undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
EUR 21,25
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Qui a tué Arlozoro... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Qui a tué Arlozoroff ? Broché – 12 mai 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,25
EUR 19,89 EUR 3,35

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Cette expression, a priori énigmatique (« Qui a tué Arlozoroff ?») est un des plus fameux « Mantra » en Israël, et sert à dire, à propos de n’importe quelle question, qu’il n’y a pas de réponse. Qui était donc cet Arlozoroff ? C’était un personnage politique de premier plan dans la Palestine d’avant la création de l’Etat d’Israël. De gauche, ennemi de la droite sioniste d’un Jabotinski ou d’un Begin, il avait joué un rôle majeur, avant-guerre, lorsqu’il s’était agi de « récupérer » le plus grand nombre de juifs allemands déjà menacés par la montée du nazisme. Or, le 16 juin 1933, soit six mois après l’accession d’Hitler à la chancellerie du Reich, Haïm Arlozoroff est assassiné sur une plage de Tel Aviv. D’où la question : Qui l’a tué ? Le roman de Tobie Nathan s’ouvre sur cet épisode et, de fil en aiguille, nous mène loin, très loin, et plus particulièrement – ce qui devient fascinant – jusqu’à une certaine Magda Quandt, qui va devenir Magda Goebbels (celle-là même qui tuera ses cinq enfants avant de se suicider dans le Bunker d’Hitler) qui fut… la maîtresse passionnée de Haïm Arlozoroff. Ce sont là des faits stupéfiants, mais historiques. Tobie Nathan construit un roman passionnant, allant du passé au présent avec des fuites vers le futur. Arlozoroff a-t-il été assassiné par ses rivaux israëliens ? Par des Palestiniens déjà hostiles aux implantations de peuplement sioniste ? Où, plus probablement, par les émissaires de Goebbels qui tenait, plus que tout, à faire disparaître les traces de la liaison de son épouse, devenue nazie, avec un juif ? Ce roman est bâti comme un « polar » historique. On pourrait en tirer un film extraordinaire.

Biographie de l'auteur

Tobie Nathan, professeur des Universités, écrivain et diplomate, a publié une trentaine de livres de psychopathologie et d'anthropologie, ainsi que six romans. Il revient ici sur son parcours qu'il débute, comme il se doit, au tout débuts du XVème siècle.




Détails sur le produit

  • Broché: 432 pages
  • Editeur : Grasset (12 mai 2010)
  • Collection : Littérature Française
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246751314
  • ISBN-13: 978-2246751311
  • Dimensions du produit: 22,5 x 3 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 138.496 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laure H. le 23 mai 2010
Format: Broché
Ce roman est à la fois passionnant et très original ! Il traite de faits peu connus du grand public dans un style fluide et prenant, mêlant fiction et histoire, alternant entre l'époque contemporaine et celle des années 30. Psychologue de génie, Tobie Nathan met toute sa finesse pour rendre compte de l'irrésistible ascension d'une gamine, qui passera de son amour pour un des dirigeants sionistes les plus importants à sa passion maladive pour un des maitres du 3ème Reich. Chemin faisant, il propose une hypothèse saisissante pour expliquer l'obsession maniaque des nazis envers les Juifs, hypothèse que je n'ai jamais lue ailleurs. Un roman à ne pas manquer !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pauline V le 9 juin 2010
Format: Broché
Un roman qui se lit d'une traite, qui nous captive dès les premières pages. La construction et le style sont particulièrement aboutis. Tobie Nathan a effectué un remarquable travail d'historien. Il se révèle aussi un maître dans l'exposition romanesque de la psychologie de personnages historiques. Le roman nous raconte une histoire d'amour extraordinaire et probablement vraie entre la femme la plus influente du nazisme , Magda Goebbels et l'un des fondateurs de l'état d'Israel Arlozoroff -assassiné sur la plage de Tel Aviv en 1933 , dont le meurtre, étrangement, n'a toujours pas été élucidé. Magda Goebbels est un personnage à la fois terrifiant et fascinant. Une femme d'une ambition démesurée, qui tua elle même ses 6 enfants dans le bunker d' Hitler. Qui a tué Arlozoroff? est d'une lecture jubilatoire et instructive . Le genre de roman qui, c'est certain, inspirera des réalisateurs de cinéma.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Poirier Judith le 6 octobre 2010
Format: Broché
J'ai acheté ce roman après avoir lu plusieurs polars de Tobie Nathan. Je ne connaissais pas l'histoire d'Arlozoroff, et pour cela, le roman est très instructif. On apprend beaucoup sur la création de l'état d'Israël également.
J'ai beaucoup apprécié la fin : Magda meurt, très rapidemen et quasiment dans l'anonymat, et j'ai trouvé que c'était vraiment la mort qu'elle méritait, afin qu'elle ne devienne pas une icône.
Je recommande vivement ce roman que j'ai lu sans le lâcher !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Brice le 30 mars 2014
Format: Broché Achat vérifié
Tout le monde connait de loin les noms des principaux dignitaires nazi, et de quelques femmes emblématiques du régime telles que Éva Braun ou Magda Goebbels. Ce que l'on sait moins c'est que Magda Goebbels fut amoureuse pendant une longue période de sa vie de son premier amour, Haïm Arlozoroff, qui aurait peut-être été élu premier président d'Israël s'il n'avait pas été abattu sur une plage de Tel-Aviv en 1933.

Ironie de l'histoire ou secret d'État ? C'est l'objet de l'enquête menée par le journaliste et grand reporter Ezra qui part enquêter en Israël sur l'assassinat dans l'ambassade de France d'un ancien agent du Mossad qui détenait très certainement la réponse à cette question.

Si la partie du roman contemporaine n'a pour seul intérêt que les souvenirs qu'elle évoque pour moi lorsqu'elle nomme les différents quartiers de Tel-Aviv, la pseudo bluette teintée d'espionnage international étant à mon avis superflue ; la version romancée de la vie de Magda, de ses premiers émois amoureux avec Arlozoroff à son accession au pouvoir aux cotés de son mari Joseph Goebbels, est historiquement captivante.

Qui a tué Arlozoroff ? est un roman inégal mais d'un grand éclairage historique, racontant sous la forme d'une enquête historique l'un des secrets les mieux gardés du régime antisioniste.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?