Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Rachmaninov: Piano Concertos Nos. 1 & 2
 
Agrandissez cette image
 

Rachmaninov: Piano Concertos Nos. 1 & 2

9 mars 2004 | Format : MP3

EUR 6,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 15,69 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
12:22
2
6:42
3
7:28
4
11:46
5
12:15
6
11:34


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 9 mars 2004
  • Label: Deutsche Grammophon (DG)
  • Copyright: (C) 2003 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:02:07
  • Genres:
  • ASIN: B0025D9XJ4
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.540 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Etienne OTTENHOF on 21 mars 2004
Format: CD
Il y a déjà tellement de superbes versions des concertos de Rachmaninov que tout nouvel enregistrement doit être jugé à l'aune d'une concurrence féroce. Zimmerman n'est pas du genre à bâcler un enregistrement entre deux avions et ses disques, toujours mûrement réfléchis et soigneusement réalisés, constituent presque toujours un évènement majeur.
On ne retrouvera pas ici le choc absolu de ses concertos de Chopin, mais il s'agit d'un magnifique enregistrement, à classer parmi les versions de référence de l'oeuvre. Je pense que Zimmerman réussit le tour de force de concilier à la fois une certaine retenue de bon aloi (fin du 1er mouvement par exemple) et toute l'intensité des sentiments qu'on peut légitimement attendre d'une telle musique (pianissimos impalpables, demi-teintes réveuses, grondements du piano notamment dans les accords auguraux réellement impressionnants...). Dans la notice, Zimmerman souligne l'admiration qu'il a pour Ozawa et la fécondité de leur entente musicale. Il faut bien avouer que le chef nippon nous captive avec son orchestre, extrêmement souple,félin et inventif (la marque d' Ozawa dans ses grands jours !). La gestion des nuances, du rubato est confondante d'intelligence et de sensibilité. Bien sûr, le Symphonique de Boston, comme on pouvait s'y attendre, est superlatif (un mention spéciale pour le cor et la petite harmnie et des cordes extrêmement ductiles) et régalera les amateurs de riches sonorités musicales.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Werlings TOP 500 COMMENTATEURS on 25 juin 2014
Format: CD Achat vérifié
S'engager dans ces deux concertos de Rachmaninov, c'est s'avancer sur un chemin semé d’embûches. D'abord, à cause des enregistrements réalisés par Rachmaninov lui-même, et qui malgré leur âge et les limites techniques de l'enregistrement à l'époque, restent des références. Ensuite, à cause de quelques piliers discographiques, célèbres à juste titre pour leurs grandes qualités.
Zimerman enregistre peu ; ces deux concertos n'ont pas ouvert un cycle ou une intégrale : il dit vivre ces œuvres plutôt que les jouer. Nous attendrons donc le 3e concerto avec impatience.

Voici un disque superbe ; mais quatre étoiles seulement, à cause du disque lui-même. Dans un concerto, le piano ne doit pas dominer l'orchestre, et l'orchestre ne doit pas écraser le piano. Est-ce l'emplacement des micros ? un travail de balance dans la cabine ? Autant la prise de son du premier concerto est nette et précise (1997), autant celle du deuxième concerto est pâteuse, cotonneuse (2000). Et ce ratage vaut pour le piano, un peu lointain et étouffé, comme pour l'orchestre. Quel dommage ! car l'écriture pianistique de Rachmaninov est dense et virtuose. Ici, il manque des notes (débuts du premier et du troisième mouvement). Le jeu de Zimerman n'est pas en cause : il y a une dizaine d'années, il était venu à Pleyel jouer le deuxième concerto, et, sans égaler la soirée Chopin, le souvenir de ce concert est resté très marquant.

Une fois passé ce problème technique, voici deux très belles versions.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Jean-Bernard on 21 mai 2013
Format: CD Achat vérifié
Toujours égal à lui-même,krystian Zimerman est encore une fois de plus très inspiré, il réalise un travail du son et de graduations de nuances d'une variété incroyable: début du 2ème concerto notamment. L'orchestre de Boston dirigé par Seiji Ozawa le suit à merveille...Un cd indispensable dans la discothèque des passionnés des concertos de Rachmaninoff.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer