Ray LaMontagne


Ray LaMontagne : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 77
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Ray LaMontagne
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

RayLaMontagne

Interview with Ray's wife, poet Sarah Sousa, on the Writer's Voice discussing her collection of poetry http://t.co/yvog2kgp9Z


Biographie

Raymond Charles LaMontagne est né dans une famille nomade le 18 juin 1973 à Nashua, dans le New Hampshire (Etats-Unis). C'est ainsi qu'il se considère précisant que « sa famille était juste de passage ». En effet son père est musicien, mais ses parents se séparent très vite après sa naissance, obligeant sa mère à déménager avec ses six enfants partout où elle pouvait trouver un emploi et un logement d'une ville à l'autre.

Ballotté, sans point d'ancrage géographique constant, il a une scolarité chaotique, étant « l'éternel petit nouveau à l'école » quand il est scolarisé. Il obtient néanmoins ... Lire la suite

Raymond Charles LaMontagne est né dans une famille nomade le 18 juin 1973 à Nashua, dans le New Hampshire (Etats-Unis). C'est ainsi qu'il se considère précisant que « sa famille était juste de passage ». En effet son père est musicien, mais ses parents se séparent très vite après sa naissance, obligeant sa mère à déménager avec ses six enfants partout où elle pouvait trouver un emploi et un logement d'une ville à l'autre.

Ballotté, sans point d'ancrage géographique constant, il a une scolarité chaotique, étant « l'éternel petit nouveau à l'école » quand il est scolarisé. Il obtient néanmoins un diplôme d'enseignement secondaire et trouve un travail dans une usine de confection de chaussures à Lewiston dans le Maine, jusqu'au jour où à 4 heures du matin, alors qu'il se prépare à aller travailler, il entend « Tree Top Flyer » de Stephen Stills à la radio. C'est une révélation pour le jeune homme, un déclic qui le pousse à changer radicalement de vie pour devenir compositeur et parolier.

En 1999, il se produit donc dans des petits clubs aux Etats Unis tout en travaillant comme charpentier. Il apprend à jouer de la guitare tout en vivant dans une cabane en bois rond sans électricité. L'été de la même année, il décide de rassembler une dizaine de chansons sur une démo qui arrive entre les mains de Jamie Ceretta (Chrysalis Music Publishing).

Cette rencontre permet au jeune chanteur d'enregistrer un premier album, faisant équipe avec le producteur Ethan Jones. Publié à l'automne 2004, Trouble l'album connaît un succès considérable, conquérant le public et s'écoulant à 250.000 exemplaires. Son écriture mélodieuse et sa voix puissante impressionnent la critique avec des chansons telles que « Trouble » ou « Harrow Escape ». Certains critiques vont jusqu'à le comparer à Tim Buckley ou Nick Drake.

En 2005, Ray LaMontagne participe au printemps de Bourges ainsi qu'au festival international de jazz de Montréal, enchaînant les tournées internationales, se produisant aussi bien à Plymouth qu'à Washington, distillant son folk aux quatre coins du monde.

L'émission Tararata met l'artiste sur le devant de la scène à l'occasion d'un duo avec Damien Rice sur le titre « To Love Somebody » (The Bee Gees). Au rang des influences de ce songwriter tendance soul figurent Stephen Stills (Crosby, Stills and Nash), Bob Dylan, Joni Mitchell ou Neil Young, autant que Ray Charles ou Otis Redding. Elles se reflètent dans ses albums toujours teintés de soul et de folk mélodieux, dont la source d'inspiration est puisée dans son expérience. Certaines chansons ont été écrites lors de périodes noires de sa vie.

Le deuxième album Till the Sun Burns Black (2006) se caractérise là encore par la richesse des arrangements. Outre ses albums, l'artiste se distingue par d'autres coopérations. Il figure dans la bande son du film The Last Kiss avec le titre « Hold You in My Arms » et se fait remarquer également par une reprise toute personnelle du « Crazy » de Gnals Barkley.

Avec son troisième album sorti en octobre 2008, Gossip in the Grain, Ray LaMontagne confirme les qualités d'un auteur-compositeur développant une grande palette de styles. Il comprend le hit « You Are the Best Thing ». Une tournée mondiale suit, dont la première partie se trouve assurée par Leona Naess, chanteuse qui l'accompagne sur deux titres de l'album.

