undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Rain Dogs
 
Agrandissez cette image
 

Rain Dogs

19 mai 2003 | Format : MP3

EUR 5,19 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:44
30
2
3:46
30
3
1:46
30
4
2:46
30
5
2:51
30
6
2:43
30
7
2:32
30
8
2:31
30
9
3:54
30
10
2:55
30
11
1:03
30
12
1:56
30
13
4:37
30
14
2:24
30
15
4:20
30
16
3:06
30
17
3:50
30
18
1:08
30
19
2:47
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 19 avril 2015
Format: CD Achat vérifié
S'il y en a un qui a superbement passé le cap des 70s aux 80s, c'est bien Tom Waits. Jamais à la mode, jamais démodé du coup, évoluant au gré de ses envies sans jamais se distancier de sa base de toujours (jazz, blues, folk), cet authentique alien n'a jamais semblé décrocher conservant, toujours, un following fidèle et sans cesse grandissant. Et, pour sûr, ce n'est pas un galette comme Rain Dogs, un vrai classique, un des meilleurs albums de son auteur (ce qui n'est pas peu dire !), qui aura changé la donne.
Mais en fait, depuis quelques albums, et évidemment sur la lancée d'un autre classique, Swordfishtrombones sorti deux ans plus tôt, c'est un Waits qui a simplement su se réinventer d'album en album, en variant les instrumentations, les invités et intervenants mais, surtout !, en continuant d'affuter son songwriting si particulier et son goût d'une bonne petite dose de bizarrerie histoire de brouiller les cartes de son revivalisme prétendu. Parce que si Waits puise sa sève dans un lointain passé, s'assurant ainsi de ne ressembler à personne de son époque (bon, il y a Leon Redbone...), il y infuse sa personnalité, sa fantaisie et, bien sûr, son expertise.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Difficile de dire du mal d'un album de Tom Waits, surtout lorsqu'il contient des classiques définitifs comme 'Time', 'Jockey full of Bourbon', 'Tango 'till they sore', 'Cemetery Polka', etc...pourtant 'Raindogs' me laisse aujourd'hui un goût étrange de 'trop commercial', ou (oserai-je?) 'trop génial'. Car Waits et ces musiciens (Marc Ribot surtout) enfilent ici les 'tubes' (expression relative quand on parle de Waits) avec une facilité déconcertante. Il manque peut-être la silhouette un peu obscure et torturée du précédent album (Swordfishtrombone) qui faisait l'étrangeté des arrangements, une manière imbibée et dérisoire de balancer le bruit du grincement d'une chaise au milieu d'un morceau. Des morceaux comme 'Hang down your head' ou 'Downtown train' sonnent trop carrés, des rejetons proprets un peu top facile à adopter d'emblée.
Remarque sur ce commentaire 16 sur 19 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 3 octobre 2010
Format: CD
On ne démentira pas ici les autres commentateurs. Sur la qualité de cet album, mais aussi sur le fait que c'est sans doute le plus immédiatement accessible et aimable de Tom Waits. Ce qui pour moi n'en fait absolument pas une limite, je le précise.

S'il est vrai que, dans la même esthétique qui voyait Waits s'éloigner quelque peu de son côté "oiseau de nuit-barde jazzy" qu'il avait parfait dans la 2ème moitié des années 70, Swordfishtrombones était déjà un accomplissement, Rain Dogs ne démérite en rien. S'il aligne effectivement un certain nombre de titres enthousiasmants, c'est bien un disque de la croisée des chemins, résumant toutes les manières de Waits - les histoires de paumés et de déclassés, comme dans Small Change ou Foreign Affairs, les blues bringuebalants, les ballades sensibles - sans parler de toutes les façons qu'il avait de placer sa voix et jouer avec son timbre si caractéristique. Il annonce également ce qui allait suivre, ce qui allait être radicalisé à la fin des années 80 et au début des années 90: voir mon commentaire sur The Black Rider.

Le côté plus ciselé des chansons de cet album me semble admirable.
Lire la suite ›
12 commentaires 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 décembre 2011
Format: CD
Sûrement le meilleur album de Tom Waits (ce qui est énorme) pour une bonne raison: axé sur les racines musicales américaines, chaque morceau vous transporte dans une Amérique fantasmée, une Amérique de cinéma, celle que l'on s'imagine en rêvant, et les climats sont rès variés. Cela en fait l'album le plus touchant du monsieur car le moins truqué, le moins fabriqué, le moins théatral. Parfois, et c'est dire, on pense à Springsteen! Ce qui n'est d'ailleurs pas si étrange que ça, univers pas si éloignés, rappelons la reprise de "Jersey Girl" par le Boss. Dans tous les cas, disque increvable, magique, et ça fait pourtant 25 ans que je le pratique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique