trondheim, il se met à écrire des histoires — l'une de ses préoccupations majeures étant: "Qu'est-ce que c'est, un mec bien?". Et il a le sens de l'émotion: à la fin du tome 2 d'Isaac le pirate, il tue Henri son personnage préféré. "Il fallait parce que si on tue quelqu'un dont on se fout, tout le monde s'en fout". Pour la suite de l'histoire, il hésite. "Quand j'ai commencé, je savais qu'Isaac allait revenir. Maintenant, je ne sais plus. Je veux qu'il continue le voyage, c'est tout." Et tout ça lui réussit : il récolte le Prix du meilleur album d'Angoulême en 2002 pour le premier tome d'Isaac le pirate. Ainsi, Blain continue de voyager pour recevoir les nombreux Prix qu'on lui décerne partout dans le monde, à Montreuil, Brive, Genève, Angoulême, Saint-Étienne, Vincennes, etc. Il poursuit Isaac le pirate aux éditions Dargaud (5 tomes à ce jour), et se destine à d'autres carnets de voyage. Dans la même collection, (« Poisson pilote »), paraissent les 3 premiers tomes de la série Socrate le Demi-chien et également les 3 premiers tomes de son autre série, Gus. En 2008, Blain s'essaie à la réalisation avec le clip vidéo du single Comme un manouche sans guitare de l'album éponyme de Thomas Dutronc. Il est également l'auteur de l'affiche du film Tournée de Mathieu Amalric en 2010. Il crée l'émoi dans toute la France avec son album Quai d'Orsay, en 2010. Aidé d'Abel Lanzac pour le scénario, ce dernier lui confie ses expériences au Ministère français des Affaires étrangères lors de l'ère Villepin, que Blain va retranscrire avec humour dans cette oeuvre originale. En 2011, il réalise les illustrations de l'album "Je suis au paradis" de Thomas Fersen et nous offre la suite de Quai d'Orsay. En 2013, Quai d'Orsay reçoit le prix du meilleur album lors du festival d'Angoulême, et un film adapté de la bande dessinée est prévu pour 2013.

Abel Lanzac, alias Antonin Baudry est depuis septembre 2010 Conseiller Culturel de l'Ambassade de France aux Etats-Unis. Il a la charge de l'ensemble des relations culturelles franco-américaines et soutient conjointement les universités ainsi que les arts français auprès de leurs homologues outre-Atlantique. Il a renforcé et renouvelé, avec une équipe répartie entre New-York, Washington et huit autres villes américaines, le lien entre les Etats-Unis et la France , par le biais de la diplomatie culturelle. En qualité de Conseiller Culturel, Antonin remplit également la fonction de Représentant Permanent des Universités françaises aux Etats-Unis et il favorise les échanges universitaires franco-américains à travers la création de passerelles bilatérales entre chercheurs, mais aussi entre étudiants. De septembre 2006 à septembre 2010, Antonin était Conseiller Culturel à Madrid. Il a également occupé les positions de « plume » et de conseiller de ministre : conseiller technique et chargé des discours au Quai d'Orsay de 2002 à 2004, au Ministère de l'Intérieur de 2004 à 2005, et en charge des affaires culturelles et économiques internationales à Matignon de 2005 à 2006. En février 2013 il a reçu, sous le pseudonyme d'Abel Lanzac, avec le dessinateur Christophe Blain, le prix du meilleur album du festival d'Angoulême pour leur bande-dessinée Quai d'Orsay. L'adaptation cinématographique sortira en salle en novembre 2013. Avec Bertrand Tavernier et Christophe Blain, Antonin a reçu le prix du jury pour le meilleur scénario au festival de San Sébastian 2013. Antonin est un ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, ainsi que de l'Ecole Polytechnique.