En août 2010 sort son quatrième album God Willin' & The Creek Don't Rise, le premier sans son producteur attitré Ethan Jones. Ray LaMontagne l'a enregistré dans son studio, accompagné de son groupe de scène The Pariah Dogs : Jennifer Condos (basse), Eric Haywoods et Greg Leisz (guitares) et Jay Bellerose (batterie). Changement de décor en 2014 avec Supernova, enregistré à Nashville (Tennessee) dans le studio de Dan Auerbach. L'album qui sort en avril est d'ailleurs produit par le leader de The Black Keys. Copyright 2014 Music Story Chloé Chamouton

Raymond Charles LaMontagne est né dans une famille nomade le 18 juin 1973 à Nashua, dans le New Hampshire (Etats-Unis). C'est ainsi qu'il se considère précisant que « sa famille était juste de passage ». En effet son père est musicien, mais ses parents se séparent très vite après sa naissance, obligeant sa mère à déménager avec ses six enfants partout où elle pouvait trouver un emploi et un logement d'une ville à l'autre.

Ballotté, sans point d'ancrage géographique constant, il a une scolarité chaotique, étant « l'éternel petit nouveau à l'école » quand il est scolarisé. Il obtient néanmoins un diplôme d'enseignement secondaire et trouve un travail dans une usine de confection de chaussures à Lewiston dans le Maine, jusqu'au jour où à 4 heures du matin, alors qu'il se prépare à aller travailler, il entend « Tree Top Flyer » de Stephen Stills à la radio. C'est une révélation pour le jeune homme, un déclic qui le pousse à changer radicalement de vie pour devenir compositeur et parolier.

En 1999, il se produit donc dans des petits clubs aux Etats Unis tout en travaillant comme charpentier. Il apprend à jouer de la guitare tout en vivant dans une cabane en bois rond sans électricité. L'été de la même année, il décide de rassembler une dizaine de chansons sur une démo qui arrive entre les mains de Jamie Ceretta (Chrysalis Music Publishing).

Cette rencontre permet au jeune chanteur d'enregistrer un premier album, faisant équipe avec le producteur Ethan Jones. Publié à l'automne 2004, Trouble l'album connaît un succès considérable, conquérant le public et s'écoulant à 250.000 exemplaires. Son écriture mélodieuse et sa voix puissante impressionnent la critique avec des chansons telles que « Trouble » ou « Harrow Escape ». Certains critiques vont jusqu'à le comparer à Tim Buckley ou Nick Drake.

En 2005, Ray LaMontagne participe au printemps de Bourges ainsi qu'au festival international de jazz de Montréal, enchaînant les tournées internationales, se produisant aussi bien à Plymouth qu'à Washington, distillant son folk aux quatre coins du monde.

L'émission Tararata met l'artiste sur le devant de la scène à l'occasion d'un duo avec Damien Rice sur le titre « To Love Somebody » (The Bee Gees). Au rang des influences de ce songwriter tendance soul figurent Stephen Stills (Crosby, Stills and Nash), Bob Dylan, Joni Mitchell ou Neil Young, autant que Ray Charles ou Otis Redding. Elles se reflètent dans ses albums toujours teintés de soul et de folk mélodieux, dont la source d'inspiration est puisée dans son expérience. Certaines chansons ont été écrites lors de périodes noires de sa vie.

Le deuxième album Till the Sun Burns Black (2006) se caractérise là encore par la richesse des arrangements. Outre ses albums, l'artiste se distingue par d'autres coopérations. Il figure dans la bande son du film The Last Kiss avec le titre « Hold You in My Arms » et se fait remarquer également par une reprise toute personnelle du « Crazy » de Gnals Barkley.

Avec son troisième album sorti en octobre 2008, Gossip in the Grain, Ray LaMontagne confirme les qualités d'un auteur-compositeur développant une grande palette de styles. Il comprend le hit « You Are the Best Thing ». Une tournée mondiale suit, dont la première partie se trouve assurée par Leona Naess, chanteuse qui l'accompagne sur deux titres de l'album.

En août 2010 sort son quatrième album God Willin' & The Creek Don't Rise, le premier sans son producteur attitré Ethan Jones. Ray LaMontagne l'a enregistré dans son studio, accompagné de son groupe de scène The Pariah Dogs : Jennifer Condos (basse), Eric Haywoods et Greg Leisz (guitares) et Jay Bellerose (batterie). Changement de décor en 2014 avec Supernova, enregistré à Nashville (Tennessee) dans le studio de Dan Auerbach. L'album qui sort en avril est d'ailleurs produit par le leader de The Black Keys. Copyright 2014 Music Story Chloé Chamouton

Raymond Charles LaMontagne est né dans une famille nomade le 18 juin 1973 à Nashua, dans le New Hampshire (Etats-Unis). C'est ainsi qu'il se considère précisant que « sa famille était juste de passage ». En effet son père est musicien, mais ses parents se séparent très vite après sa naissance, obligeant sa mère à déménager avec ses six enfants partout où elle pouvait trouver un emploi et un logement d'une ville à l'autre.

Ballotté, sans point d'ancrage géographique constant, il a une scolarité chaotique, étant « l'éternel petit nouveau à l'école » quand il est scolarisé. Il obtient néanmoins un diplôme d'enseignement secondaire et trouve un travail dans une usine de confection de chaussures à Lewiston dans le Maine, jusqu'au jour où à 4 heures du matin, alors qu'il se prépare à aller travailler, il entend « Tree Top Flyer » de Stephen Stills à la radio. C'est une révélation pour le jeune homme, un déclic qui le pousse à changer radicalement de vie pour devenir compositeur et parolier.

En 1999, il se produit donc dans des petits clubs aux Etats Unis tout en travaillant comme charpentier. Il apprend à jouer de la guitare tout en vivant dans une cabane en bois rond sans électricité. L'été de la même année, il décide de rassembler une dizaine de chansons sur une démo qui arrive entre les mains de Jamie Ceretta (Chrysalis Music Publishing).

Cette rencontre permet au jeune chanteur d'enregistrer un premier album, faisant équipe avec le producteur Ethan Jones. Publié à l'automne 2004, Trouble l'album connaît un succès considérable, conquérant le public et s'écoulant à 250.000 exemplaires. Son écriture mélodieuse et sa voix puissante impressionnent la critique avec des chansons telles que « Trouble » ou « Harrow Escape ». Certains critiques vont jusqu'à le comparer à Tim Buckley ou Nick Drake.

En 2005, Ray LaMontagne participe au printemps de Bourges ainsi qu'au festival international de jazz de Montréal, enchaînant les tournées internationales, se produisant aussi bien à Plymouth qu'à Washington, distillant son folk aux quatre coins du monde.

L'émission Tararata met l'artiste sur le devant de la scène à l'occasion d'un duo avec Damien Rice sur le titre « To Love Somebody » (The Bee Gees). Au rang des influences de ce songwriter tendance soul figurent Stephen Stills (Crosby, Stills and Nash), Bob Dylan, Joni Mitchell ou Neil Young, autant que Ray Charles ou Otis Redding. Elles se reflètent dans ses albums toujours teintés de soul et de folk mélodieux, dont la source d'inspiration est puisée dans son expérience. Certaines chansons ont été écrites lors de périodes noires de sa vie.

Le deuxième album Till the Sun Burns Black (2006) se caractérise là encore par la richesse des arrangements. Outre ses albums, l'artiste se distingue par d'autres coopérations. Il figure dans la bande son du film The Last Kiss avec le titre « Hold You in My Arms » et se fait remarquer également par une reprise toute personnelle du « Crazy » de Gnals Barkley.

Avec son troisième album sorti en octobre 2008, Gossip in the Grain, Ray LaMontagne confirme les qualités d'un auteur-compositeur développant une grande palette de styles. Il comprend le hit « You Are the Best Thing ». Une tournée mondiale suit, dont la première partie se trouve assurée par Leona Naess, chanteuse qui l'accompagne sur deux titres de l'album.

En août 2010 sort son quatrième album God Willin' & The Creek Don't Rise, le premier sans son producteur attitré Ethan Jones. Ray LaMontagne l'a enregistré dans son studio, accompagné de son groupe de scène The Pariah Dogs : Jennifer Condos (basse), Eric Haywoods et Greg Leisz (guitares) et Jay Bellerose (batterie). Changement de décor en 2014 avec Supernova, enregistré à Nashville (Tennessee) dans le studio de Dan Auerbach. L'album qui sort en avril est d'ailleurs produit par le leader de The Black Keys. Copyright 2014 Music Story Chloé Chamouton


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page