ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Amazon Ajouter au panier
EUR 15,66
Eligible à (En savoir plus)
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Egalement disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 9,99
 
 
 
 

R.E.D. - Edition Limitée (4 Titres Bonus) [Import]

Ne-Yo CD
4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix : EUR 18,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock.
Vendu par THIL TRADING et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 4 mars ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 9,99.

‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Description du produit

Après 3 ans d'absence, Ne-Yo revient avec un nouvel album. Porté par la ballade "Lazy Love" et le tube dancefloor incontestable "Let me love You", il s'annonce comme un retour aux sources du R&B. Cet auteur, compositeur, interprète a pris son temps pour préparer cet album et il est aujourd'hui prêt à revenir sur le devant de la scène. On avait découvert son talent d'auteur sur le tube "Let me love you" de Mario, puis ses aptitudes de producteur sur des chansons de Rihanna, Whitney Houston, Chris Brown, Britney Spears ou Michael Jackson. C'est en 2006 qu'il est révélé au public par le tube "So Sick". La suite est une succession de numéro 1. Ses albums s'écoulent à des millions d'exemplaires et il cumule plus de 23 millions de singles vendus. Avec ses titres "Closer", "Miss Independent", "Because of you", il séduit son public. De "In my own word" en 2006, à "Libra Scale" en 2009 en passant par "Because of you" (2007), "Year of the gentleman" en 2008 Ne-Yo compte 8 millions d'albums vendus. En représentant des racines du R&B, il est mainte fois récompensé aux Grammy, American Music Awards ou aux Soul Train Awards. Nul doute que Ne-Yo va une fois de plus faire sensation avec ses sonorités chaudes, sa voix suave et ses textes pleins de romance.

Critique

Installé au sommet du R&B contemporain avec ses quatre albums précédents comme avec ses innombrables compositions pour les plus gros vendeurs du genre (Beyoncé, Rihanna, Céline Dion et même, Michael Jackson s’il avait vécu assez longtemps !) Shaffer Smith, plus célèbre sous le nom de Ne-Yo, affirme ici avoir réalisé ses rêves puisque le titre de cet album est l’acronyme de cette profession de foi (Realising Every Dream).

Tout ici dégouline de miel, la voix est pure et haut perchée, les arrangements aussi prévisibles que soignés dans la grande tradition de ce R&B équilibré entre tradition, justement, et saupoudrage de gimmicks de modernité (essentiellement des artifices sonores) sur des chansons écrites avec un classicisme affirmé. Le soulman commence par s’auto fouetter dans « Cracks In Mr. Perfect », rien que ça, où il se présente en homme faillible. Peut-être fait-il allusion à son précédent effort plutôt insipide ? Ou plus sûrement à ses failles en matière de relations amoureuses puisque c’est essentiellement de ça dont il va nous entretenir tout au long de ces 17 titres.

En tout cas il s’en veut de claquer des milliers de dollars en bouteilles de champ' dans les boîtes de nuit ou de pratiquer le coït intempestif et non protégé en conclusion de ces fabuleuses soirées de super star arrivée. Avec « Lazy Love », premier single, il se vautre dans cette sensualité de façade qui fait le sel du genre musical et tout continue à l’avenant dans cette sauce épaisse de mid tempos aptes aux rapprochements des corps et plus si affinités. Fabolous et P. Diddy passent déposer leurs seize mesures rappées sur « Should Be You » mais rien ne peut troubler cette ambiance générale de moiteur sexuée et de rythmes de boudoir. Pas même Wiz Khalifa qui se pose lui sur « Don’t Make 'Em Like You ». Avec le chanteur country Tim McGraw, il s’essaye à la ballade fragile sur fond d’arpèges de guitare avec « She Is », une chanson de rupture à la joliesse désespérément crossover.

Au bout de ce tunnel de sentiments on trouve la collaboration sautillante avec Calvin Harris, « Let’s Go », déjà présente sur l’album du DJ écossais et en musique d’une publicité pour un soda cola où l’on voit Lionel Messi, Didier Drogba et quelques collègues. Ne-Yo a donc minimisé les risques et délivré la musique qu’il maîtrise à la perfection. Un concentré de pop mainstream chocolat au lait.

Jean-Eric Perrin - Copyright 2015 Music Story
‹  Retourner à l'aperçu du produit