• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 15 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Race et histoire a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Race et histoire (Anglais) Poche – 14 mai 1987


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 60,10
Poche, 14 mai 1987
EUR 8,00
EUR 7,88 EUR 3,29

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 8,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 15 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Race et histoire + Nature, culture et société : Les Structures élémentaires de la parenté chapitres 1 et 2 + Tristes tropiques
Prix pour les trois: EUR 20,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Dans ce petit opuscule, rédigé en 1952, Claude Lévi-Strauss, qui n'est pas encore un anthropologue renommé, nous livre sa conception du fait culturel. Sans polémiquer, le texte renverse bon nombre d'idées reçues : l'illusion ethnocentrique selon laquelle l'humanité s'arrête aux portes de sa propre culture est partagée par tous les peuples ; l'idée de sociétés primitives suppose la croyance naïve en un progrès général de l'humanité au nom duquel certaines civilisations sont jugées en avance sur d'autres. Quant à la notion de race, contestée par la biologie génétique, elle n'a pas davantage de pertinence pour l'anthropologue qui raisonne sur des cultures qui ne sont jamais homogènes du point de vue ethnique.

Ce que l'auteur met finalement en question, à travers ces quelques pages, c'est le discours humaniste de l'essence humaine. Pour l'anthropologue, il n'y a pas une humanité mais des peuples, qui n'existent que par les diversités qui les distinguent. Une belle leçon de relativisme culturel. --Émilio Balturi

Revue de presse

Avec un dossier et des notes réalisés par Jean-Baptiste Scherrer, agrégé de philosophie, et une «lecture d'image» par Seloua Luste Boulbina, agrégée de philosophie et docteur en sciences politiques. À partir de la terminale. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Race et histoire contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 127 pages
  • Editeur : Gallimard (14 mai 1987)
  • Collection : Folio essais
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 2070324133
  • ISBN-13: 978-2070324132
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 24.408 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sir TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 mai 2009
Format: Poche Achat vérifié
Dans ce petit ouvrage, rédigé en 1952, Claude Lévi-Strauss, décrit et analyse l'ethnocentrisme, l'étude et les comparaisons des civilisations, l'anthropologie.

Son propos -très dense et étayé par des exemples convaincants- a beaucoup influencé les intellectuels de la seconde moitié du XXème siècle et a contribué à détrôner l'ethnocentrisme occidental.

Il est également -par un malentendu tenace- à l'origine d'un relativisme ravageur dans la pensée occidentale dont nous n'avons pas fini de mesurer les conséquences.

