Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Return To Zero


Prix : EUR 18,27 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
17 neufs à partir de EUR 11,16 5 d'occasion à partir de EUR 10,20
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Spiritual Beggars

Discographie

Image de l'album de Spiritual Beggars

Photos

Image de Spiritual Beggars

Biographie

Le guitariste suédois Michael Amott forme Spiritual Beggars en 1994, en marge de sa participation à Carcass. Changement radical de décor, puisque Michael Amott passe du death metal au stoner avec le premier album Spiritual Beggars en 1994. Reconnu en Suède dès le deuxième album, Another Way to Shine (1996), Spiritual Beggars existe au gré des ... Plus de détails sur la Page Artiste Spiritual Beggars

Visitez la Page Artiste Spiritual Beggars
13 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Return To Zero + Earth Blues + On Fire
Prix pour les trois: EUR 48,34

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (27 août 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Century Média Records
  • ASIN : B003UYTX5G
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 111.897 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Return to zéro
2. Lost in yesterday
3. Star born
4. The chaos of rebirth
5. We are free
6. Spirit of the wind
7. Coming home
8. Concrete horizon
9. A new dawn rising
10. Believe in me
11. Dead weight
12. The road less travelled
13. Time to live

Descriptions du produit

Description du produit

Spiritual Beggars est un des rares groupes de Rock à s'être approché qualitativement des légendes du Heavy Rock tels Rainbow, Deep Purple, les premiers albums de Dio.Spiritual Beggars représente l'incroyable synthèse du feeling et de la maestria technique des 70's, de l'esprit festif des années 80 avec une énergie ravageuse rappelant le passé de ce fabuleux guitariste qu'est Michael Amott.

Critique

Avec l'apport de la voix de Apollo Papathanasio, Spiritual Beggars conforte sa place dans le peloton de tête des groupes de stoner. Toujours inspiré par Black Sabbath, Deep Purple, Thin Lizzy et Scorpions première manière (période Uli Jon Roth), la bande à Michael Amott livre un Return to Zero inspiré.

De moins en moins lourd, le stoner de Spiritual Beggars est épique, la guitare de Michael Amott étant un aiguillon de tous les instants. « Lost in Yesterday» est un hymne digne des classiques de certains des modèles de Spiritual Beggars« Spirit of the Wind » possède une coloration folk metal comme les aimait Led Zeppelin periode Led Zepellin III. Les modèles ne sont heureusement pas tout, Spiritual Beggars offrant un son qui lui est propre.

« Concrete Horizon » joue sur une ligne de basse démente, là encore Spiritual Beggars est au niveau des plus grands d'hier et de toujours. « Believe in Me » s'égare légèrement dans le pop metal au niveau du refrain, la guitare de Michael Amott se chargeant de recadrer le titre. « Dead Weight » est un bon exemple de stoner lourd, un peu trop délaissé par Spiritual Beggars.

Seul véritable faux-pas de Return to Zero, la ballade « The Road Less Travelled » renvoie aux pires excès du hard fm des années quatre-vingt, un exemple qui aurait pu s'oublier. Return to Zero est à classer parmi les réussites de Spiritual Beggars, non loin de Ad Astra et tout proche du firmament.




François Alvarez - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par orion TOP 100 COMMENTATEURS sur 6 octobre 2010
Format: CD
5 ans d'attente et s'est reparti. On ressort les grattes en carton, les pattes d'ef, les chemises à fleurs et le patchouli pour une bonne dose de feeling seventies à la sauce suédoise. Déjà, la pochette annonce la couleur, non ? Ce retour aux pochettes à la On Fire et Ad Astra, mes deux albums préférés du groupe (oublions la monstrueuse pochette de Demons) laissait augurer du meilleur.

