Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Reiner Conducts Tchaikovsky
 
Agrandissez cette image
 

Reiner Conducts Tchaikovsky

19 septembre 1999 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 11,27 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
18:01
30
2
7:51
30
3
8:42
30
4
10:44
30
5
11:20
30
6
12:41

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 3 novembre 1995
  • Date de sortie: 3 novembre 1995
  • Label: Living Stereo
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:09:19
  • Genres:
  • ASIN: B0027OQC2C
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 218.700 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas Mesnier-Nature "NMN" TOP 500 COMMENTATEURS sur 12 février 2008
Format: CD
J'ai savouré chaque minute de ce précieux enregistrement : équilibre parfait de l'orchestre, respiration du chant musical, art de la transition, pianissimi tragiques, fortissimi déchirants, contrepoints inattendus, urgence sans précipitation, poids des silences : Reiner réussit là où beaucoup échouent. Ecoutez vers 13' dans le 1er mouvement la très longue tenue du thème aux cordes, tendue et tragique à l'extrême, mourant dans un long decrescendo s'enfonçant dans les abîmes du désespoir accompagné par des accords aux cuivres implacables. Ecoutez le contrepoint délicat des cordes dans le II répondant au thème principal : du très très grand art... Même dans l'ouverture 1812, Reiner ne tombe pas dans le piège du descriptif et du nationalisme. Quant à la Mephisto-Valse, elle porte décidément très bien son nom.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique