undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles6
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:11,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 août 2013
J'avoue un peu honteusement avoir longtemps ignoré Evelyn Waugh, auteur pourtant majeur de la littérature anglaise du XXe siècle. J'ai donc rattrapé mon retard en commençant par ce qui est identifié comme son opus magnum, "Retour à Brideshead". Et il est vrai qu'on est là en présence d'un vrai chef d'oeuvre. La prose, d'abord, est superbe (magnifiquement servie par une excellente traduction). C'est à la fois fluide, riche, poétique. L'ampleur du récit, ensuite, est remarquable. La construction, qui fait basculer le récit de Sebastian à Julia, laisse le narrateur dans un clair-obscur intrigant. La matière même, enfin, est très intéressante: une plongée dans l'aristocratie anglaise catholique (la religion occupe une grande place dans ce récit, Waugh, catholique fervent, faisant étonnamment parler un personnage principal agnostique qui observe les tortures qu'une éducation catholique stricte exercent sur la famille Flyte) et dans la jeunesse oxfordienne. Mais c'est peut-être aussi par là, finalement, que le roman a le plus perdu: toute cette haute société britannique de l'entre-deux-guerres s'observe aujourd'hui avec des yeux d'ethnologue comme on le ferait d'une peuplade exotique disparue ou presque. Le mode de vie, l'argent, l'oisiveté, les codes sociaux et moraux paraissent très, très éloignés de notre monde actuel (c'est un peu le Dowton Abbey du roman, mais avec des personnages encore moins sympathiques!). Le personnage de Rex Mottram, l'affairiste, vient d'ailleurs souligner le déclin du monde des Marchmain. Mais cela n'enlève rien au pur plaisir de lecture qu'est "Retour à Brideshead". Il me tarde d'avoir le temps de poursuivre ma découverte de Waugh avec la trilogie "Hommes en armes".
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2014
Evelyn Waugh appartient sans aucun doute à la catégorie des grands écrivains. Par conséquent ses romans sont un peu plus exigeants à la lecture que des romans de gare : ils sont plus littéraires, tant dans le style que dans les pensées et thèmes traités. D'un niveau au-dessus, donc.

Ici, un jeune homme étudiant à Oxford se lie d'une amitié intime et amoureuse avec un condisciple, qui finit par l'emmener en vacances dans la demeure où vit sa famille, Brideshead, grand manoir impressionnant au coeur du roman. La question religieuse occupe également une place importante dans le récit : la famille de Brideshead est catholique, dans une Angleterre majoritairement protestante, et le narrateur est fasciné et repoussé à la fois par l'état d'esprit qui se dégage de cette religion et de cette famille, et la rend baroque et exotique pour un protestant anglais. De plus, la tension permanente entre inversion sexuelle adolescente puis attirance pour la soeur de son ami traverse le narrateur et le roman. Celui-ci se termine en queue de poisson après un excellent début, un milieu qui traîne vraiment en longueur, et une fin assez élevée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2014
c est un livre magnifiquement bien traduit de l anglais sur quelques personnages de l aristocratie anglaise pendant les années folles .
excentriques, brillants, intellectuels, ils nous montrent ce coté fabuleux d un monde en train de disparaitre , certains de tenir la verité en tout , les conflits y sont profonds et destructifs ....on lit ce livre comme un thriller! enjoy!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2011
Le "retour a Brideshead" est un petit bijou du genre. Ecrit sous forme d'autobiographe romancée cette histoire attachante décrit parfaîtement l'atmosphère de l'entre deux guerre au Royaume Uni.
Je recommandeceroman.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2006
une immersion totale dans la vie d'un jeune anglais d'avant la seconde guerre mondiale : ses rencontres, ses amitiés, ses amours. On a du mal à percer le mystère de ce jeune homme qui pourtant nous transporte dans ses sentiments, aussi ambigus soient-il. Il ne se passe à proprement parlé pas grand chose dans cette histoire, il y a juste le temps qui passe et qui lient et séparent les gens... une écriture très british qui nous fait basculer tout entier dans le monde de la bourgeoisie anglaise avec tea-time et oeufs brouillés.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2010
Bien qu'en règle générale,j'aime beaucoup la littérature anglaise,j'ai beaucoup de mal à entrer dans l'histoire...mais je vais m'accrocher!
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,00 €