Détails sur le produit

  • Relié: 104 pages
  • Editeur : Dargaud (6 mai 2010)
  • Collection : Quai d'Orsay
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2205061321
  • ISBN-13: 978-2205061321
  • Dimensions du produit: 29,2 x 24,8 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.303 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
30 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Relié
Comme tout le monde le sait, ce Quai d'Orsay est issu des talents conjugués d'un conseiller ministériel et du génial Christophe Blain (Donjon potron-minet, Isaac le pirate, Gus...) et dépeint le quotidien du cabinet de Dominique Galouzeau de Villepin, ministre des affaires étrangères (2002-2005).
L'album est un régal, tous les commentateurs précédents l'ont à juste titre souligné. Le trait de Blain est particulièrement adapté à la furia villepiniste et le choix de faire rapporter cet épisode diplomatique par un candide non issu du sérail (notre conseiller est un universitaire et non un conseiller des affaires étrangères) permet aux non initiés de découvrir le curieux monde si méconnu des cabinets ministériels. Pour bien le connaître, je regrette que les personnages (souvent détestables) qui forment le quartet chef de cabinet / conseiller communication / conseiller presse / conseiller parlementaire soient passés sous silence ou qu'il ne soit jamais question de finances (sujet permanent de tous les ministères) : il n'est ici question que de grande politique mais ce sera peut-être pour le prochain épisode. En revanche, les rivalités entre jeunes conseillers techniques et directeurs d'administration centrale blanchis sous le harnais ou le rôle essentiel (démentiel, même) du directeur de cabinet sont admirablement suggérés.
Evidemment, c'est le personnage principal qui donne tout son talent à l'ouvrage. Est-il fou ou est-il génial ? L'album reste délicieusement ambigu sur ce point.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vlon ! 22 juillet 2010
Par Jay TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Relié
Mon mari a acheté cette BD à la gare et je l'ai entendu rire en tournant les pages pendant tout le trajet. Il espère bien qu'un tome 2 est en préparation. Voilà qui a naturellement éveillé ma curiosité.

Ni passionnée ni indifférente aux coulisses de la politique, j'ai bien aimé être comme une petite souris dans les couloirs du cabinet ministériel des Affaires étrangères. A une époque où les « éléments de langage » sont devenus la dernière expression à la mode pour parler de politique, je me suis intéressée à l'expérience d'Arthur Vlaminck. Je n'étais pas très attirée par le dessin de Christophe Blain que je trouve un peu sec. Pourtant je dois avouer qu'il croque à merveille l'allure, la gestuelle et la fougue de Villepin. Quant au texte, je n'ai pas été surprise d'apprendre plus tard qu'Abel Lanzac avait été conseiller. Les détails, les termes employés et les échanges donnent indéniablement le sentiment d'un vécu authentique.

Il est vrai que l'histoire se concentre plus sur l'élaboration des discours que sur la véritable action du ministère et que cela pourra laisser une impression de vide. Personnellement, j'ai interprété cela comme le parti pris de parler du fonctionnement du cabinet plutôt que de sa fonction. Il m'a semblé que montrer l'air brassé plutôt que l'efficacité avait aussi un sens. Ce qui est intéressant enfin, c'est qu'aucun jugement définitif n'est asséné. On se moque mais on admire aussi. On ne sait pas très bien en fermant la BD si Villepin est un des derniers gardiens de l'esprit chevaleresque ou un rhétoricien oiseux. Au citoyen lecteur d'en juger sans doute...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 magnifique ! 18 mai 2010
Format:Relié
Le personnage de Villepin vu par Blain a un charisme et un mouvement extraordinaires.
Il y a de quoi être décoiffé en suivant les grands allers-retours, les coups de poing du héros, ses entrées en coup de vent, les VLAN des dossiers posés sur la table!
On goûte aux grandeurs et décadences des hommes politiques; on s'attache à eux pendant une page, on les méprise la page d'après. Il en ressort un portrait complexe et passionnant.
Reste à espérer qu'un second tome verra bien le jour.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Chroniques du Quai 11 décembre 2010
Par Durand Sébastien TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Relié
Une remarquable plongée dans les arcanes du Quai d'Orsay et dans les méandres de l'esprit de son occupant, le ministre Alexandre Taillard de Vorms, vu par un jeune homme chargé des "éléments de langage" (autrement dit la rédaction des fiches et des discours).