Ce livre est une référence pour celui qui veut comprendre et se poser les bonnes questions sur les races, la civilisation et le progrès.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Max Weber le 22 avril 2005
Format: Poche Achat vérifié
Il y a quelque chose de périlleux pour un anthropologue de se prêter à l'exercice de démonter le racisme devant un public profane. C'est que le métier veut qu'on traite des différences entre soi et Autrui comme un matériau scientifique, et donc en les affirmant plutôt qu'en cherchant à les gommer, et qu'on fait par ailleurs sur le terrain l'expérience d'être l'Autre chez les autres, et d'être souvent rejeté comme tel. Bref, l'anthropologue sait bien qu'il y a une humanité au-delà des différences, et que le rejet de l'Autre n'a rien de spécifiquement occidental. D'où une tendance à traiter du racisme sans complexe qui peut choquer le profane, tout conditionné qu'il est par le politiquement correct qui lui impose de reconnaître en l'Autre un autre lui-même en dépit de différences manifestes qu'il faut donc nier. Claude Lévi-Strauss, grand homme de l'anthropologie française, n'a pas reculé devant la difficulté. Pari réussi, son "Race et histoire" fait oeuvre de salut public en permettant au lecteur d'échapper à la censure pour s'attaquer aux présupposés du racisme par le raisonnement, pour ensuite élaborer une vision du monde qui n'a rien de naïf. En appeler à l'intelligence du lecteur plutôt que de le sermonner : c'est la grande lucidité de Claude Lévi-Strauss que d'avoir compris que c'était la seule véritable manière de parvenir à emporter la conviction d'un esprit dès lors qu'il est un tant soi peu éduqué.
Cette édition comporte aussi un texte de Jean Pouillon sur le travail de Claude Lévi-Strauss.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par davolivgr le 5 novembre 2004
Format: Poche
Cet opuscule, petit par la taille se révèle un concentré fantastique d'arguments contre l'uniformisation du monde et contre les tentations racistes et ethnocentriques qui ont beau jeu lorsqu'on adopte une vision erronée car linéaire de l'évoluton des peuples. Selon les termes de l'auteur, l'humanité en progrès ne ressemble guère à un homme gravissant les marches d'un escalier temporel puisque cette progression s'effectue par "bonds" dans le temps et dans l'espace. En outre, l'idée de progrès est relative puisque chaque culture se fonde sur un système de références propre pour l'évaluer. L'image utilisée est celle d'un homme regardant un train en sens contraire (allégorie d'une culture différente) de la fenêtre de son propre train (allégorie du système de références qu'il a fait sien) : Sa vision du premier train est inévitablement brouillée.
Visionnaire, Lévi-Strauss tracait déjà le grand défi qui se poserait aux institutions internationales : Parvenir à préserver et à promouvoir la diversité des peuples tout en maintenant un socle commun de valeurs humanistes. Le principe d'"unité dans la diversité" figurant dans le préambule du traité portant Constitution pour l'Europe témoigne de l'intemporalité de cet ouvrage, véritable hymne à la tolérance.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Daniel Roux TOP 500 COMMENTATEURS le 11 novembre 2013
Format: Poche
Trés court texte de Levi-Stauss, de 80 pages environ.
Levi-Strauss rejette à la fois le racisme et l'universalisme abstrait, toutes deux notions niant l'homme dans sa diversité.

"Le devoir sacré de l'humanité est de (...) se garder, sans doute, d'un particularisme aveugle qui tendrait à réserver le privilège de l'humanité à une race, une culture ou une société; mais aussi de ne jamais oublier qu'aucune fraction de l'humanité ne dispose de formules applicables à l'ensemble, et qu'une humanité confondue dans un genre de vie unique est inconcevable, parce que ce serait une humanité ossifié."

Une vision qu'il serrait bon de rappeler face, à la froide uniformisation du monde que nous propose les libéraux et leurs alliés que sont les libertaires.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Papasam TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 juin 2012
Format: Poche
Un petit livre, relativement facile à lire et à comprendre, qui aurait été bien utile à certains politiciens qui ont cru devoir donner leur avis dans un débat récent sur les civilisations et sur leurs "valeurs". Chaque civilisation ne peut juger les autres que par rapport à ses propres "valeurs" et même des notions générales comme "le progrès" ne peuvent être réellement partagées puisqu'elles n'ont pas toujours la même signification ni dans l'espace ni dans le temps. On ne pourrait entreprendre une évaluation des civilisations (évaluer = donner une valeur, un prix...) que si l'on disposait d'un étalon universel...

Claude Lévi-Strauss ne peut donc que constater ce "relativisme culturel" même s'il essaie, un peu trop vite, de minimiser les différences puisqu'il y a des valeurs "qui sont approximativement les mêmes pour tous les hommes". Il conclut son livre sur la nécessité qu'il y a de préserver la diversité des cultures dans ce monde "menacé par la monotonie et l'uniformité". Ce livre rejoint donc dans sa conclusion certains essais récents qui tentent de nous réveiller afin que notre propre civilisation ne soit pas très bientôt réduite à un objet d'étude pour quelques ethnologues ou, pire, pour quelques historiens !

Le livre se termine par une étude de l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss par Jean Puillon. Ce dernier insiste, entre autres, sur la différence qu'il est important de faire "entre identification ou assimilation et compréhension"... là encore nous ne sommes pas loin de certains débats !

Ce commentaire est relatif à l'édition "folio essais".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?