undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

69
4,2 sur 5 étoiles
Reservoir Dogs [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:14,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

24 sur 26 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 mai 2007
Frustré par les adaptations de True Romance et Tueurs Nés, deux scénarii qu'il était parvenu à vendre, Quentin Tarantino met tous ses sous de côté pour réaliser ce qui deviendra un film culte : Reservoir Dogs. Rares sont les fois où un premier film d'un jeune réalisateur aura soulever autant de vagues... Dès les premières minutes, Tarantino se créé un fan club d'une fidélité et d'une dévotion absolues.

Un parrain peu commode réunit une bande de gredins prêts à tout pour un cambriolage plutôt juteux. Sauf que, malheureusement, tout ne se passe pas aussi bien que prévu. Seuls Mister White (Harvey Keitel) et Mister Orange (Tim Roth) arrivent en presque un seul morceau au point de ralliement. Presque, car le second de ces messieurs, ayant reçu une balle en plein bide, agonise. Peu de temps après, tous deux sont rejoints par Mister Pink (Steve Buscemi) pour lequel les raisons du capotage sont évidentes : un traite se fond parmi eux ! Très vite, les théories s'élaborent, le sang entre en ébullition et on se menace jusqu'à l'arrivée du très nerveux Mister Blonde (Michael Madsen), un dur d'oreille qui apporte son pesant de réponses...

Un huit clos hallucinant, redoutable, écrit d'une main si nerveuse que plusieurs visionnages seront indispensables pour relever toutes les pépites que recèlent Reservoir Dogs. Tarantino est un réalisateur totalement à part, son casting absolument démentiel (la rumeur circule que le sieur Keitel aurait tourné gratuitement...) et radicalement acquis. Outre la photographie, dans le respect des Sergio Leone & Cie, et les dialogues tranchants, la bande son s'inscrit direct dans le culte. Seul bémol, une fin un peu abrupte...

Le DVD : Cette édition triple (deux fois le film dans deux formats différents et une galette de bonus) s'impose. Ultra généreuse en anecdotes et en commentaires excellents, le disque des suppléments vaut à lui seul son pesant d'or. Quant à l'image, elle est limpide. Quelques différences ici et là au niveau de l'égalisation sonore, rien de bien grave.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mai 2004
1992. On présente au Festival de Cannes, hors compétition, la première oeuvre d'un jeune réalisateur, Quentin Tarantino. Le film commence, et c'est un vrai coup de poing que le spectateur se prend en plein visage ! Les règles du film noir sont toutes exploitées à la sauce Tarantino. Car l'important dans le film, ce n'est pas l'histoire en tant que telle, très simple, comme dans les films noirs, mais tout le reste : la musique qui surfe sur les seventies par l'intemédiaire le radio K-Billy, des acteurs en état de grâce ( Harvey Keitel, Michael Madsen en Mr Blonde sadique, Steve Buscemi, Tarantino dans un second rôle... ), des dialogues percutants ( la scène d'ouverture est incroyable à plus d'un titre ), les plans de caméra ( la fameuse vue du coffre ) et tout et tout... Et la violence ? Il faut dire que ce n'est pas ça qui manque, entre les bains d'hémoglobine, la scène de l'oreille coupée sur "Stuck in the middle with you", scène aussi atroce que drôle, le duel à trois ( reférence à Sergio Leone ? )...Quant à l'édition 3 DVD, elle nous offre deux versions pour voir le film ( Cinémascope ou Plein écran : 2 fois plus de plaisir, donc ) et une avalanche de bonus ( voir surtout les 2 courts métrages "Reservoir Dolls" ). De quoi nous faire apprécier ce film merveilleux et ces scènes d'anthologie à leur juste valeur...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comme il est dit sur la jaquette: "premier film, premier chef-d'oeuvre de Tarantino". Il me semble que cela résume bien ce petit bijou de noirceur. Attention, toutefois, à ne pas abuser du mot "chef-d'oeuvre" car Tarantino en aurait quelques uns à son actif, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de réalisateur. Mais il faut bien admettre que pour un premier film et avec un budget si léger, il est parvenu à faire des prouesses.
Le film s'ouvre sur quelques mecs en costard noir taillant une bavette dans un café. Ils parlent de musique, de pour boire, de tout et de rien. Vient ensuite le générique. Le précurseur de celui de "Pulp Fiction". Un générique sublimissime!!!
Peut alors commencer le film proprement dit. Grâce à Sally Menke, la monteuse, le film roule, surprend et touche au but. Car sans ce montage décalé, l'oeuvre aurait perdu en consistance. Un peu à la manière de Pulp Fiction, le film nous présente des histoires dans le désordre et surtout nous montre les personnages un par un. Magnifique!
L'ayant vu, pour la première fois, des années auparavant, je n'avais retenu qu'une chose: le nom des personnages. Mr Pink, Mr White, Mr Orange, Mr Blue, Mr Blonde. Faut avouer que c'est très fort et très marquant. Mais hier soir, j'ai redécouvert un sublime petit film NOIR avec des acteurs hors paire. Mention à Steve Bushemi et Michael Madsen!!! Les autres sont merveilleux eux aussi.
L'histoire est très simple et pourrait se résumer en quelques mots, ce que je ne ferais pas pour laisser le plaisir de découvrir. Mais les dialogues sont superbement écrits, le montage est d'anthologie et les plans fixes sont... magnifiques.
En ce qui concerne ce dvd, sur le premier disque, vous trouverez le film dans son format cinéma d'origine. 16/9. L'image est sublime, tout autant que le son, rien à dire.
Sur le deuxième disque, le film en format plein écran. BEURK! L'image est raccourcie, coupée. Quelle horreur, on dirait un Disney. (Enfin, tant mieux pour ceux et celles qui aiment).
Quant au troisième disque, LES BONUS...
Ceux-ci reprennent: les essais, les repérages, des interviews des gangsters, le DJ, un hommage de Q.T., Les réactions au film, deux courts métrages inédits (miam miam) et des bandes annonces. Bref, des bonus comme on n'en voit pas souvent! Je ne les détaille pas car cela prendrait trop de temps.
Un grand film, par un grand cinéaste pour un grand DVD.
FF
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 19 décembre 2014
Premier film de Tarentino réalisé avec un budget plus important qu'initialement prévu grâce à l'intervention d'Harvey Keitel ( Bad lieutenant, La leçon de piano, Pulp fiction, Une nuit en enfer / From dusk till dawn... La liste est longue ) qui possède un très beau rôle dans ce chef-d'œuvre d'une noirceur absolue.

