undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Quel effet bizarre faîtes-vous sur mon coeur et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Quel effet bizarre faites... a été ajouté à votre Panier
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par legrandfleuve
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur Broché – 7 mai 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 19,00 EUR 2,14

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur + La Haine de la famille
Prix pour les deux : EUR 26,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Enfin une lettre de toi, retenu à l'île d'Elbe. Comment est-ce possible ? Je n'aurais jamais imaginé qu'un jour tu serais exilé et moi répudiée. Que de douleurs nous avons traversées pour en arriver là.
On me connaît mal, dis-tu dans ta lettre. Tu te prépares à substituer ta plume à l'épée, voilà presque une bonne nouvelle. Puisque nous devons être jugés, soyons-le pour ce que nous sommes. Moi, je n'ai pas de comptes à rendre à l'Histoire. À toi seulement. C'est pourquoi j'entreprends de t'écrire. De te raconter ma vie depuis ce funeste dîner où tu décidas de la séparer de la tienne.
On me disait lascive, infidèle, dépensière, futile, seule la méchanceté ne m'a pas été imputée. La bonté a-t-elle si mauvaise réputation pour qu'on daigne me l'accorder ?
Mais qu'importent dans les circonstances d'aujourd'hui les médisances d'hier ! J'ai parfois vécu dans le mensonge. Mourir dans la vérité est le moins que je puisse faire.
J'aurais dû subir le sort de Marie-Antoinette et celui de mon mari Alexandre de Beauharnais. Tu ne devrais jamais oublier que j'ai entendu avec effroi mon nom prononcé par les bourreaux, parmi d'autres condamnées.
Quand votre gorge a manqué être tranchée pour une particule, il est difficile de garder le sens commun. Rien n'est plus comme avant. Je ne suis pas une femme comme les autres, je suis une femme accidentée. Quand te parviendront ces quelques feuilles, tu ne devras pas te souvenir de moi selon les critères d'une épouse normale. La vie m'a blessée. Mes lésions n'ont pas été visibles de l'extérieur comme celles de tes soldats. Mes blessures n'ont pas saigné. Même le sang des femmes ne s'écoule plus de mon corps depuis l'approche de l'échafaud. Il est probable que je ne puis avoir d'enfant depuis cet instant.
Quand mon heure viendra, j'aurai moins à perdre, une partie de moi est restée à la prison des Carmes. Une partie de moi est morte, même si je suis passée à côté de la lame. C'est la morte en moi qui n'a peur de rien, ni de la rumeur ni des lois. La morte se fiche des vivants et de leurs conventions, la morte piétine, saccage, se moque, ravage.
Bonaparte, sais-tu que tu as épousé une moitié de femme ? Tu as aimé une moitié et détesté l'autre. Moi aussi.
Tu triomphais des vivants, mais capitulais devant la défunte. Josèphe Rose emporta Joséphine, tu fus impuissant à l'arrêter.

Revue de presse

Après sa répudiation et le remariage de Napoléon avec la jeune Marie-Louise, Joséphine pouvait se dire : "Elle a épousé l'Empereur, j'ai épousé l'homme." C'était sa fierté de femme. À l'Autrichienne, la diplomatie, le troc politique ; à elle, l'amour. Sur cet avantage et cette victoire que personne ne peut lui contester, Joséphine a écrit une longue et dernière lettre à son ex-mari, exilé à l'île d'Elbe. Il ne l'a jamais reçue puisque c'est Christine Orban qui l'a imaginée et publiée en lui donnant pour titre une phrase tirée de la correspondance passionnée de Bonaparte : Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur. C'est un roman d'amour, bien sûr, les sentiments de Joséphine pour son Achille - c'est ainsi qu'elle l'appelait - n'ayant jamais été aussi forts et sincères que depuis qu'elle l'a perdu... (Bernard Pivot - Le Journal du Dimanche du 8 juin 2014)



Détails sur le produit

  • Broché: 200 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (7 mai 2014)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226258256
  • ISBN-13: 978-2226258250
  • Dimensions du produit: 20,6 x 2,2 x 14,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 90.670 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Photo © Sylvie Lancrenon

Christine Orban a publié presque tous ses ouvrages aux éditions Albin Michel dont Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête et par beau temps aussi (2007), N'oublie pas d'être heureuse (2009)...

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Koryfée/Karine Fléjo TOP 500 COMMENTATEURS le 30 juin 2014
Format: Broché
Avec une empathie troublante, Christine Orban s’empare du personnage de Joséphine et nous fait partager ses passions amoureuses.

