undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici Litte cliquez_ici cliquez_ici B01CP0MXG6 Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles12
3,8 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Donald, métis Indien Chippewa atteint d'une sclérose en plaques sent venir sa mort. Avant de partir définitivement il tient à raconter l'histoire de sa vie et de ses parents (l'un, shaman « Communiait parait-il avec certains animaux que Dieu n'avait jamais inventés ») pour la laisser à ses enfants Herald et Clare. N'étant plus en état de rédiger ce testament, bilan de sa vie, il le dicte à sa femme Cynthia. Après, l'esprit libre, il pourra s'éteindre en paix avec l'aide active de ses proches, en pleine nature dans un lieu où son âme n'a jamais cessé d'être en harmonie avec les éléments. La fin du roman décrit la manière dont chaque membre de cette famille a vécu la disparition de son mari ou de son père « quand la mort détruit toute illusion de sécurité ». Un roman superbe, mais n'est-ce pas un pléonasme quand on évoque Jim Harrison, qui constitue une sorte de suite à De Marquette à Veracruz mais que l'on peut néanmoins lire séparément. Le résumé pourrait faire craindre un bouquin larmoyant ou qui file le bourdon mais il n'en est rien. Pour Donald, la vie et la mort ne sont que les chapitres d'un même continuum car après la fin il y aura certainement un autre début, peut-être sous la forme d'un ours, son totem, ce qui lui permettra d'arpenter les grands espaces et les forêts du Michigan comme ses ancêtres et lui l'ont toujours fait. Un hymne à la Nature , une méditation sur la mort pour un écrivain américain majeur, de 70 ans.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il ne s'agit pas attention d'un "retour à la terre" qui laisserait présager un roman évoquant la nature et la campagne bucolique , mais bien d'un "retour en terre", c'est à dire au sens propre d'une mise dans la terre du cadavre du narrateur du premier chapitre (Donald). Voilà toute l'action de ce roman. Cet "acte premier" est entouré de multiples paroles, dialogues, commentaires, réflexions, retours en arrière, rédigés successivement par l'épouse du défunt (Cynthia), un de ses neveux (K.), puis par un de ses parents (David). Ce que j'en retire:
- une formidable amour de la vie, vie qui s'exprime dans les petites choses du quotidien (spécialement la bouffe et le sexe quand même) mais aussi dans dans tout ce que nous ne comprenons pas, l'appel vers les puissances mystérieuses des chamanes.
- mais aussi une impression de confusion liée à la multiplication des personnages, l'absence de fil narratif, un passage du coq à l'âne très énervant à la longue.
C'est mon premier Harrison , j'espère que les suivants seront plus "accessibles". J'ai l'impression néanmoins de bien cerner déjà les valeurs fondamentales de cet auteur: surtout un amour absolu de la vie, mais aussi la famille, les racines, la terre natale.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2011
mon premier Harrison, et je pense pas le dernier.
Amoureuse du film Légendes d'automne, j'ai voulu découvrir cet écrivain qui parle si bien de la beauté des choses et de la vie tout simplement. Personnages attachants, paysages qu'on imagine ensorcelants, un très beau livre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2015
Les grands espaces, les relations entre les êtres. Tout ce qu'on attend d'un livre de Jim Harrisson, ici en grande et belle forme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2007
je n'ai jamais été déçu par jim harrison. ce dernier opus est encore plus beau que les autres, je le recommande vivement.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2016
la nature omniprésente ,c'est elle le refuge à tous les accidents de la vie ,elle panse les plaies, elle est décrite avec amour et minutie ,comment résister à ce voyage en amérique du nord ,au canada ,au mexique c'est superbe on ne se lasse à aucun moment, on vit avec les acteurs de ce roman ,je le recommande, lisez ce magnifique voyage en compagnie de Donald Clare Cynthia David .....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2012
...et je m'ennuyais ferme. Je précise que c'est mon 15eme Jim Harrisson, autant dire que j'ai longtemps été un inconditionnel. mais là, ça ne marche plus. Le récit est décousu (on ne sait jamais qui parle) comme une longue logorrhée qui part dans tous les sens. On est rapidement noyé dans une avalanche de prénoms sans savoir qui est qui, chacun relatant des faits sans aucun intérêt. On est très loin du souffle d'un Dalva, de l'humour d'Un bon jour pour mourir et autres aventures désopilantes de Sorcier. C'est de l'écriture au kilomètre sans génie. STOP. Je n’achèterai pas le prochain quand il sortira en poche.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2013
l'appréciation du contenu d'un livre est purement subjectif; je suis fan de Jim Harrison. Je possède pratiquement tous les livres de cet auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2013
Il est pour moi impossible de commenter les livres de Jim Harrison, étant donné que je suis vraiment conquis par son oeuvre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2009
alors pas objectif. Peut être pas le meilleur, peut être rien de nouveau, mais c'est un univers littéraire que j aime.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)