• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Qu'est-ce que la démocrat... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par -betterworldbooks-
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Le dos et les coins peuvent montrer des signes d'usure. Les pages peuvent inclure des notes et quelques signes de feutre. Sous garantie de remboursement complet. Plus de plus d'un million clients satisfaits! Votre alphabétisation dans le monde achat avantages!
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Qu'est-ce que la démocratie ? Broché – 9 février 1994


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,50
EUR 21,50 EUR 1,25
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,47

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

L'idée démocratique ne peut se réduire à un ensemble de garanties contre le pouvoir autoritaire.
Le continent européen sur lequel est née la démocratie a subi au XXe siècle de multiples totalitarismes. Le champs démocratique s'est de ce fait limité à la mise en oeuvre d'un ensemble de garanties prévenant l'arrivée au pouvoir de dirigeants contre la volonté de la majorité. Mais l'idée démocratique ne peut s'en contenter et doit trouver un contenu positif. La culture démocratique et l'idée de sujet comportent un lien incontournable.
C'est dans l'acteur social que doit se combiner la raison (instrument indispensable dans un monde de techniques) et la mémoire sans laquelle n'existe pas d'acteurs produisant l'histoire. Ces deux faces de l'action sociale requièrent des conditions institutionnelles qui sont la définition même de la démocratie.
Dans la notion de démocratie se combinent trois composantes excluant tout principe supérieur.
Il n'y a pas de démocratie sans libre choix des gouvernants par les gouvernés, sans respect des droits fondamentaux ni sans respect de la citoyenneté. Le lien qui unit ces trois principes n'existe précisément qu'en l'absence d'un principe central de pouvoir et de légitimation. -- Idées clés, par Business Digest

Par le double refus de l'État jacobin autoritaire et du libéralisme arrogant, Alain Touraine essaie de «réassocier» le monde économique et politique, tout en respectant les identités culturelles. L'idée démocratique s'affaiblit, à travers la perte de légitimité des institutions, la croissance des inégalités et de la misère, l'absence de solidarité, et la montée des intégrismes économiques et religieux. La perte de sens et de rêve, d'un monde sinon meilleur, au moins différent, avec la faillite de l'économie communiste, aboutit à la domination sans partage d'un capitalisme convaincu de la pertinence de son modèle.

Avec conscience et raison, l'auteur s'interroge sur le contenu social et culturel de la démocratie, et les conflits de valeur entre société économique et société politique. Comment permettre à chacun d'être acteur et non plus simple ressource au service des différents pouvoirs, en renouvelant la liberté individuelle et celle des systèmes ?

S'il n'y a pas de démocratie sans libre choix des gouvernants par les gouvernés, alors l'entreprise n'est pas une démocratie. Y-a-t-il pour autant contradiction à décider de l'accès au pouvoir tout en répondant aux demandes de la majorité ? L'auteur s'interroge sur les composantes qui font un système démocratique. Cette analyse met en évidence de réelles préoccupations managériales qui participent au cheminement de l'excellence.

Affirmant que la démocratie est une politique de la reconnaissance de l'autre, Alain Touraine développe les thèmes de la diversité humaine, de la nécessité à vivre ensemble avec nos différences. C'est l'appel à un monde pluriel, fait d'échanges et de respect, où la mémoire nourrit les hommes sans les figer.

La démocratie enfin, est menacée si elle se fragmente en un ensemble de communautés enfermées dans la défense de leur identité ou de leurs intérêts... Des mondes clos, non-communicants, qui font les baronnies des entreprises.

Une des réflexions les plus inspirées de cet ouvrage touche aux interactions des mondes marchands et politiques. En effet, le système économique est dominé par les inégalités et les conflits d'intérêts qui font de la société civile un univers de compétition. La société politique a donc pour but d'assurer l'égalité des droits et des chances. La démocratie doit reconnaître ainsi les conflits de valeurs, n'accepter aucun principe central d'organisation, tout en favorisant un espace de débats et de délibérations politiques. La démocratie est le système institutionnel qui assure la combinaison de l'économique et du politique.

L'entreprise n'instaure pas de débats démocratiques pour gérer ses intérêts ; mais ne perd-elle pas un espace de contradiction et de contrôle sur les dirigeants et les conseils d'administration ? N'entretient-elle pas des simulacres de démocratie ?

L'éthique contribue évidemment à reconstruire l'espace public. En facilitant la transparence des flux financiers, en ne considérant aucun acteur, politique et économique, à l'abri de la loi, la démocratie légitime l'État de droit. Le souci de l'intérêt général doit aussi permettre un référentiel commun de valeurs, notamment à propos de l'emploi.

C'est en osant le débat, et la liberté qu'il suggère, que l'on crée de l'organisation et de l'efficacité. L'entreprise à un rôle «sociétal» qui ne peut lui permettre d'être distante de la démocratie. L'homme plus responsable de sa vie civile ne pourrait accepter la permanence des organisations oligarchiques. Parce qu'elle a une obligation forte d'adaptation, l'entreprise peut oser évoluer dans ces modes de fonctionnement. Tout en respectant les libertés individuelles et collectives, l'entreprise peut s'inspirer et inspirer la démocratie. Un débat pressant viendra compléter l'évolution plus humaine et performante des entreprises, c'est le partage différent de la valeur ajoutée entre actionnaire et salarié. -- Pascal Bono -- -- Business Digest --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?