undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 13 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Réflexions sur la ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Réflexions sur la question juive (Anglais) Poche – 12 février 1985


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 12 février 1985
"Veuillez réessayer"
EUR 8,00
EUR 7,65 EUR 1,26

Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Réflexions sur la question juive + L'existentialisme est un humanisme
Prix pour les deux : EUR 14,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

«Si un homme attribue tout ou partie des malheurs du pays et de ses propres malheurs à la présence d'éléments juifs dans la communauté, s'il propose de remédier à cet état de choses en privant les juifs de certains de leurs droits ou en les écartant de certaines fonctions économiques et sociales ou en les expulsant du territoire ou en les exterminant tous, on dit qu'il a des opinions antisémites.Ce mot d'opinion fait rêver...»Jean-Paul Sartre.

Biographie de l'auteur

Jean-Paul Sartre (1905-1980) est philosophe, critique littéraire, romancier, nouvelliste et dramaturge. Il se fait connaître du grand public par ses récits (La Nausée, Le Mur) et ses pièces de théâtre (Les Mouches, Huis clos). Mais son activité littéraire est indissociable de sa pensée philosophique (L'Imaginaire, L'Être et le néant). Menant une intense activité politique, il refuse le prix Nobel de littérature en 1964.



Détails sur le produit

  • Poche: 192 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : 10th (12 février 1985)
  • Collection : Folio essais
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 2070322874
  • ISBN-13: 978-2070322879
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,9 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 73.127 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.2 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
2
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

27 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas TOP 1000 COMMENTATEURS le 5 janvier 2006
Lu en une petite après-midi ce Reflexions sur la question juive de Jean-Paul Sartre.

Il s’agit d’un essai admirable sur l’antisémitisme et le statut du Juif. L’idée principale de Sartre est que l’antisémitisme crée le Juif. Que ce dernier voudrait être intégré à la nation française mais que cela lui est impossible parce que le regard de l’antisémite le condamne absolument à être Juif.

Cet antisémitisme est aussi démonté par Sartre comme la haine de ce qui n’est pas Français, qui remet en cause l’idée de pureté, d’ordonnancement de la société, sa bonne marche. Elle fédère le groupe grâce au bouc émissaire, le Juif représentant ce qui est contraire au don du sol et de l’histoire française, qui s’oppose au nationalisme brut. En ce sens, Sartre élargit son analyse à toute personne de nationalité ou d’origine étrangère présent sur le territoire français.

Face à ce regard de violence, le Juif essaie tant bien que mal de se donner une place. Là, Sartre attaque les grands poncifs du genre comme le goût de l’argent, le souci de l’abstraction, le manque de tact ou encore le goût de la discussion. Pour lui, toutes ces tendances du Juif sont l’apanage du Juif inauthentique, celui qui refuse de passer pour un Juif, et qui consiste à viser l’universalisme pour dissolver sa propre identité. Exemple : on refuse au Juif le droit d’être français.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Daniel Gauthier VOIX VINE le 30 janvier 2010
Certes, Sartre ne se livre à aucune méditation sur la Shoah dans ce livre écrit en 1946 - peu différent en cela de ses contemporains.
Certes encore, il ne connaît manifestement ni l'histoire du peuple juif, ni sa culture, ce qui l'amène à dire que le Juif est le simple produit de l'antisémitisme.
D'où sa solution : supprimons l'antisémitisme (en bâtissant la "société sans classes"), et le "problème juif" disparaîtra de lui-même.
Ces bémols énoncés, il y a quand même de belles choses dans ces "Réflexions".
L'analyse de l'antisémitisme y est lumineuse : c'est la peur (de la modernité, de l'autre, de l'étranger) qui explique l'antisémite.
Il y critique également (en contradiction avec lui-même, d'ailleurs), l'assimilationnisme démocratique, qui ne voit dans le Juif que l'homme et lui demande purement et simplement de s'intégrer.
Et puis, comme toujours chez Sartre, à côté des systèmes idéologiques (il s'est pratiquement toujours trompé !), ces fulgurances de style et de pensée...
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Chamla le 7 décembre 2014
La première question qui vient à l'esprit à propos de ce livre maladroit est: Pourquoi Sartre a-t-il eu besoin de l'écrire?
Sartre s'est fort bien accommodé de l'occupation allemande. Je ne veux pas simplement parler de sa fréquentation du Café de Flore, mais surtout de son activité littéraire. Alors que la quasi totalité des auteurs français n'a rien publié pendant cette sombre période, Sartre a trouvé le moyen (et son éditeur le papier, inexistant pour les autres écrivains) de publier l'Etre et le Néant en 1943, et fait jouer ses pièces au théâtre du Chatelet dont le nom d'origine, théâtre Sarah Bernhardt, venait d'être effacé par les nazis. Sartre n'a vu aucun inconvénient à cette condition.
En publiant les Réflexions sur la question juive en 1947, a-t-il voulu exprimer en termes accessibles à tous qu'il n'avait rien contre les Juifs? Il est vrai que le livre a été bien accueilli par la communauté juive. Mais en se replaçant dans le contexte historique, même si le texte était médiocre, les Juifs avaient sans doute des raisons de se réjouir qu'un philosophe se donnat le mal d'écrire à leur sujet une "réflexion" qui pour une fois ne fut pas antisémite.
Voulait-il se dédouaner de son attitude pendant l'occupation?
Pensait-il que sa notoriété lui donnait le droit d'écrire n'importe quoi à bâtons rompus? Il devait avouer, beaucoup plus tard, qu'il n'avait à ce sujet réuni aucune documentation.
Le titre est incongru.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adrien Deume sans Ariane le 12 novembre 2014
Achat vérifié
Livre intéressant et célébré à injuste titre! Autant il peut trouver une résonance dans la philosophie sartrienne, autant il témoigne d'une ignorance complète de l'Etre-Juif.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mara le 17 janvier 2013
Achat vérifié
suite à un débat animé avec des amis sur le conflit israelo palestinien, nous avons eu envie de relire le livre de Sartre
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?