Ralph Azham - Tome 6 - L'ennemi de mon ennemi et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 12,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ralph Azham - tome 6 - L'... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 4,20 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Ralph Azham - tome 6 - L'ennemi de mon ennemi Relié – 6 février 2014


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00
EUR 12,00 EUR 23,99

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Ralph Azham - tome 6 - L'ennemi de mon ennemi + Ralph Azham - tome 5 - Le Pays des démons bleus + Ralph Azham - tome 7 - Une fin à toute chose
Prix pour les trois: EUR 36,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Les oracles, ça ne raconte pas de bobards : conformément à leurs prédictions, Ralph a bel et bien décapité le terrible Vom Syrus. Ou plutôt son sosie empaillé, utilisé par le roi pour entretenir la légende… Privé de l'alliance qu'il voulait nouer avec cet homme de paille et de retour sur les terres d'Astolia, Ralph va devoir trouver son père, une nouvelle stratégie, et un pantalon confortable ! Car l'aventure ne s'arrête pas pour la petite bande qui va découvrir que les ennemis de nos ennemis ne sont souvent que… d'autres ennemis ! Lewis Trondheim, proclamé « pape de la nouvelle bande dessinée », poursuit ici l'une de ses oeuvres les plus riches. Paria d'un petit village victime des assauts de hordes barbares, Ralph Azham va se métamorphoser en héros bien malgré lui, accomplissant, en dépit de sa désinvolture et de son cynisme, moult nobles actions. Grâce à ses pouvoirs qui lui permettent de faire apparaître les victimes des tueurs à qui il parle et de deviner qui est enceinte, il devient un être redoutable pour les hordes barbares, les tueurs sanguinaires… et les femmes qui veulent cacher leur grossesse.

Biographie de l'auteur

Né en 1964, Lewis Trondheim passe une jeunesse sans histoire à Fontainebleau. Après avoir suivi des cours de graphisme publicitaire, il rencontre Jean-Christophe Menu lors d'un colloque et y découvre une autre manière de faire de la bande dessinée. Après avoir réalisé un fanzine en solitaire, il se joint à l'équipe la revue Labo, puis co-fonde en 1990, avec Menu, Stanislas, Mattt Konture, Killoffer et David B., L'Association, une maison d'édition qui va révolutionner le paysage européen. Prolifique et amateur de défi, Lewis Trondheim se lance dans une improvisation de 500 pages qui fait date "Lapinot et les carottes de Patagonie ". Dans ce pavé extraordinaire, le style Trondheim éclate au grand jour. Un style inspiré par son amour des grands classiques de la bande dessinée franco-belge, avec un trait animalier déstructurant Carl Barks ("Picsou ") ou Floyd Gottfredson ("Mickey Mouse "), un sens du dialogue aiguisé et une fantaisie feuilletonesque débridée. Dans la même veine de contraintes, il co-fonde l'OUvroir de BAnde dessinée POtentiel (Oubapo) en 1993 pour mieux se diriger ensuite vers des albums cartonnés couleurs chez Dargaud avec "Lapinot ". En 1997, il entame une série titanesque avec Joann Sfar : "Donjon ", une épopée à la fois comique et fantastique, quelque part entre le "Muppet Show " et "Conan le Barbare ". Puisque ses enfants sont désormais en âge de lire, Lewis Trondheim leur écrit des albums : "Monstrueux ", "Le Roi Catastrophe ", "Allez raconte... " et "Les trois chemins ". À L'Association, il continue à explorer des pistes plus expérimentales comme "Désoeuvré " un essai dessiné qui s'interroge sur le vieillissement des auteurs de bande dessinée. En 2005, il lance le label Shampooing aux Éditions Delcourt, une collection moderne et inventive. En 2006, Lewis Trondheim reçoit le Grand Prix à Angoulême et créé pour le festival "le Fauve ", sa mascotte officielle. A partir de 2008, il investit le Journal Spirou, où il crée la grande saga "Ralph Azham " et multiplie les nouvelles collaborations avec Guillaume Bianco ("Zizi Chauve-Souris "), Matthieu Bonhomme ("Omni-visibilis ", "Texas Cowboys ") ou Stéphane Oiry ("Maggy Garrisson "). Sans oublier la multicéphale série "L'atelier Mastodonte ", avec une douzaine d'auteurs. Dessinateur, scénariste, éditeur, dialoguiste hors pair, Lewis Trondheim est l'auteur d'une incroyable quantité de bandes dessinées, qui explorent la plupart des genres avec un enthousiasme débordant et une originalité précieuse.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 4,20
Vendez Ralph Azham - tome 6 - L'ennemi de mon ennemi contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 4,20, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Relié: 48 pages
  • Editeur : Dupuis (6 février 2014)
  • Collection : Ralph Azham
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2800157542
  • ISBN-13: 978-2800157542
  • Dimensions du produit: 21,2 x 0,8 x 29,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 88.451 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1964 à Fontainebleau, Lewis Trondheim passe son enfance à s'ennuyer et son adolescence à ne rien faire. En troisième, il entre dans un collège technique pour imiter son cousin. Ensuite, il fait une première E - sciences et mécanique, fraiseuse - où il se révèle tellement nul qu'on le rapatrie en philo-lettres. Armé d'un bac philo, il se lance dans la bande dessinée. Parce qu'il a envie de raconter des histoires et que, côté dessin, il a tout à apprendre. Par esprit de contradiction et curiosité scientifique, en somme. Vers 25 ans, armé d'une photocopieuse, il édite un fanzine tout seul, et tient douze numéros. Trouvant que l'art minimaliste a ses limites, il décide d'apprendre à dessiner et attaque les 500 pages de Lapinot et les carottes de Patagonie. En 1990, il fonde avec cinq autres dessinateurs la structure éditoriale l'Association. Puis il découvre qu'on peut gagner sa vie en faisant ce métier, quitte Paris pour le Sud, et entre chez Dargaud en 1995 avec Les Formidables Aventures de Lapinot. Coup de cœur d'Angoulême en 1994, il reçoit en 1996 le Totem de la bande dessinée au Salon de Montreuil.


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hormuzz le 24 avril 2014
Format: Relié Achat vérifié
L'auteur de cette série de bande-dessinée ne cesse de m'étonner. Le scénario est captivant, même au bout de 6 tomes. J'attend avec impatience le tome 7.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pokespagne TOP 1000 COMMENTATEURS le 4 août 2014
Format: Relié Achat vérifié
Déjà le sixième volume des aventures de Ralph Azham, et la fin - en théorie - du second cycle, et il est toujours aussi difficile de savoir que penser de la série de Trondheim, qui oscille entre le bon et le franchement médiocre. Le médiocre, ici, c'est ce manque de souffle dans la narration, qui fait que même les moments épiques (combats dantesques et destruction générale) laissent assez indifférents... à la différence du "Donjon" qui savait être de la "vraie" heroic fantasy quand il le fallait et nous emporter loin... Le bon, c'est évidemment d'humanité de personnages qui nous ressemblent dans leurs problèmes émotionnels, et cet humour caractéristique qui élève régulièrement le niveau. Par contre on peut regretter que Trondheim revienne ici en arrière par rapport à l'idée forte du tome précédent (faire que le grand méchant n'existe finalement pas...) et ne nous propose que de relancer l'épopée à travers un improbable renversement des alliances. Pas de quoi nous donner réellement envie de poursuivre la route avec Ralph...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?