ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 6,38
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Reflets de l'âme : Projections et recueillement solon la psychologie de C.G. Jung [Broché]

Marie-Louise von Franz , Jacqueline Steib-Blumer
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 18,25
Prix : EUR 17,34 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,91 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 23 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 17,34  
Amazon sur votre mobile
Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Description de l'ouvrage

21 octobre 2011
Nouvelle traduction de l'édition allemande revue par Jacqueline Steib-Blumer

Depuis toujours, le phénomène de la projection passionne les grands psychologues du monde, et au premier chef Carl Gustav Jung, car elle est l'une des principales causes de souffrance de l'âme et de l'esprit humains.

Collaboratrice d'élection de Jung, Marie-Louise von Franz, avec la vitalité que nous lui connaissons, nous livre, dans Reflets de l'âme, tout ce qui permet de bien comprendre comment, de manière inconsciente, nous renvoyons à l'extérieur de nous-mêmes ce qui s'y trouve caché, enfoui, le positif comme le négatif. Une sorte «d'effet de miroir» nous conduit à observer ces reflets chez les autres, comme s'il s'agissait de quelque chose d'extérieur à nous.

Marie-Louise von Franz assoit sa magistrale démonstration sur une analyse rigoureuse remontant aux racines de l'histoire et aux sources des mythes et nous invite ardemment à élucider avec courage chacune de nos projections. De nombreuses difficultés, douleurs et conflits, personnels ou collectifs, pourraient ainsi être évités.

Marie-Louise von Franz a travaillé avec Carl Jung, qu'elle a rencontré en 1933 et l'a suivi jusqu'à sa mort en 1961. Elle a fondé l'Institut C. G. Jung de Zurich. En tant que psychothérapeute, elle dit avoir interprété plus de 65 000 rêves, elle a surtout pratiqué à Küsnacht, en Suisse. Marie-Louise von Franz a également écrit plus de 20 volumes sur la psychologie analytique, notamment sur les contes de fées qui se rapportent à la psychologie des profondeurs. Elle a également écrit sur des sujets tels que l'alchimie. Ses livres ont tous été traduits en français.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Reflets de l'âme : Projections et recueillement solon la psychologie de C.G. Jung + Ame et archétypes + La Voie des Reves
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Ame et archétypes EUR 23,75
  • La Voie des Reves EUR 21,85

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

QU'EST-CE QUE LA PROJECTION

La Projection au quotidien

Le terme de projection a été emprunté à Sigmund Freud par Carl Gustav Jung ; mais en raison de sa conception différente de l'inconscient, ce terme a cependant fait l'objet d'une interprétation tout à fait nouvelle. En effet, Jung désigne par projection un état de fait psychologique qui peut s'observer partout dans la vie quotidienne des hommes, à savoir le fait que nos idées concernant autrui et diverses situations sont très souvent erronées, sujettes à de faux jugements qu'il convient de corriger ensuite à la faveur d'une vision plus juste des choses. En pareil cas la plupart des gens se contentent de constater qu'ils s'étaient trompés sans chercher davantage à savoir d'où le préjugé ou la conception inadéquate a bien pu leur venir. Or, le psychologue ne saurait faire l'économie de cette question puisqu'il s'occupe plus particulièrement de réajuster ce genre de faux jugements chez des êtres humains normaux quelque peu névrosés, car il doit souvent combattre en premier lieu de tels complexes d'idées «dérangées» dans la mesure où celles-ci empêchent ses patients de s'adapter convenablement à la vie. Et s'il lui arrive d'être confronté à des idées maniaques pathologiques ou même à tout un système de manies comme on en trouve, par exemple, chez les paranoïaques, la question de savoir d'où proviennent de telles conceptions fausses se pose avec acuité parce que, comme on le sait, ces systèmes maniaques ne se laissent pas défaire aisément par une compréhension plus rationnelle ; il semble bien au contraire que le malade s'y cramponne avec toutes les fibres de son être. La question des origines d'un tel complexe fantasmatique capable de rendre malade est dès lors posée.
Freud a été frappé en particulier par le fait que les imprégnations justes ou fausses, reçues au cours des premiers contacts de l'enfant avec ses parents ainsi qu'avec ses soeurs et frères, jouent un rôle primordial. Ainsi, par exemple, un enfant qui a eu une expérience spécifique du père ou de la mère sous forme négative, aura tendance, plus tard dans sa vie, à projeter la même image négative du père ou de la mère sur des hommes ou des femmes plus âgés, ce qui l'empêchera de rencontrer ces personnes et d'en faire l'expérience en dehors de tout préjugé. L'image négative habite son intérieur, en quelque sorte mise en réserve, et sera «projetée» sur l'objet extérieur à la première occasion.
À y regarder de plus près, il ne s'agit cependant pas d'une image mémorisée, comme on pourrait le croire, mais il y a là un complexe de propriétés qui caractérisent une partie de la personne qui les abrite. Prenons l'exemple d'un fils qui ressent son père comme quelqu'un de fort tyrannique. Non seulement il projettera souvent les propriétés d'un tyran sur les personnes revêtues d'autorité ou sur des figures paternelles telles que le médecin, le supérieur au travail ou sur l'État, mais lui-même fera montre - quoiqu 'inconsciemment - d'un comportement tyrannique. De nos jours, on n'a plus guère besoin d'amener les preuves de ces réalités là : Tout le monde peut voir à quel point ceux qui prônent l'anti-autoritarisme arborent des manières de faire tyranniques et autoritaires. Cette nature «tyrannique» n'est pas un souvenir du père qui fausserait l'aperception de la réalité, mais c'est surtout l'image d'une qualité tout à fait réelle propre à celui qui la projette, mais dont il n'est pas conscient le moins du monde.
C'est en cela que la projection diffère de la simple erreur de jugement. Cette dernière peut se corriger sans difficultés par une information plus adéquate ; elle se dissout alors comme la brume du matin dispersée par les rayons du soleil. En revanche, s'il s'agit d'une projection, la personne concernée se défend le plus souvent avec véhémence contre toute tentative de réajustement ou, si elle l'accepte, elle tombe en dépression. Elle se sent diminuée et déçue parce que l'énergie psychique, investie dans la projection, lui a été retranchée au lieu de lui revenir.
C'est pourquoi Jung définit la projection comme une transposition inconsciente, non intentionnelle, non perçue, d'un état psychique subjectif vers le dehors, sur un objet extérieur. On y «voit» quelque chose qui en réalité n'y est pas ou n'y est que très peu. Il arrive très rarement, sinon jamais, que, dans l'objet choisi, il n'y ait aucune trace de ce qui est projeté. Jung parle par conséquent du «crochet» offert par l'objet, servant à celui qui projette d'y accrocher sa projection comme on suspendrait un manteau à une patère. Prenons pour exemple l'«antiautoritaire» qui projette : il aura du mal à accrocher son image du tyran à un pauvre ver de terre docile et humble. Mais aussitôt qu'il se trouvera face à une personne faisant tant soit peu preuve d'affirmation de soi ou de pouvoir, l'image du tyran, gardée latente dans celui qui projette, sautera sur elle. (...)

Biographie de l'auteur

Marie-Louise von Franz a travaillé avec Cari Jung, qu'elle a
rencontré en 1933 et l'a suivi jusqu'à sa mort en 1961. Elle a
fondé l'Institut C. G. Jung de Zurich. En tant que
psychothérapeute, elle dit avoir interprété plus de 65 000
rêves, elle a surtout pratiqué à Kiisnacht, en Suisse. Marie-
Louise von Franz a également écrit plus de 20 volumes sur la
psychologie analytique, notamment sur les contes de fées qui
se rapportent à la psychologie des profondeurs. Elle a
également écrit sur des sujets tels que l'alchimie. Ses livres ont
tous été traduits en français.

Détails sur le produit

  • Broché: 284 pages
  • Editeur : Entrelacs (21 octobre 2011)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2908606747
  • ISBN-13: 978-2908606744
  • Dimensions du produit: 21,8 x 14 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 94.259 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Galadriel VOIX VINE
Format:Broché
Un livre complexe (je pense qu'une deuxième lecture me sera nécessaire pour tout saisir) mais très intéressant.
J'y ai trouvé une étude comparative de la manière dont les premières religions et les premières civilisations ont élaboré "dieu", dieux et "bon génie", et l'écho que cela éveille dans la psychologie des hommes.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 excellent 25 octobre 2012
Par svetlana
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
livre excellent. Pour ce qui s’intéressent a la psychologie de profondeurs de grand JUNG. Ouvre la voie pour l'étude approfondie de l'oeuvre de Jung.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa9dad954)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?