Appli Amazon

Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Redeemer of Souls (Deluxe)
 
Agrandissez cette image
 

Redeemer of Souls (Deluxe)

14 juillet 2014 | Format : MP3

EUR 12,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:26
30
2
3:58
30
3
6:04
30
4
4:54
30
5
3:56
30
6
3:55
30
7
4:45
30
8
5:25
30
9
4:37
30
10
3:50
30
11
5:41
30
12
5:17
30
13
5:07
Disc 2
30
1
3:14
30
2
4:17
30
3
4:25
30
4
3:16
30
5
6:25
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 19 mai 2014
  • Date de sortie: 14 juillet 2014
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:23:32
  • Genres:
  • ASIN: B00K8YHSEE
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (46 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.753 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par kurt maiden TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 août 2014
Format: CD
Voici un album qui a fait couler beaucoup d'encre avant méme qu'il ne sorte,et pour cause ROB HALFORD avait promis un retour aux sources du pur heavy metal...et c'est chose faite avec "redeemer of souls"!Alors autant étre clair,ce n'est certainement pas l'album de l'année,ni le meilleur du priest.Mais c'est du vrai priest qui attend l'auditeur tout au long de l'album avec ses duels de guitares,ses riffs trés heavy,sa batterie qui cogne et rob qui arrive encore à donner de sa superbe voie à 60ans passés!Les fans du priest ne pourronts pas faire autrement que de faire des comparaisons avec certains de ses illustres prédécésseurs,et pour ma part c'est à "defender of the faith"(1984) que je pense pour son coté "in your' face" et sans concéssions.Loin d'étre révolutionnaire,les prétres de judas rappelent ici qu'ils sonts l'un des pilliers du vrai metal,et que sans eux un genre comme le thrash n'aurait peut-étre jamais vu le jour.Pour conclure, je rajouterais que le livret est à l'image de la pochette... magnifique et imaginatif.L'an dernier "13" du sab' fut mon album de l'année,ça ne sera pas le cas de ce nouveau priest.Mais les fans devraient étre satisfait du retour vraiment metal de ce groupe dont le premier disque féte ses 40ans cette année!Total respect.17sur20.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 16 juillet 2014
Format: CD Achat vérifié
Tout émoustillé par le retour à un heavy metal bien burné, je m'étais laissé emporter par mon enthousiasme dans le billet initialement posté sur Amazon sur la foi de deux écoutes seulement, il n'est pas inutile de le préciser. Ceci dit, le recul critique et les écoutes répétées me permettent désormais de le dire : Redeemer of Souls, loin d'être un mauvais album, souffre de quelques handicaps privant l'auditeur du réel bonheur qu'il était en droit d'attendre de ces retrouvailles "testostéronées".

Le premier, et le seul auquel on ne peut réellement rien faire, vient de la production. Manquant de clarté et de puissance, particulièrement dans le traitement de guitares trop souvent noyées dans le mix, elle empêche de pleinement apprécier les globalement bonnes compositions habitant l'album. Venant d'un groupe aussi expérimenté que Judas Priest, on frise là la faute professionnelle.
Le second, par contre, sera facilement résolu. Il s'agit en l'occurrence de régler leur compte à quelques compositions qu'on qualifiera pudiquement de remplissage. Néanmoins, en excisant précautionneusement celles-ci, on se retrouve facilement avec un opus à classer au niveau d'un Angel Of Retribution ou d'un Ram It Down, tous deux des albums mineurs d'une formation légendaire, sympathiques néanmoins.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Voodoo TOP 500 COMMENTATEURS le 14 novembre 2014
Format: CD Achat vérifié
"Redeemer Of Souls" le dix-septième album de Judas Priest paraît quarante ans après les débuts discographiques du groupe, avec ce rédempteur d'âmes évoquant l'ange de "Sad Wings Of Destiny".
Nouvel album pour Judas Priest (le premier avec le remplaçant de K.K. Downing), Ritchie Faulkner qui s'intègre bien comme il l'avait déjà prouvé en live. La production réalisée par Glenn Tipton et Mike Exeter (également derrière les derniers Black Sabbath), s'avère assez bien réalisée. Les guitares soupçonnées trop en retrait (après des premiers extraits balancés sur le web), sont finalement bien accrocheuses (elles auraient pu l'être encore plus). Les compositions s'avèrent globalement convaincantes. L'orageux "Dragonaut" réaffirme d'entrée le style du Priest (avec les fameux duels de guitares), "Halls Of Valhalla" et ses vocaux bien sauvages secoue encore davantage. "Redeemer Of Souls" dans une veine bien heavy fait partie de titres de facture plus classique (un terme qui définit assez bien cet album), comme le sont "Down In Flames" "Metalizer" "Battle Cry" (avec un Halford un peu limite), ou "Sword Of Damocles" qui s'il reste puissant est plus mélodique. "March Of The Damned" est (finalement) un sacré single, et "Hell & Back" (aussi efficace que sa basse), incarnent un esprit purement metal. Le groupe apporte aussi un souffle salvateur à l'album, avec des titres aux structures plus surprenantes, notamment avec l'épique "Cold Blooded" mais aussi sur un "Crossfire" aux sonorités blues, et un "Secrets Of The Dead" assassin, avec une mélodie orientale pesante qui convainc franchement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par orion TOP 100 COMMENTATEURS le 28 juillet 2014
Format: CD Achat vérifié
"On nous a souvent reproché, par le passé, d'avoir proposé des albums trop aventureux musicalement. Cette fois-ci, on a écouté ces critiques : nous avons proposé un album 100 % pur classique estampillé Priest du début à la fin".
C'est par ces mots que Glenn Tipton a annoncé la couleur de ce Redeemer Of Souls, dix-septième album d'une véritable institution du Heavy Metal : Judas Priest. On sent bien dans cette déclaration une volonté de rassurer les fans un peu déstabilisés par le dernier album en date, le très ambitieux "Nostradamus". Voici donc cet album, qui arrive après la fin annoncée du groupe et la tournée "Epitaph"...

A partir de là, deux sentiments contradictoires m'assaillent : joie de voir revenir ce groupe mythique avec un nouvel album et peur du syndrome de l'album de trop, celui qu'il aurait mieux valu ne pas sortir... et ce sentiment de méfiance est d'autant plus justifié que KK Downing ne fait plus partie de Judas Priest aujourd'hui. Mine de rien, ça change beaucoup de choses car il représente tout de même un tiers de la composition du Priest. Et la dernière fois qu'un tiers de la composition du Priest s'en est allé, ça nous a donné "Jugulator" et "Demolition". Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça ne m'évoque pas de bons souvenirs...
Bref, autant dire que j'attendais ce nouvel album avec beaucoup d'appréhension. Forcément, quand on a élevé un groupe au rang d'icône comme c'est mon cas avec Judas Priest, la peur d'être déçu est bien réelle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique