Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 12,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : The Music Warehouse
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Reload


Prix conseillé : EUR 15,98
Prix : EUR 12,65 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 3,33 (21%)
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
45 neufs à partir de EUR 6,93 28 d'occasion à partir de EUR 1,92 3 de collection à partir de EUR 387,00
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Metallica

Discographie

Image de l'album de Metallica

Photos

Image de Metallica

Biographie

La formation du groupe s'étend de 1980 à 1983. Le Danois Lars Ulrich a 16 ans, il joue de la batterie en écoutant en boucle ses idoles du metal anglais, dont Diamond Head. Sa passion le conduit d'ailleurs de Los Angeles en Angleterre, durant l'été 1981, où il rencontre les membres de son groupe fétiche. Il squattera même deux ... Plus de détails sur la Page Artiste Metallica

Visitez la Page Artiste Metallica
125 albums, 31 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Reload + Load + ...and Justice for All
Prix pour les trois: EUR 42,29

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (12 septembre 2008)
  • Date de sortie d'origine: 18 novembre 1997
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Vertigo
  • ASIN : B00000B96L
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.429 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Fuel [Explicit] 4:31EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. The Memory Remains [feat. Marianne Faithfull] 4:39EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Devil's Dance 5:19EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. The Unforgiven II 6:36EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Better Than You 5:21EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Slither 5:13EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Carpe Diem Baby 6:12EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  8. Bad Seed 4:05EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  9. Where The Wild Things Are 6:53EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. Prince Charming 6:06EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter11. Low Man's Lyric 7:36EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter12. Attitude 5:17EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter13. Fixxxer 8:14EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Description du produit

ReLoad est le 7ème album de Metallica. Il peut être considéré comme la seconde partie de Load, sorti un an plus tôt. Ayant composé un grand nombre de chansons, le groupe avait envisagé à l'époque de la création de Load de sortir un album double, mais sur les conseils de leur producteur, Bob Rock, il décida d'abandonner ce projet. Le résultat est la sortie séparée, à un an d'écart, de Load puis de ReLoad. Même si l'on considère que cet album est fait de chutes de studio de Load, il n'en demeure pas moins qu'il contient d'excellents morceaux comme Fuel, The Memory Remains, Devil Dance, et Unforgiven II. Nous sommes ici loin du trash des débuts mais le son comme toujours est énorme.

Critique

Après un Load  décevant qui laissait craindre que la « metal militia » ne soit retournée jouer au fusil à bouchon, Metallica sort Reload. Le titre peut laisser craindre que le groupe ait décidé de se saborder définitivement en repassant une couche de médiocrité. Bien au contraire, malgré un titre et un visuel proche, la formation nous offre un album riche de nuances et de contrastes, tant dans les parties instrumentales que lyriques. Ce travail se situe dans la continuité de Metallica, avec un contenu introspectif.   Metallica confirme ici la rupture de style. Le thrash/speed est définitivement abandonné pour un heavy aux sonorités grasses en dominante, agrémenté d’ornementations : accords rock/country. Cette fois, Le groupe maîtrise ces incrustations stylistiques, à l’image de l’intro quasi psychédélique de « Fixxxer »). A ces nuances, il faut ajouter le contraste des tempi, ainsi que des trouvailles ingénieuses au service de l’ambiance de l’album. Par exemple, l’étonnant refrain nasillard de « The memory remains » sonne comme la nostalgie d’une gloire réelle en contraste avec le rejet violent d’une éphémère gloriole.

