Richard Strauss Elektra (... a été ajouté à votre Panier
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Richard Strauss Elektra (Édition Livre + Blu-ray : Digibook) Mise en scène P /.Chéreau
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Richard Strauss Elektra (Édition Livre + Blu-ray : Digibook) Mise en scène P /.Chéreau


Prix : EUR 36,00 LIVRAISON GRATUITE Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
14 neufs à partir de EUR 27,83 3 d'occasion à partir de EUR 54,79
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion
EUR 36,00 LIVRAISON GRATUITE Détails Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés

  • Retrouvez encore plus de titres dans notre boutique Blu-ray !

  • Mises à jour de votre logiciel d'exploitation (firmware): vous rencontrez des problèmes avec votre lecteur ? Certains films ne sont pas lus correctement ? Avez-vous vérifié que le logiciel d’exploitation de votre lecteur Blu-ray est correctement mis à jour? Cliquez ici


Produits fréquemment achetés ensemble

Richard Strauss Elektra (Édition Livre + Blu-ray : Digibook) Mise en scène P /.Chéreau + Don Carlo [Blu-ray] + Parsifal [Blu-ray]
Prix pour les trois: EUR 80,52

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Evelyn Herlitzius, Waltraud Meier, Adrianne Pieczonka, Mikhail Petrenko, Esa-Pekka Salonen
  • Réalisateurs : Patrice Chéreau, Stéphane Metge
  • Producteurs : Festival d'Aix-en-Provence
  • Format : Classique, Cinémascope
  • Audio : Allemand (DTS HD), Allemand (PCM Stéréo)
  • Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 16:9
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Bel Air Classique
  • Date de sortie du DVD : 20 mai 2014
  • Durée : 133 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • ASIN: B00JBJOWFK
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 30.748 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Dernière mise en scène de Patrice Chéreau cette « Elektra » restera comme l'événement lyrique de ces dernières années à Aix.En 1903, Richard Strauss assiste à une représentation d'Elektra, pièce du poète viennois Hugo von Hofmannsthal d'après la tragédie de Sophocle. Trois ans plus tard, Strauss s'entend avec l'auteur sur une adaptation lyrique de la pièce. Bien qu'accueillie tièdement à sa création, le 25 janvier 1909 à Dresde, Elektra conquiert rapidement les scènes. Aujourd'hui, l'ouvrage occupe une place enviable au répertoire des opéras du monde entier. Fort de ses oppositions tranchées et de sa puissance tellurique, c'est l'un des chefs-d'oeuvre les plus cinglants de tout le répertoire lyrique. Elektra se situe dans le sillage de Salomé. Elle en retrouve les dimensions (un seul acte d'environ une heure trois-quarts), l'argument antique, les sentiments extrêmes, la violence dévastatrice. Unité forcenée de lieu, de temps et d'action : le drame se déroule dans la cour du palais de Mycènes, en temps réel. Il raconte comment Electre, fille du roi Agamemnon, entretient la mémoire de son père assassiné à son retour de Troie par sa femme Clytemnestre et l'amant de celle-ci, en ne pensant qu'à sa vengeance. Et comment cette vengeance finit par s'accomplir. Le spectacle est porté de bout en bout par un trio féminin au sommet : la soprano allemande Evelyn Herlitzius fait corps avec Elektra et bouleverse, Waltraud Meier campe une Clytemnestre à la fois humaine et glaçante et Adrianne Pieczonka est une Chrysothémis de rêve. La solitude de l'individu et la violence intime sont au coeur du travail théâtral de Patrice Chéreau. Il était donc naturel pour lui d'entrer, en compagnie du chef d'orchestre Esa-Pekka Salonen dirigeant l'Orchestre de Paris, dans la course folle d'Elektra, la femme dont le cri est un chant.

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

28 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile  Par brissaud TOP 500 COMMENTATEURS le 1 juin 2014
Format: Blu-ray Achat vérifié
Captée lors de plusieurs représentations en juillet 2013 à Aix-en-Provence, cette Elektra me semble avoir été l'objet d'une sorte d'hystérie collective qu'il convient d'examiner d'un œil sec et, espérons-le, objectif.

