Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 0,72

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,72
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Ravelstein [Broché]

Saul Bellow , Rémy Lambrechts
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix : EUR 7,90 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 1 décembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Revue de presse

Le professeur Ravelstein et son biographe discutent en érudits, débattent de politique, se souviennent et s'amusent... avec audace et lucidité à l'approche de la mort.

Présentation de l'éditeur

Abe Ravelstein est un brillant professeur de l'université de Chicago et un homme qui se targue d'avoir formé tout ce qui compte dans le monde politique. Il a vécu sur un grand pied, largement au-dessus de ses moyens. Son ami Chick, le narrateur, lui a suggéré d'exposer sa philosophie politique dans tin livre destiné au grand public. A sa propre surprise, Ravelstein le fait et devient millionnaire. Durant un séjour à Paris destiné à célébrer ce succès, Ravelstein suggère à son tour à Chick d'écrire un livre star lui et tous deux échangent des pensées sur la mort, la philosophie et l'histoire, les amours et les amis, et des anecdotes dit passé. L'humeur s'assombrit à leur retour dans le Midwest et Ravelstein succombe au sida tandis que Chick lui-même frôle la mort de peu. Le dernier roman de Saul Bellow est un voyage, tantôt sombre, tantôt férocement drôle, à travers l'amour et la mémoire, c'est un hymne à l'amitié et à la vie.

Un mot de l'éditeur

Plus que comme un roman, le dernier livre de Bellow se présente comme un récit ou une biographie : celle d'un vieil homme, le professeur Ravelstein, dont les dernières années de vie sont retracées, à sa propre demande, par l'un de ses meilleurs amis, un juif d'une vieille famille européenne, qui prévient d'emblée le lecteur que son origine et sa vision particulière biaiseront le récit. Le livre se déroule sur le ton aisé et fluide de la conversation : Ravelstein et son biographe discutent en érudits, débattent de politique et de libéralisme, s'amusent, se souviennent, glissent avec aisance d'un sujet à l'autre. Le narrateur intervient dans le récit et se décrit lui-même, devenant ainsi l'un des deux personnages principaux de cette histoire qui prend volontiers la forme d'un dialogue. Il évoque pêle-mêle des fragments de la vie de Ravelstein et de la sienne, la philosophie et Platon (souvent cité), l'art et la cuisine, la musique, " ces fleurons de la civilisation ", le besoin métaphysique comme celui du luxe et de la beauté, la vie, l'amour, la réalité, la mort… Il semble que Bellow se soit scindé en deux personnages : deux hommes d'âge différent, proches par l'esprit et la culture, liés par une vieille complicité, confrontés tous deux à la maladie et à la mort. La réflexion sur la mort qui approche (par un écrivain âgé aujourd'hui de plus de 80 ans), la misère du corps vu dans tous ses états (Ravelstein est décrit sur son lit de malade, épave que soulève les infirmiers, veillé par le fidèle Nikki, dont on devine qu'il fut son amant, comme sont longuement décrits la maladie du narrateur et son séjour à l'hôpital), le goût de la vie malgré tout. Le texte est d'ailleurs souvent drôle, empreint de l'humour particulier à Bellow, fait d'un mélange d'audace, de lucidité, d'absence d'illusions. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

Abe Ravelstein est un brillant professeur de l'université de Chicago et un homme qui se targue d'avoir formé tous les hommes qui comptent dans le monde politique. Il a vécu sur un grand pied - largement au-dessus de ses moyens. Son ami Chick, le narrateur, lui a suggéré d'exposer sa philosophie politique dans un livre destiné au grand public. À sa propre surprise, Ravelstein le fait et devient millionnaire. Durant un séjour à Paris destiné à célébrer ce succès, Ravelstein suggère à son tour à Chick d'écrire un livre sur lui et tous deux échangent des pensées sur la mort, la philosophie et l'histoire, les amours et les amis, et des anecdotes du passé. L'humeur s'assombrit à leur retour dans le Midwest et Ravelstein succombe au sida tandis que Chick lui-même frôle la mort de peu.Le dernier roman de Saul Bellow est un voyage, tantôt sombre, tantôt férocement drôle, à travers l'amour et la mémoire ; c'est un hymne à l'amitié et à la vie.

Biographie de l'auteur

Saul Bellow est né à Lachine. banlieue de Montréal, en 1913, de parents juifs émigrés de Russie. Diplômé de l'université de Chicago en sociologie et en anthropologie, il enseignera à l'université du Wisconsin avant de servir dans la Marine durant la Seconde Guerre mondiale. Après sa démobilisation, il s'établit à New York où, tout en travaillant pour l'Encyclopédie Britannique, il poursuit sa carrière d'enseignant. Son premier lige, L'homme en suspens (The Dangling Afan), parait en 1944, suivi de La victime (The Victim) en 1947 où il analyse en profondeur la relation entre juif et non juif. En 1948, grâce à une bourse Guggenheim, il passe deux ans à Paris. Il y écrit Les aventures d'Augie March qui lui vaut le prestigieux National Book Award en 1934. Herog, paru en 1964. une biographie intellectuelle et spirituelle, lui apporte une réputation internationale. La France le fait chevalier des Arts et des Lettres en 1968. Le don de Humboldt (Humboldt's Gift), est primé par le prix Pulitzer et, en 1976, Saul Bellow se voit attribuer le prix Nobel de littérature. Saul Bellow a aussi écrit des pièces de théâtre dont Under the Weather (1964), et a traduit les œuvres d'Isaac Bashevis Singer. Il a également collaboré à de nombreux journaux (Harper's Bazaar, The New Yorker, Esquire, Partisan Review, The N.Y. Times Book Review, Horizon, Encounter, etc.) et fut pendant la guerre des six jours en 1967, correspondant spécial de Newsday.
‹  Retourner à l'aperçu du produit