Tous les ingrédients du drame sont là. Unité de lieu, unité de temps, unité d'action, espace confiné dans cet immense garage et quelques flashbacks qui sont la marque indélébile de Quentin Tarentino. Une sacrée brochette de " gueules " du cinéma américain :

Mister White ( Harvey Keitel ), Mister Orange ( Freddy Newandyke ), Mister Pink ( Steve Buscemi ), Mister Brown ( Quentin Tarentino himself ), Mister Blue ( Edward Bunker ), Eddie ( Chris Penn ) et son papa Joe ( Lawrence Tierney ), Mister Blonde ( Michael Madsen, dangereux psychopathe au flair infaillible ), frère de l'actrice Virginia Madsen vue avec Don Johnson dans l'excellent " Hot spot / 1990 " de Dennis Hopper.

Alors, y a-t-il un infiltré ou pas dans ce gang et si oui qui est-il ? Telle est la question centrale de ce film écrit en trois semaines, réalisé en un mois et premier film du géant du cinéma Quentin Tarentino avec des dialogues taillés au couteau... Non à la faux.

Pulp fiction sera le second film de Tarentino.

Moi, je vous le dis, la valeur n'attend pas le nombre des années. Ce film, à ne pas toujours voir au premier degré comme tous les Tarentino ( certaines scènes sont volontairement jubilatoires ) est un must have pour tout cinéphile. Film culte tout simplement.

Vu en Blu-ray VOST DTS HD Master Audio 5.1 et si vous possédez un très bon caisson de basses ( qui descend sous 30 Hz ) vous entendrez durant toute la dernière moitié du film le son continu très basse fréquence qui vient de la rue et qui contribue au malaise du spectateur ( Comme dans Irréversible ). Très belle image et magnifique bande son pour ce Blu-ray.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 octobre 2003
Ce film de gangsters en costards, hommage aux films des années 50 et au cinéma asiatique, est à la fois drôle, impertinent et superbement ficelé.
L'histoire:Six gangsters sont réunis par un commanditaire pour braquer une bijouterie. Ils ne se connaissent pas et portent des pseudonymes pour préserver leur anonymat. Mais le casse, transformé en guet-apens par la police, tourne au carnage. Les survivants, regroupés dans un hangar, tentent d'identifier parmi eux le flic infiltré...
Le scénario complètement déstructuré, truffé de flash-back prend ainsi constamment le spectateur par surprise.
En fonction de l'action, le spectateur est soit en avance par rapport aux personnages (il connaît l'identité de la taupe), soit en retard.
Reservoir Dogs est la parfaite illustration du film culte. Voilà un film qui peut être visionné avec le même plaisir un nombre incalculable de fois. Brillant, prenant, hilarant par moments, il est un miraculeux condensé d'énergie issue du cinéma indépendant américain et de la maîtrise de fabrication du système hollywoodien.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 avril 2013
Le film est à la hauteur de sa réputation.
Par contre la boîte du DVD était en morceaux à l'arrivée chez nous.
Ce n'est pas la première fois que ça arrive cela dit, et pas que chez Amazon.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La bande son qui est aussi célèbre que le film, des situations de dingues!

Ah que c'est bon!

Les dialogues envoient du lourd, du pur bonheur!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 avril 2013
J'aime les films de Quentin Tarantino.
Celui si n'est pas le meilleur mais je le trouve sympa.
Je préfère son dernier bébé Django.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 novembre 2005
Le premier film de l'un des meilleurs réalisateurs mondiaux actuels qui pose ici les bases de son style (qu'il reprendra par la suite pour notre plus grand bonheur avec Kill Bill et Pulp Fiction) : dialogues qui tuent, narration éclatée (à la Kubrick:"L'ultime Razzia" dont Tarantino s'est directement inspiré pour la structure narrative), BO d'enfer, réalisation ultra-maîtrisée, casting de "gueules". Les acteurs sont très bons, en particulier Tim Roth qui joue son rôle, ou plutot, ses rôles à merveille.
Par ailleurs, "Reservoir dogs" est peut-etre le film le plus violent de Tarantino, en particulier cette fameuse scène de torture qui en choquera plus d'un! Il est donc, peut-etre, a reserver pour un public averti.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 septembre 2013
Apparemment son premier film, qui présage des suivants. La musique. Les costumes. Les longues très longues conversations entre les protagonistes... Les flash back ... Le scénario... Les acteurs qui seront présents dans les films suivants... Les fans y retrouveront la personnalité du réalisateur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Pulp Fiction [Blu-ray]
Pulp Fiction [Blu-ray] de John Travolta (Blu-ray - 2009)
EUR 14,99

Kill Bill - Volume II [Blu-ray]
Kill Bill - Volume II [Blu-ray] de Uma Thurman (Blu-ray - 2008)
EUR 9,73

Kill Bill - Volume I [Blu-ray]
Kill Bill - Volume I [Blu-ray] de Uma Thurman (Blu-ray - 2008)
EUR 9,73