Tandis que Napoléon est exilé sur l’île d’Elbe, l’impératrice Joséphine, que ce dernier a répudiée après quinze ans de vie commune, décide de lui écrire, de consigner dans un cahier tout ce qu’elle a sur le cœur. Pour le repos de son âme. Pour tenter de comprendre comment leur philosophal amour a pu péricliter ainsi. Pour mettre des mots sur ses maux. Pour obtenir le pardon de celui qu’elle n’a jamais cessé d’aimer…

Car depuis ce jour où Napoléon l’a convoquée aux Tuileries pour lui annoncer sa décision irrévocable de divorcer, Joséphine n’est plus que géhenne." Combien de fois le mot divorce a t-il résonné dans ma tête depuis que tu l’as prononcé? Des milliers de fois. J’ai été battue, flagellée par un mot. Quand mon esprit sortira t-il du tourbillon dans lequel la douleur le retient prisonnier?"(P.17) Certes, depuis que Napoléon a découvert sa relation avec Hippolyte Charles, Joséphine vivait avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. Un écart de conduite isolé toutefois, qu’elle n’a eu de cesse de regretter. Ce n’est cependant pas cette liaison adultérine que l’empereur toujours amoureux de sa femme, invoque, mais la raison d’état : il a besoin d’une descendance, or Joséphine ne parvient plus à enfanter. L’amour sacrifié sur l’autel de la gloire. L’État comme rival. Percluse de douleur, elle se retire à la Malmaison.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Naty Sardegna TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 octobre 2014
Format: Broché Achat vérifié
J'ai reçu ce livre le 2 octobre.Je l'ai dévoré en un jour. On se plonge dedans et on arrive pas à en sortir.Quelle belle écriture. Facile à lire on ne s' arrête plus.
On connaît une Josephine blessé par la vie.Morte dans l'âme .Elle arrive à ce donner toutes les fautes pour justifier l'acte (pour raison d'état ) de Bonaparte, son grand amour.
Ils y a des phrases superbes....vraies pour nous aussi.
Josephine est une fille des îles, pas destinée à être Imperatrice, veuve, qui a vu la mort en face a la prison des Carmes.
Elle est une mère qui aime terriblement ces enfants, une femme simple , qui aime les fleures et les animaux (Malmaison :ces roses de la Martinique, ces cygnes noirs ...), une grand mère , une femme du beau monde, qui lance les modes et connaît les bonnes manières .
Ma pauvre Josephine .Comme elle le dit: avec le temps son amour à grandit et celui de Bonaparte faibli .
Que des humiliations .Une belle famille qui la détestait.
L'erreur de trahison amoureuse avec Hippolyte lui a coûté cher et permis à Napoléon de la trahir ensuite sans avoir d'état d'âme tout étant justifié .
Que de sentiments.
Elle le protégera et justifiera jusqu'à la fin.
Dans ces lettres que de la tristesse mais qui ce lit en se mettant a la place de cette femme répudiée et humilié.
Je reste avec un pincement au coeur pour cette femme au fond bien intelligente et douce.
L'amour entre elle et Napoléon à vraiment du être fort ...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par ADELE le 12 mai 2014
Format: Broché
je suis en train de lire ce livre et c'est un pur régal. Il est très bien écrit. Il me donne envie d'en savoir plus sur l'Impératrice Joséphine, qui je me rend compte, bien que répudiée est toujours appelée "Impératrice". Je vais allée vite sur internet pour voir ce diamant. Merci à vous Madame Orban de m'avoir fait connaître cette page de l'histoire.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par abc le 15 juin 2014
Format: Format Kindle Achat vérifié
Nombreuses sont les critiques sur le défaut des références historiques. Personnellement j'ai trouvé que les rappels des moments clés de l'Histoire sont savamment dispersés de sorte à ne pas faire de se livre une biographie ou justement un roman historique mais à garder la nature de ce livre qui est avant tout un livre d'amour qui relate les émois d'une amoureuse en deuil de son couple. Je crois justement que le peu de références chronoligiques incite le lecteur curieux à aller voir ailleurs pour avoir plus de précisions et meme s'intéresser d'avantage à Josephine et Napoleon, quitte à lire une biographie, ou au moins un article Wikipédia à leur sujet .
Livre agréable à lire. Je recommande vivement.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Isabelle Gateau le 11 juillet 2014
Format: Broché Achat vérifié
quelle belle analyse des sentiments humains avec une grande précision . Joséphine de Beauharnais nous livre son ressenti après sa répudiation et l'analyse de sa vie avec Bonaparte sous la plume de Christine Orban ; C'est un régal sur fond historique. Très intéressant. On ne peut plus s'arrêter de lire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?