Ce livre serait déjà hilarant s'il n'était qu'oeuvre de fiction, mais bien plus encore si on lui accorde le goût des choses vécues au ministère des affaires étrangères sous.. Dominique de Villepin qui est ici portraituré et caricaturé (mais l'est-il vraiment ?). Les remarques sonnent juste, les hauts fonctionnaires qui font avancer la machine et se demandent si leur ministre est brillant ou à côté de la plaque. Pour résoudre les problèmes d'un pays d'Asie ou d'Afrique au bord de la guerre comme pour déjeuner avec un prix Nobel de littérature, quelques phrases bien senties et "stabilobossées" (les Stabiloboss du ministre tiennent un vrai rôle dans ce livre !) dans les Fragments d'Héraclite peuvent tenir lieu de bréviaire... Et pendant ce temps, les conseillers et colaborateurs abîment leur santé mentale et s'épuisent à faire le travail. Mais les coups d'éclat à la tribune de l'ONU, qui peut les faire sinon un génie ? Ou un fou ? Ou un fou génial ? Le livre laisse ouvert toutes ces possibilités.

Très beau travail graphique (Christophe Blain) également
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
4.0 étoiles sur 5 Dessins dépouillés et expressifs, rend l'ambiance d'un...
Les dessins remarquables permettent de réduire le texte à de (trop) nombreuses onomatopées. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par RMnr
5.0 étoiles sur 5 Bien observé !
C'était un cadeau pour un parent diplomate qui était en poste à New-York au moment du discours de Villlepin sur l'Irak. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Resdulac
5.0 étoiles sur 5 Une BD intéressante et bien menée
L'histoire vraie d'un ancien fonctionnaire du cabinet du ministre des affaires étrangères : amusant, intéressant, prenant et bien mené. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Claire-Isabelle Rousseau
5.0 étoiles sur 5 Je l'aime!
Oh là là! Un très bon livre, très bien fait! Je l'aime beaucoup. C'est hyper drôle et les dessins sont incroyables!
Publié il y a 3 mois par M. K
2.0 étoiles sur 5 quai d 'orsay tome 1 nous a déçus
l'image et le texte sont confus et la satire qui au début nous attirait nous a finalement laissé sur notre faim!
Publié il y a 4 mois par christiane peillon
5.0 étoiles sur 5 Photo de groupe avec patron
Le film est pourtant sorti en salle mais ça n'a pas suffit et il aura fallu qu'un collègue nous prête carrément la BD pour qu'on se décide enfin à... Lire la suite
Publié il y a 5 mois par BMR & MAM
1.0 étoiles sur 5 Gargarisme de bobos
Bien dans l' a-culturisme ambiant, un délire de verbiage sans queue ni tête . C'est peut-être l'image que donnent certains de nos ministres bobo, incapables de gérer... Lire la suite
Publié il y a 6 mois par RAY44
4.0 étoiles sur 5 dérision!
y'a du rythme dans cette BD, on s'y croirait presque! C'est drôle et en même temps on perçoit la difficulté de mener une politique au niveau international. Lire la suite
Publié il y a 10 mois par euménide
2.0 étoiles sur 5 pourquoi une BD
les tribulations d'une jeune recrue au sein d'un ministère auraient , je pense mérité mieux qu'une BD au graphisme très sommaire, limite caricature, le... Lire la suite
Publié il y a 12 mois par Bausseron Francine
4.0 étoiles sur 5 quai d'orsay tome 1
Trés bon livre entre réalité et fiction .
Les mésaventures de ce stagiaire au sein du ministere et fin et pleins d'humour !
Publié il y a 12 mois par Angelika LAGOA
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa84fb624)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?