Changements de personnel important depuis le dernier album puisque le chanteur JB est parti (Grand Magus à plein temps, apparemment - mais on ne va pas lui en vouloir dans la mesure où le dernier album en date du combo, Hammer of the North, est excellent). Michael Amott est allé chercher son nouveau chanteur assez loin puisqu'il nous le ramène de Grèce. Il s'agit en effet de Apollo Papathanasio (Firewind). Je dois dire que j'ai eu une petite appréhension en apprenant cela car le style pratiqué par Firewind est à des années lumières de Spiritual Beggars. Eh bien, le petit doute s'est envolé dès que l'énergumène a donné de la voix.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par olivier collas sur 20 septembre 2010
Format: CD
Ca fleure vraiment bon le heavy des années 70, les compos sont imparables, Amott n'est pas le meilleur soliste de la planète et...on s'en moque tant ses interventions sont toujours judicieuses : très grande leçon d'efficacité guitaristique ! Et tous les musiciens sont au diapason (le son et la présence de Wiberg !!!). Mais que dire de la performance d'Apollo Papathanasio ? Honnêtement, il doit exister une potion magique Spiritual Beggars tant les chanteurs qui y officient sont transcendés.
Et dire qu'Amott hésitait à poursuivre l'aventure "Spiritual Beggars" ! Quel gachis cela aurait été !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par LEROUX sur 25 mai 2011
Format: CD
Il m'aura fallut plusieurs écoutes pour l'adopter celui là ( comme d'hab avec spiritual ) mais la patience valait la peine !!!BJ n'est plus mais pas grave
le chanteur de Firewind est là et bien là..ça fleure bon le purple,l'uriah heep,etc...
"concrete horizon" respire le MSG d'assault attack
"Believe in me" le Whitesnake période moody/Marsden/J lord
le sommet restant le planant "spirit in the wind" (le solo très court est à tomber..Blackmore que fais tu ? )
Sommet...planant............. le 7 ème ciel
un grand cru !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yoann Forges sur 22 février 2011
Format: CD
Return To Zero. Le titre ne pouvait être mieux choisi pour le 7e album du side-project de Michael Amott. En effet, le line up, une fois n'est pas coutume, est quelque peu modifié, et toujours avec les mêmes postes que l'on retrouve tournant. Exit donc JB et John Dordevic. La place est faite à un certain Sharlee d'Angelo (connu pour user de la 4 cordes chez Arch Enemy, Mercyful Fate et Witchery) et Apollo Papathanasio chanteur de Firewind.

Voilà, une fois les présentations faites, nous pouvons nous pencher un peu sur l'album. Force est de constater que d'emblée, le chant colle aussi bien que JB. Il a ce petit côté hard d'antan qui va bien tout en forçant un peu, et surtout ne fait pas du Firewind. Poussant un peu plus loin le chant qui colle bien à ce stoner sabbathien. Le reste de l'album reste cependant dans la veine de ce que nous ont proposé l'autre bande de Michael Amott par le passé. Avec un chant un peu plus sirupeux certes (et ce n'est pas un reproche) que celui qui nous avait été proposé par Spice. Il arrive à la hauteur de celui qui avait été proposé par JB (Grand Magus) et ce n'était pas tache aisée.

Les compos elles, sont de toutes beautés. Planantes et lourdes à la fois. Ceci étant dû à la lourdeur des rythmiques (Lost In Yesterday) allié à la légèreté de l'orgue Hammond. Les soli rendent aussi le tout plus aérien, Amott prouvant encore une fois tout l'amour qu'il a pour sa 6 cordes. Si l'on devait comparer son jeu, niveau des soli, on pourrait y faire une comparaison avec son jeu ultra aérien sur Doomsday Machine d'Arch Enemy.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 28 novembre 2010
Format: CD
après avoir lu la "Vie de Carla", fallait bien que je me recharge les neurones ! Ces Suédois, ou du moins ce qu'il en reste (Anglais, Grecs) jouent comme les maîtres british des années 70 ! çà à la couleur Pourpre, çà sent le souffre des messes noires de Sabbath, çà a le goût venimeux du Serpent, çà bouge comme du Lynott. C'est le premier disque que j'écoute de ces garçons (t'as pas honte...), qui ont récemment changer de chanteur, et dont le guitariste est issu du Death (trop fort pour moi).Ils jouaient dans la classe "Stoner", là encore à priori, sans moi ! Par contre ce disque est accessible à n'importe quel métallo, qui aime les références pré citées, le hard léché, bien joué, sans envolées mystiques, avec mélodies accrocheuses, chansons bien ficelées, claviers, avec un zeste de "l'oublié", "Comme taste the Band", voire de Lizzy (période "Vivre Dangereusement"). Pas de massacres, pas de cris, (excellent chanteur) pas de soli ébouriffants, pas de solo de batterie (ouf !) c'est du bon heavy_métal, qui accroche tout de suite.
7 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?