ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Return To The 36 Chambers

Ol' Dirty Bastard CD
4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
Prix : EUR 9,97 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 15 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Ol' Dirty Bastard

Visitez la Page Artiste Ol' Dirty Bastard
pour toute la musique, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Return To The 36 Chambers + Enter The Wu-Tang (36 Chambers) + The Infamous
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (21 avril 1995)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Elektra/Asylum
  • ASIN : B000002HFU
  • Autres éditions : Cassette  |  Album vinyle
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.713 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Intro
2. Shimmy shimmy ya lp version clean
3. Baby c mon
4. Brooklin zoo
5. Hippa to da hoppa
6. Raw hide - Raekwon
7. Damage
8. Don t u know
9. The stomp
10. Goin down
11. Drunk game sweet sugar pie
12. Snakes
13. Brooklyn zoo it tiger crane
14. Proteck ya neck II the zoo
15. Cuttin headz

Descriptions du produit

Amazon.fr

Premier album solo du fou furieux de Shaolin (le nom wu-tangien de Staten Island) : un bordel rapologique inimitable. De l'invraisemblable intro de dingue patenté à "Goin' Down" en passant par "Shimmy Shimmy Ya" et de nombreux délires éthyliques, aucun doute n'est permis : ce Vieux Bâtard crado a pété les plombs ! En tout cas, il ne ment pas quand il affirme qu'il "aime ça brut de décoffrage" puisque la séduction est joyeusement piétinée sur ce disque allumé et sauvage sorti en 1995. ODB se lâche complètement sur les bandes-son voilées du producteur RZA, et s'il ne pète pas dans le micro c'est uniquement parce que l'envie ne lui en est pas venue. Il se fit d'ailleurs tellement remarquer que Mariah Carey, toujours désireuse de s'encanailler, l'invita dans la foulée à participer au remix de son titre "Fantasy". --José Guerreiro

Descriptions du produit

File: WU-TANG. 1995 dirty as fuck debut album from late bad-ass ghetto mc. SHIMMY SHIMMY YA!

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.9 étoiles sur 5
4.9 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN MONUMENT DU HIP HOP 8 mars 2005
Format:CD
Avec ce premier album solo, Ol'dirty Bastard impose, au delà d'un style et d'une technique impressionnants, tout simplement une nouvelle approche du hip-hop, une musique si souvent sous-exploitée par des rappeurs prévisibles. Son phrasé est révolutionnaire, dynamique, et ses envolées lyriques inattendues aussi surprenantes que magnifiquement placées. Tous ses mots, ses notes et ses exclamations forment une composition d'où émane une énergie que seule les grands artistes peuvent produire.Le son épuré de RZA met remarquablement en valeur le flow de celui que l'on peut qualifier de "Screaming Jay Hawkins" du hip-hop, car l'on retrouve dans l'interprétation de ces deux chanteurs une fièvre et une folie comparables. La mort d'ODB, passée trop inaperçue dans ce monde dominé par des musiques fadasses et des auditeurs de moins en moins exigeants, est un drame pour l'avenir du hip-hop. Reste à souhaiter que GZA continue dans sa lignée et que Method Man oublie son dernier album (consternant) pour que le flambeau du Wu surplombe encore longtemps les Snoop Dog corrompus et les Eminem braillards et commerciaux.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Shimmy Shimmy YA ! 20 février 2005
Par Jidé COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR
Format:CD
Sous le nom d'Ol'Dirty Bastard, Jones (1968-2004) était l'une des plus fines lames du Wu-Tang Clan ,ainsi que l'un de ses fondateurs historiques. De tous les moines shaolins du Clan, il était le plus dingue, le plus inquiétant et aussi le plus drôle : sorte de bouffon génial et de Raspoutine de Brooklyn, ODB aura eu le temps malgré tout de graver ce disque, son chef d'œuvre, en 1995. Ce retour aux 36 chambres (un motif obsessionnel dans l'œuvre du Clan) est ici et avant tout une grande plongée dans l'âme folle de Russell Jones : dès l'intro, qui résume l'histoire du rap en partant de James Brown pour arriver au Clan, l'auditeur hésite entre l'hilarité et l'angoisse, entre le cirque et l'asile, tant le propos ne cesse de déconcerter ... RZA, le sorcier du Clan, est aux manettes : il dispose des notes de piano aigrelet sur des boucles minimalistes obsédantes. Deux singles tueurs propulsent le disque vers les charts de l'époque : l'excellent « Shimmy Shimmy Ya » -dans lequel le rap, mi-chanté, mi-bougonné, d'ODB sert de signature- et « Brooklyn Zoo », où les aventures d'un rappeur en pleine jungle urbaine. Notons également le retour du puissant « Protect Ya Neck », morceau de Kung-fu surpuissant ici transfiguré par la folie du maître des lieux. Un mot enfin sur le visuel de l'album, original et gonflé, puisqu'en guise de pochette, ODB a tout simplement fourni sa carte d'identification pour les coupons alimentaires de Brooklyn (l'équivalent d'une carte d'aide sociale), montrant ainsi qu'il n'oublie absolument pas d'où il vient, contrairement à trop de rappeurs, trop heureux de porter chaînes et grosses marques dès leur premier album. Une œuvre géniale et unique et un personnage définitivement entré dans la légende !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du son Déglingué à l'état pur 27 septembre 2003
Par Fred
Format:CD
Ol' Dirty Bastard est tout simplement mortellement fou, il est le seul rappeur de tous les temps à pouvoir jouer avec sa voix avec une telle aisance. Sur des beats dejantés produit par son comparse Rza, "odb" nous offre un opus d'une qualité rarissime. Juse pour "Brooklyn Zoo" il mérite notre respect.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The City Of Brooklin Zoo 6 mai 2006
Par Louis II
Format:CD
A l'heure du son aseptisé, lisse et poli, où les albums de rap ont salement tendance à sentir le plastique et la bétadine, Ol' Dirty et Rza proposent avec cet album l'essence même du Dirty Hip Hop.

Bien sûr, Shimmy Shimmy Ya & Brooklin Zoo restent les deux chansons phares, mais je recommande fortement à vos oreilles Baby C'mon ; un monument.

Il vous le faut, il vous le faut, il vous le faut...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retour aux sources 22 février 2011
Par REHMAN
Format:CD
Sorti en 1995, "Return To The 36 Chambers" est le premier album solo d'Ol 'Dirty Bastard (membre du Wu-Tang Clan). L'album a été principalement produit par RZA et les singles "Shimmy Shimmy Ya" et "Brooklyn Zoo II" ont été d'énormes succès. On peut noter la présence des membres du Wu-Tang Clan et Brooklyn Zu sur les titres "Raw Hide", "Damage", "Don't You Know", "Drunk Game", "Snakes", "Brooklyn Zoo II", "Proteck Ya Neck II in the Zoo", "Cuttin' Headz" et "Dirty Dancin' [Explicit Version]".
Une semaine après sa publication "Return To The 36 Chambers" est vendu à 81.000 exemplaires et reçoit une critique positive d'une grande partie de la critique musicale. Il atteint la septième place au Billboard 200, se place numéro sur le R&B Top/Hip-Hop Albums Chart et est nominé pour le Grammy du meilleur album rap.
Aujourd'hui encore plusieurs professionnels du secteur le considère comme l'un des plus grands albums des années 1990, ainsi que l'un des meilleurs albums hip-hop de tous les temps.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?