Avec tout le respect qu'on doit à la mémoire de Chéreau, disparu trois mois après les captations qui ont servi à ce film, on est en droit de se demander pour quelle raison il a accepté de porter à la scène un opéra qui semble lui parler aussi peu. Il s'en explique dans une courte interview donné en bonus, qui laisse perplexe. Nous y apprenons qu'Elektra est monomaniaque et manipulatrice (un vrai scoop); que Chrysothemis n'est pas la gourde que l'on croit et que le public "bourgeois" moque (tout le monde le sait, on aurait aimé le retrouver dans ce qu'il fait du rôle); que la partition de Strauss est problématique, inégale et peu cohérente (ah bon?); que Strauss n'est pas inspiré lorsqu'il écrit pour les servantes (leur scène initiale est pourtant considérée comme l'un des sommets de la partition); que les autres metteurs en scène se vautrent dans les clichés et l'outrance (c'est assez peu confraternel), que l'œuvre est influencée par les balbutiements de la psychanalyse naissante (ça demanderait à être largement nuancé) etc. etc. et qu'en fait il n'a pas de réelles affinités avec l'œuvre, en tout cas telle que vue par Hofmannsthal.
Lire la suite ›
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Melimelomane TOP 500 COMMENTATEURS le 24 mai 2014
Format: Blu-ray Achat vérifié
Je suis totalement fasciné par cet opéra.
« Un temple dans l'oreille » comme le disait Rilke.
Ainsi au fil des années j'ai thésaurisé, ou presque, toutes les productions en DVD et Blue Ray de ce bijou lyrique sulfureux.
A l'occasion des récentes sorties, celle de Chéreau, celle de Lehnhoff, j'ai revu les différentes versions. L'occasion peut être de faire le point ?
Une première constatation : Elektra est gâtée. Beaucoup de représentations ont de sérieux arguments à faire valoir !

Commençons :
ELEKTRA ET BÖHM :
En premier le film de Götz Friedrich avec le philarmonique de Vienne conduit par Karl Böhm.
En général je n'aime pas l'opéra filmé, car il manque l'urgence, la tension qu'apporte le public. Ici nous oublions très vite que nous sommes au cinéma tant les interprètes sont investis dans le projet.
Le décor choisi par Friedrich et son célèbre décorateur Josef Svoboda est une immense usine de locomotive désaffectée. Le palais de Mycènes, délavé par la pluie, respire l'humidité la tristesse et la misère.
La scénographie est somptueuse : quelques exemples : la danse d'Elektra, ses pieds frappants le sol au son martial de la musique, l'apparition de Clytemnestre : une momie sortant de sa chrysalide, la lente arrivée majestueuse d'un Oreste « samouraïsé » ...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon clientèle TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 16 mai 2014
Format: DVD Achat vérifié
Ayant vu ce spectacle sur Arte, je me suis empressée de commander le dvd. Bien que ne l'ayant pas encore reçu je peux dire que la prestation de Evelyn Herlitzius est de bout en bout absolument confondante. Chéreau fait ressortir magnifiquement le huis-clos dans lequel Elektra est enfermée: décor unique et elle n'en sort jamais, prison mentale dans laquelle son idée fixe de venger son père l'enferme, haine de sa mère... Folie sous-jacente engendrée par cette idée fixe dont personne ne peut la tirer, absence au monde à cause de cet enfermement en elle-même, imperméabilité à tout raisonnement... Chéreau montre tout ça et Elektra est parfaite. Il n'est que de la voir danser sa folie pour être admiratif de la performance de la chanteuse/actrice qui réussit tous les mouvements scéniques en chantant une partition difficile. Les autres chanteurs, dont l'impériale Waltraud Meier, sont tout aussi crédibles dans des rôles cependant moins lourds. Un grand merci et un grand à P. Chéreau et à Evelyn Herlitzius sur les épaules de laquelle repose tout l'opéra. Ne pas manquer de regarder le bonus où Chéreau, encore en recherche, explique très clairement ses intentions et son analyse du personnage central. Pour passer un très très grand moment.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par emji VOIX VINE le 26 mai 2014
Format: DVD Achat vérifié
Tout a été dit sur cette production légendaire née l’été passé au Festival d’Aix en Provence; je ne vois donc pas trop quoi ajouter aux commentaires déjà ici présents, si ce n’est que moi-même ayant eu la chance d’assister à une de ces représentations aixoises, effectivement on avait pleinement conscience d’ un événement majeur dans l’histoire de l’opéra.
Un sentiment durable par lequel on sait profondément en soi que cela n’arrive pas si souvent à l’opéra.
Heureusement BelAir Media publie aujourd’hui donc ce précieux document qui est plus qu’un souvenir : une clé de voûte pour l’Elektra de Strauss .
Lorsque le rideau de fer du GTP d’Aix en provence se lève sur une scène muette on découvre l’élégant palais que l’éternel complice de Patrice Chéreau a conçu; un sublime décors de plus à l’actif donc de Richard Peduzzi !
Qu’ajouter aux louanges amplement justifiées pour ce tout petit bout de femme sur scène - Evelyn Erlitzius - qui dégage une telle énergie, avec un chant d’une puissance phénoménale !
Les quelques 140 musiciens galvanisés par un Esa-Pekka Salonen jouent divinement également cette partition d’une écrasante difficulté technique. Quelle musique ils dégagent, quelle puissance, mais aussi quels moments d’une remarquable délicatesse lorsque Strauss le réclame. Pour moi la meilleur interprétation à laquelle j’ai assisté (j’ai vu Elektra 5 fois dans différents théâtres, mais jamais entendu dans une telle perfection).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?