Pour les paroles, elles sont nettement plus inspirées que celles de l’album précédent, mais aussi que celles de tous les autres albums du groupe. On peut parler de maturité poétique et vocale : Hetfield ne se contente pas de crier, son chant se fait parfois insinuant (Devil’s dance »), ou prend des accents de crooner parfaitement intégrés aux titres (« Low man’s lyric »). Quant au contenu, Reload poursuit la conversion initiée par le Black album en mettant en musique un moment introspectif portant sur les difficultés d'être un individu moral. De ce point de vue, les deux piliers de l’album sont « The unforgiven II » et « Fixxxer ». Le premier relie directement cet album à Metallica. Là où l’on pouvait craindre un recyclage commercial, on trouve une matière sonore plus riche et des paroles mettant en scène la question de la mémoire, du passé contre lequel l’individu tente de se définir. Ce conflit trouve sa réponse dans « Fixxxer ». Une ambiance fantastique baigne ce titre à l’iconographie vaudou, sonorisée avec une intro distordue et stridente doublée d’une guitare bourdonnante. Là où Dieu a échoué à sauver l’homme de ses contradictions, il ne reste que le savoir occulte pour retrouver le sens de la vie. Là aussi, c’est un échec et l’individu demeure une ruine informe : « Can you heal the broken worlds within ? ». Les autres titres développent ces tensions, entre tentation du mal assumée comme nature (« Carpe diem baby » qui perverti l’adage épicurien, ou « Attitude »), et nostalgie d’une unité harmonieuse (The unforgiven II »).

Il reste que la tonalité de l’album demeure sombre, désespérée, à l’image de cet homme épris de vérité présenté comme animal de foire par une voix de Mr Loyal (« Bad seed »). Il ne reste plus qu’à se rendormir, se pelotonner dans l’ignorance de soi et du monde : « So close your little eyes » (« Where the wild things are »).

Situé dans la lignée des changements du Black album et de l’essai raté de Load, Reload est représentatif du nouveau Metallica, des nouvelles sonorités et préoccupations du groupe ; en même temps, cet album montre que ce changement de cap musical est tout sauf un laisser aller vers une voie de garage commerciale : on retrouve l’effort d’inventivité de la formation et sa puissance de jeu dans un album plaisant; nourrie de la tradition rock, aux mélodies et refrains entêtant.

