undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Qu'est-ce qu'une nation ? (La Petite Collection t. 178) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Qu'est-ce qu'une nation ? a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par Lisezplus Europe
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Qu'est-ce qu'une nation ? Poche – 19 novembre 1997


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 38,98
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,00
EUR 2,00 EUR 1,50

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Qu'est-ce qu'une nation ? + La création des identités nationales + Nations et nationalisme depuis 1780: Programme, mythe, réalité
Prix pour les trois: EUR 20,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

De là ce résultat capital que, malgré l'extrême violence des mœurs des envahisseurs germains, le moule qu'ils imposèrent devint, avec les siècles, le moule même de la nation. France devint très légitimement le nom d'un pays où il n'était entré qu'une imperceptible minorité de Francs. L'idée que l'origine de tout cela soit une conquête ne vient à personne. C'est la gloire de la France d'avoir, par la Révolution française, proclamé qu'une nation existe par elle-même. Nous ne devons pas trouver mauvais qu'on nous imite. Le principe des nations est le nôtre. Mais qu'est-ce donc qu'une nation ? Comment la France persiste-t-elle à être une nation, quand le principe qui l'a créée a disparu ? En quoi le principe des nationalités diffère-t-il du principe des races ? Voilà des points sur lesquels un esprit réfléchi tient à être fixé, pour se mettre d'accord avec lui-même. Les hommes appliqués veulent porter en ces matières quelque raison et démêler les confusions où s'embrouillent les esprits superficiels. Ne peut-on pas avoir les mêmes sentiments et les mêmes pensées, aimer les mêmes choses en des langages différents ? Qu'est-ce qu'une nation ? Conférence prononcée en Sorbonne le 11 mars 1882 --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

L'homme n'appartient ni à sa langue, ni à sa race : il n'appartient qu'à lui-même, car c'est un être libre, c'est un être moral [...]. La vérité est qu'il n'y a pas de race pure, et que faire reposer la politique sur l'analyse ethnographique est une chimère. Les plus nobles pays, l'Angleterre, la France, l'Italie, sont ceux où le sang est le plus mêlé ! » Souvent cité mais quasiment jamais lu, ce texte publié initialement en 1869, véritable profession de foi d'Ernest Renan, reste d'une étonnante actualité.



Détails sur le produit

  • Poche: 47 pages
  • Editeur : Mille et une nuits; Édition : Rééd (19 novembre 1997)
  • Collection : Mille et une nuits
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2842051785
  • ISBN-13: 978-2842051785
  • Dimensions du produit: 14,5 x 3,7 x 10 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 11.108 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par gb68 TOP 500 COMMENTATEURS le 30 mai 2012
Format: Poche Achat vérifié
Ce texte est celui du discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882 par E Renan(1823-1892). Texte remarquable tant par le fond que par la forme.
Le paragraphe I est un brillant aperçu historique des agrégats de population, au sein de Nations modernes, mais aussi d'Empires ou d'Etats, pour amener tout de suite à relativiser les "institutions centrales ou les dynasties" et pour mettre au coeur de son approche "la fusion des populations qui les composent". Au passage, ceci pourrait être mis en écho de la phrase de D H Thoreau [issue de Civil Desobedience (1849)] : "Il n'y aura jamais d'Etat réellement libre et éclairé tant qu'on ne reconnaîtra pas l'individu comme une force supérieure et indépendante, dont découlerait tout le pouvoir et toute l'autorité d'un tel Etat, qui le traiterait en conséquence."

Le paragraphe II est un réfutation des composantes suivantes, couramment proposées pour fonder le "droit national" :
- la race,
- la langue,
- la religion,
- la communauté des intérêts,
- la géographie (mais pas en totalité).

Le paragraphe III propose et développe finalement l'approche de l'auteur :
- "La nation est une âme, un principe spirituel", "avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent",
- "L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de coeur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation."

Sans aucun doute, un ouvrage utile et indispensable à lire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par mahikeul le 12 février 2013
Format: Poche Achat vérifié
Je suis sorti très enrichi de cette lecture. Les contemporanéistes ne cessent de nous reprocher, en histoire ancienne, d'utiliser le vocable de "nation" à tout-va. Ils s'appuient sur ce petit traité que, trouvant à 2€, j'ai choisi de découvrir.

Malgré l'éminente érudition et le caractère indéniablement incontournable de cet ouvrage, je ne peux pas dire avoir été convaincu. L'auteur passe trop vite sur la dénégation de la notion de "nation" dans l'antiquité, avec peut-être une méconnaissance de la question. Une mise à jour serait probablement la bienvenue sur ces questions. Le cas juif a été bien saisi dans sa complexité, puisque Renan évoque la question à plusieurs reprises. Il ne me semble toutefois pas convainquant dans ses conclusions. L'un des points les plus évidents, c'est que le terme "natio" est un mot latin, utilisé au même titre que "gens" ou que le grec "ethnos", pour désigner une population qui n'était pas organisée en cité. Le peuple juif ajoute à cette organisation politique un fort sentiment d'unité, un esprit de corps, une solidarité, un patriotisme, et je ne vois pas en quoi, à l'époque du Second Temple, on ne saurait parler de nation pour cette ethnie. Après tout, le Temple a eu un rôle d'unité au moins aussi important que le monarque dans la France d'Ancien Régime, tant mis en avant par Ernest Renan.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 25 juin 2011
Format: Poche Achat vérifié
Assistant récemment à un colloque en géopolitique, l'un des intervenants, professeur d'économie, libéral, d'une grande école de commerce française, se réfère - bien entendu - à "Qu'est-ce qu'une nation" de Ernest Renan. L'invitation à la lecture était adressée. Je l'ai acceptée bien volontiers pour y découvrir un chef d'oeuvre. Cet ouvrage est indispensable pour tout citoyen se construisant une identité dans la durée. Cet ouvrage est à lire, surtout en ces temps troubles : 1/ de négation de l'idée de nation d'une part, 2/ de l'affirmation d'un nationalisme du sang contraire à nos traditions historiques du sol (thématique du Front National).

Discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882, "Qu'est-ce qu'une nation ?" était considéré par Renan (1823-1892) comme le plus abouti de tous ses textes.

"L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de coeur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation." (p.34)

Renan dissèque tous les ingrédients proposés par leurs partisans de ce qui constitue une nation, pour les mieux critiquer.

1- Une nation ne se reconnaît pas à la race

Race : en cette fin du 19° siècle, les deux acceptions co-existaient. Celle des anthropologistes et celle des zoologistes ; souvent d'ailleurs race signifiait civilisation. Renan s'exprime sur le terrain anthropologiste.
Lire la suite ›
7 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?