EUR 9,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Retour de Tchernobyl : Journal d'un homme en colère Broché – 20 avril 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 20 avril 2006
"Veuillez réessayer"
EUR 9,10
EUR 9,10 EUR 7,50

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Retour de Tchernobyl : Journal d'un homme en colère + La supplication : Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse
Prix pour les deux : EUR 14,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Jean-Pierre Dupuy est professeur de philosophie morale et politique à l'Ecole polytechnique et à l'université Stanford. Il est l'auteur de Pour un catastrophisme éclairé (Seuil, 2002) et de Petite Métaphysique des tsunamis (Seuil, 2005).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Retour de Tchernobyl : Journal d'un homme en colère contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 179 pages
  • Editeur : Seuil (20 avril 2006)
  • Collection : H.C. ESSAIS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020879697
  • ISBN-13: 978-2020879699
  • Dimensions du produit: 19,5 x 1,7 x 11,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 219.692 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Alain FELER sur 15 mai 2010
Achat vérifié
Ce bouquin est fascinant par ce dont il parle : de l'art d'aller dans le mur, et par la façon dont il en parle : une hauteur de vue remarquable, exprimée dans un discours très élitiste, avec une coquetterie exaspérante, mais qui ne tue pas le contenu.
Il me fait penser au sous-titre du film Dr Folamour de Stanley Kubrick : comment j'ai appris à aimer la Bombe et à ne pas m'en faire.
--
Il est aussi très intéressant à deux égards :
1. il fournit une information crédible à ceux qui comme moi aimeraient savoir si en fin de compte, Tchernobyl a fait plutôt 39 morts, comme le prétend le rapport final de l'ONU, ou plutôt un million, comme évoqué par exemple dans le livre La supplication. Il me semble qu'en démocratie, et à la veille de relancer le programme nucléaire français, ce genre de détail compte un peu...

2. il fournit une espèce de guide méthodologique pour penser ce genre de choses, qui me passe un peu au-dessus de la tête, mais mérite au moins qu'on tente de le comprendre.
--
Le Canard Enchaîné moquait un certain film sous le titre "Un crétin au Tibet", je surnommerai celui-ci "Un coquet à Pripyat", mais je suis quand même bien content de l'avoir lu et le recommande à quiconque s'intéresse au sujet.
--
Il ne traite cependant pas du tout la question importante de savoir si le sacrifice des "éradicateurs" a effectivement servi à éviter une explosion nucléaire subséquente à la "simple" explosion de chaudière qui a eu lieu ou à pas grand-chose. Dans le premier cas, l'Europe aurait été gravement affectée, et nous leur devons une fière chandelle, dans le second, c'est moins net.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par FJLB sur 19 septembre 2006
Un livre très intelligent qui montre la complexité de l'appréciation de l'impact de la catastrophe et qui démonte les mécanismes de simplification inhérents aux grandes institutions politiques. Une démarche critique et épistémologique au service de la vérité historique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Guy Rens sur 10 mai 2011
Enfin, un philosophe qui parle de choses sérieuses et qui sait de quoi il parle. Jean-Pierre Dupuy est à la fois philosophe et scientifique (il a étudié à l'École Polytechnique), renouant ainsi avec la tradition classique du philosophe-mathématicien-naturaliste que le XVIIIe siècle a tellement mis à mal, inaugurant l'âge des pensées flottantes sans attaches au monde réel. Au moment où l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima souligne l'instabilité de la technologie nucléaire, les réflexions sur Tchernobyl de Jean-Pierre Dupuy prennent une actualité nouvelle -- mieux, elles nous aident à décoder ce qui se passe.

Les experts du nucléaire construisent des centrales qui ont une espérance de vie de 40 ans, 60 ans même si l'on tient compte des restaurations habituelles dans cette industrie, qui produisent des déchets qui resteront radioactifs pendant quelques milliers d'années et ils prétendent garantir une sûreté absolue à la population. Comment arrivent-ils à cette certitude? Jean-Pierre Dupuy émet plusieurs hypothèses qui se résument fort bien en une formule qui s'applique à tout le monde, y compris au lecteur :
"Nous savons, mais nous ne croyons pas ce que nous savons."

La grande leçon que les scientifiques et les technologues ont du mal à saisir est que le possible peut à tout moment faire son entrée dans l'impossible et la catastrophe surgir du néant où nos calculs les plus sophistiqués avaient cru la contenir.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?