Nicolas Kotasek - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Walterjovi TOP 1000 COMMENTATEURS sur 2 septembre 2009
Format: CD
Le désavantage de ce disque est finalement contenir quelques honorables faces B. Metallica a gardé d'efficaces chansons pour ce second album ("Fuel", "The Memory Remains", "Devil Dance", "Unforgiven II", "Fixxxer", "Low Man's Lyrics", "Carpe Diem Baby") mais mis en balance avec des chansons plus faibles ("Slither", "Attitude", "Where The Wild Things Are", "Better Than You"), l'équilibre se fragilise rapidement et finit par handicaper le disque. La production est meilleure que pour "Load", "Reload" en est la parfaite continuité puisque composé en même temps, mais à avoir été gourmand en gavant deux disques, Metallica a privilégié la quantité à la qualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adrien Crepin sur 25 mai 2004
Format: CD
Alors que je commence à vraiment apprécier Load, j'ai toujours du mal à dire que ReLoad est une réussite, et c'est vraiment dommage, Metallica étant un si bon groupe... C'est clair, il y a déjà eu une tentative de rattrapage après le "tollé" des fans (oui ils sont sévères!) sur Load. ReLoad est en fait plus métal que Load, mais cette approche métal est un peu ratée. Avec Fuel ils laissent présager une bonne suite. C'est le meilleur morceau de ReLoad, rapide et semi-rapide et parfaitement maîtrisé, il deviendra incontournable en Live. On ralentit avec the Memory Remains (tiens, il y a Marianne Faithful qui chante avec eux, c'est sympa!) mais ça reste aussi une bonne chanson, tout comme Devil's Dance, heavy et flippante. Un petit moment de calme et de mélancolie avec Unforgiven II, très joli, Metallica mélange les styles, et c'est très bien. Je pousse jusqu'à dire que Better Than You est une bonne chanson (oui je l'aime bien celle-ci) un bon solo pas déchaîné mais il est bon. Le son est bien lourd mais apparament on ne voit pas bien où Metallica veut en venir.
Mais après, on se perd! J'ai du mal à écouter les chansons jusquau bout tellement elles sont peu motivantes, sauf la belle balade Low Man's Lyrics. Sur Attitude et surtout Prince Charming, ils tentent de nous recoller une bonne baffe mais on a plutôt envie de dire "bien tenté, James, mais tu m'as raté!". Les autres chansons sont trop lentes, pas de solos hallucinants comme Kirk Hammett savait si bien le faire! Il a un style beaucoup plus posé sur ReLoad.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par the_declaration sur 28 mai 2004
Format: CD
Comme son nom l'indique, Reload est bien un bis repetita. Load était sensé marquer le retour triomphal des dieux du metal. Si le projet n'a pas convaincu, signalons tout de même que la chose aurait été plus séduisante si elle avait été menée à terme.
En 1995, Metallica a une trentaine de compos, et a l'intention d'en faire un double album, tant il y a de bonnes choses sur les bandes. Malheureusement, contrat oblige, la maison de disque ne leur laissera pas le temps nécessaire. L'ancien Metallica aurait sélectionné les 12 ou 14 meilleurs titres et aurait jeté le reste aux oubliettes ou en B-sides. Mais le groupe préfère « couper la poire en deux » et sortir deux albums différents (ou plutôt identiques).
Reload commence très fort avec 4 excellentes chansons. Fuel est du très bon hard rock, à défaut d'être du metal ; the Memory Remains est très réussie, lente, heavy, exploitant bien le potentiel mélodique d'Hetfield ; Devil's Dance est sombre à souhait, et The Unforgiven II vaut le coup également, même si trop radiophonique.
Ensuite c'est à l'avenant et au goût de chacun. J'avoue beaucoup aimer Prince Charming, qui mêle parfaitement le côté épique du vieux Metallica, avec la finesse et la sensibilité musicale du nouveau. Low Man's Lyric, quoique décriée, est très bonne aussi, pour ceux n'étant pas allergiques aux consonances countrisantes. Nous avons aussi l'énorme Fixxxer, brillant final de 8 minutes où la période Load-Reload de Metallica prend tout son sens.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Strangueloop sur 13 janvier 2008
Format: CD
Si l'on vous demande ce que fabriquait Metallica en 1997, répondez qu'ils étaient sur la Lune en train de cueillir des fraises !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par johan floriot sur 30 octobre 2001
Format: CD
Les remarques sont les mêmes que pour Load, même si cet album est plus homogène et part moins dans tous les sens.
Fuel nous rappelle que c'est quand même un album de Metallica. The Memory Remains est un très bon titre, mésestimé à cause du champ au milieu mais qui rend bien en live quand c'est le public qui chante. Devil's Dance est énorme malgrè une batterie pas très inspiré et un enregistrement en stéréo raté et inutile. The Unforgiven 2 est magnifique au premier abord mais devient vite chiant, Better Than You est chiant dès le début, Slither fait illusion avec son riff à la AC/DC. Carpe Diem Baby est exceptionnel: on croirait entendre Black Sabbath. Bad Seed se laisse écouter gentiment (le milieu est un peu bizarre). Where The Wild Things Are est une catastrophe (on touche le fond). Heureusement, le groupe se relève avec Prince Charming, grosse claque qui fait du bien (ça faisait si longtemps). Low Man's Lyrics est trop long même si l'idée était bonne. Attitude est classique (trop?) et Fixxxer finit heureusement bien l'album.
Trop d'idées mal exploitées encore une fois.
Je pense que Metallica s'en serait mieux sorti en sortant 1 seul album de 12 à 14 titres.
Malgrè ces critiques, je dois dire que j'aime Load et Reload car c'est quand même les maîtres Hetfield, Ulrich, Hammett et Newsted qui jouent sur ces albums. De plus, je ne crache pas sur Metallica comme certains (trop?) car ils tout de même écrit 5 albums de légendes et rien que pour ça ils méritent le respect de tous pour toujours.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?