Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,59

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Richard Galliano - Bach


Prix : EUR 6,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
23 neufs à partir de EUR 6,90 6 d'occasion à partir de EUR 7,30 1 de collection à partir de EUR 720,00

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Richard Galliano

Discographie

Image de l'album de Richard Galliano

Photos

Image de Richard Galliano

Biographie

Né à Cannes le 12 décembre 1950, Richard Galliano apprend d'abord le piano et l'accordéon avec son père, Lucien Galliano et poursuit au Conservatoire de Nice avec Claude Noël qui lui fait découvrir l'accordéon jazz et des accordéonistes comme Sivuca, Tony Murena et Art Van Damme. Il décroche un premier prix ... Plus de détails sur la Page Artiste Richard Galliano

Visitez la Page Artiste Richard Galliano
42 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Richard Galliano - Bach + Vivaldi + Nino Rota
Prix pour les trois: EUR 27,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Interprète: Stéphane Logerot, Richard Galliano
  • Compositeur: Jean-Sébastien Bach
  • CD (9 avril 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B0034JV5YO
  • Autres versions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (31 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.666 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Suite Pour Orchestre N°2 En Si Mineur, BWV 1067 1:30EUR 0,69  Acheter le titre 
Écouter  2. Concerto Pour Violon Et Orchestre En La Mineur, BWV 1041 - Allegro Moderato 3:38EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  3. Concerto Pour Violon Et Orchestre En La Mineur, BWV 1041 - Andante 6:46EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  4. Concerto Pour Violon Et Orchestre En La Mineur, BWV 1041 - Allegro Assai 3:35EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  5. Suite Pour Orchestre N°3 en Ré Majeur, BWV 1068 5:11EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  6. Suite Pour Violoncelle N°1 En Sol Majeur, BWV 1007 2:21EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  7. Concerto Pour Clavecin Et Cordes En Fa Mineur, BWV 1056 - Allegro 3:24EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  8. Concerto Pour Clavecin Et Cordes En Fa Mineur, BWV 1056 - Largo 3:03EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  9. Concerto Pour Clavecin Et Cordes En Fa Mineur, BWV 1056 - Presto 3:46EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter10. Sonate N°2 Pour Flûte En Mi Bémol Majeur, BWV 1031 2:06EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter11. Partita Pour Flûte En La Mineur, BWV 1013 3:02EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter12. Concerto Pour Hautbois Et Violon En Ut Mineur, BWV 1060 - Allegro 4:53EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter13. Concerto Pour Hautbois Et Violon En Ut Mineur, BWV 1060 - Adagio 5:15EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter14. Concerto Pour Hautbois Et Violon En Ut Mineur, BWV 1060 - Allegro 3:37EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter15. L'Art De La Fugue, BWV 1080 4:36EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter16. Galliano: Aria 4:08EUR 0,99  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Description du produit

LE TOUT 1ER ALBUM CLASSIQUE DU MAESTRO INCONTESTÉ DE L'ACCORDÉON JAZZ ! Pour son 1er album chez Deutsche Grammophon, Richard Galliano se consacre à J.S. Bach. Richard Galliano a commencé par jouer Bach, avant d'orienter sa carrière vers le jazz et la variété française : il a ainsi collaboré avec Charlie Haden, Michel Portal mais aussi C. Nougaro, Barbara et J. Greco pour ne citer qu'eux. Cet album étonnant et magnifique est donc le projet de toute une vie «pour moi c'est l'aboutissement de quarante-cinq ans d'expérience musicale tout-terrains». R. Galliano a choisi de jouer Bach sans l'adapter ni l'arranger. Sur le disque, l'accordéon remplace simplement les instruments solistes traditionnels (violon, violoncelle ou hautbois). Même s'il est apparu plus d'un siècle après la mort de Bach, l'accordéon aurait sans nul doute fasciné le compositeur ! Après le succès de l'album Piazzola for ever et plus de 300 concerts avec un quintette de musiciens classiques, Richard Galliano a de nouveau réuni ses complices dont Stéphane Logerot (Quai n°5), Jean-Marc Phillips et Raphaël Pidoux (Trio Wanderer). On retrouve sur cet album des «tubes» tels que la Badinerie, l'Aria de la Suite pour orchestre n°3 ou encore le Prélude de la Suite pour violoncelle n°1. SOBRIÉTÉ ET ÉMOTION : LA MUSIQUE DE BACH SEMBLE ÉCRITE POUR L'ACCORDÉON !

Critique

Bach : l’intitulé sonne comme un coup de fouet à l’oreille des distraits, ou comme la déflagration d’un coup de pied dans la fourmilière des idées reçues, mais, au moins comme cela, les choses sont claires. Ainsi, Richard Galliano, plus important accordéoniste de sa génération, après avoir balisé de sa classe immense un monde coutumier (le tango), voire un univers habituellement de peu de considérations pour les fortes têtes (la chanson de variété, lorsqu’elle se dénommait Barbara ou Claude Nougaro), et déclenché de multiples fusions avec le monde du jazz (et ses représentants les plus émérites, de Chet Baker à Michel Portal), revient à ses premières amours, d’élève en culottes (presque) courtes du Conservatoire.


Le virtuose retrouve ici un sextet de lui aimé et reconnu, puisqu’il l’avait précédemment accompagné lors de l’aventure Piazzolla for Ever, à la fois en disque et sur les routes de France et de Navarre, et c’est toujours un bonheur d’entendre les épousailles harmoniques entre l’accordéon et le violon alto de Jean-Marc Apap. Précisons toutefois qu’il s’agit bien ici d’un enregistrement de musique classique, qui propose des partitions aussi immortelles que respectées, et pas un quelconque succédané, brinquebalant sur des arrangements modernistes. L’entame (une « Badinerie » que tout le monde conserve en tête, jusque et y compris sous la douche) pouvait laisser craindre un quelconque Best of à l’usage de cadres supérieurs en mal de jalons culturels.

Bienheureusement, il n’en est rien : on n’est pas ici au cirque, face à un instrumentiste susceptible de démontrer par sa technique de quoi est capable son instrument. Galliano habite Bach, et l’habille de cette sonorité que le prodige de Saxe ne put goûter, puisque celui qu’on surnomma au XXème siècle le piano du pauvre ne fut inventé que plus d’un siècle après la disparition du compositeur. Mais l’émotion de cette musique, que l’on suppose et se souhaite immortelle, traverse le projet, en illumine les contours, dans toute sa fronde libertaire. Le Niçois ne s’est en effet pas cantonné aux pièces pour orgue, portant également son dévolu sur des partitions pour violoncelle (le « Prélude » de la Suite pour violoncelle no. 1), violon ou hautbois. Mais partout, et en chaque instant, l’émotion de l’inspiration, et les musiciens qui sont à son service, exultent d’une irrépressible passion, et force intérieures.

Aventureux (il s’est récemment lancé dans une série de concerts en solo absolu), et pédagogue (une méthode d’apprentissage de l’accordéon, élaborée en compagnie de son père, a été couronnée par la Sacem), Richard Galliano démontre encore une fois dans Bach qu’il n’est de bonne musique sans amour, et qu’il n’est de création notable sans audace.



Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

27 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile  Par P-henri Thoreux sur 24 mai 2010
Format: CD
Disons le d'emblée, il n'est pas impossible que ces enregistrements produisent une impression déroutante sur les oreilles habituées à entendre le bon Jean-Sébastien... Des oeuvres pour violon, hautbois, flute ou clavecin revisitées à l'accordéon ou au bandonéon, voilà qui ne manque pas de sel.
Rien à voir ici en tout cas avec les interprétations très libres du trio jazzy du pianiste Jacques Loussier. Rien à voir non plus avec les vocalises éthérées qui firent la renommée des Swingle Singers dans les années soixante. Il s'agit ici d'une exécution extrêmement rigoureuse et fidèle des partitions du maitre de Leipzig. Hormis la transcription pour quintette (accordéon, violon, alto, violoncelle et contrebasse), on retrouve à la lettre, ou plutôt à la note, cette musique si merveilleuse.
Passé l'effet de surprise, on ne peut qu'adhérer à cette entreprise, dont le premier des mérites est de montrer une fois encore l'universalité stupéfiante du génie de Bach. En définitive, aucune innovation ne saurait lui nuire, pourvu qu'elle soit réalisée avec talent et sincérité, ce qui est le cas de Galliano. J'aurais bien une toute petite réserve tenant aux limites de l'accordéon en tant qu'instrument, surtout par rapport au violon (concertos BWV1041 et 1060) ou au violoncelle (prélude de la suite no1 BWV 1001), mais Richard Galliano déploie de tels trésors de virtuosité, qu'il parvient quasi à les faire oublier.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Aufranc CHRISTIAN TOP 1000 COMMENTATEURS sur 7 avril 2011
Format: CD Achat vérifié
Bonjour,
Oui, regardez l'intérieur d'un accordéon! Si semblable à un orgue, en premier l'accordéon est un instrument à vent, l'air souffle dans les lamelles comme dans les grandes orgues, l'armada des registres fait vibrer l'instrument de tous ses sons possibles, jusqu'au plein-jeu. C'est à la force des bras que la bête miaule ou rugit. Un instrument qui n'a plus rien à voir avec ces premiers de fabriques. Certes aujourd'hui Richard Galliano aurait put utiliser un accordéon électronique avec un expandeur échantillonné avec des sons d'orgues connues, d'épinettes ou piano forte branché à une sonorisation adéquate. Mais que nenni c'est avec un accordéon acoustique que Richard nous donne du plein Bach !
Non J;S; Bach n'aurait pas été offusqué mais ravi de voir MONSIEUR Galliano lui rendre hommage avec un tel respect de la partition ! Cet hommage est grandiose et nous pourrions l'écouter en boucle toute une journée sans ce lasser.
Chapeau Monsieur Galliano, plus qu'une réussite, un chef d'oeuvre non pas inattendu mais attendu.
Ami lecteur, écoute c'est vraiment du Bach et du grand Bach, pas comme certaines interprétations primées d'une batterie et grosse-caisse le tout revigoré par un saxophone, oh non là c'est du grand art !
Ecoute,chut laisse toi bercer par les nuances et changements de registres, c'est beau !
Régalez-vous bien.
Amicalement.
Christian Aufranc.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par V-Strom TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 11 août 2010
Format: CD Achat vérifié
Fantastique découverte, RICHARD GALLIANO a osé l'innovation. En fait outre la démonstration de son talent, il nous gratife d'un enseignement en nous rappelant que la musique est un art vivant. L'accordéon VICTORIA grâce à la richesse de ses harmonies, procure l'émotion du concert. Je suis surpris par la fusion de l'instrument avec les cordes, la note se prolonge à merveille par la vibration du violoncelle et de la contrebasse. Bach apparait rajeunit de cette musique, gaie et expressive, les notes rondes carressent notre sensibilité, on vit au rythme des Allegros et Adagios. De musicien érudit de jazz, RICHARD GALLIANO accède à la qualité de grand maître. L'enchantement de la musique transcende l'esprit comme rarement trouvaille ébahit.
Cette magistrale interprétation ouvre des horizons inconnus à l'accordéon trop longtemps considéré comme uniquement populaire. Un domaine autrefois exploré par VERCHUREN et Y. HORNER, deux grands accordéonnistes de grand talent et déjà novateurs, mais à une époque où la communication ne disposait pas de moyens sophistiqués. Gageons que GALLIANO nous prépare une suite, et que d'autres musiciens talentueux ne tarderont pas à s'engouffrer dans ce genre musical. Car après l'accordéon, il existe bien des instruments populaires qui pourraient gagner en célébrité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par MIMA sur 1 mai 2010
Format: CD
Les sons de l'accordéon donnent un ton agréable voire joyeux à la musique de Bach , qui parfois peut se révéler austère . On écoute et quand c'est fini, on a encore envie de l'entendre ..et on finit par l'accompagner en chantonnant . Pour moi c'est une réussite .Il faut donner à l'accodéon des lettres de noblesse .Je souhaite que Richard Galliano revisite d'autres musiques dites classiques . Ce qui est à souligner c'est que toutes les notes sont respectées. L'oeuvre est intacte , elle a simplement changé de sonorité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?