• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Richesse et pauvreté des nations Broché – 16 février 2000


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 31,95
EUR 31,43 EUR 19,00

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Richesse et pauvreté des nations + L'identité malheureuse
Prix pour les deux : EUR 51,45

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

L'inégalité entre nations riches - peu nombreuses - et nations pauvres - majoritaires - est un des problèmes les plus préoccupants de notre temps. David S. Landes, éminent historien de l'économie, a voulu faire de "l'histoire mondiale" : mettre l'accent sur les "valeurs" propres à chaque société comme facteur explicatif des performances économiques. S'attaquant avec un solide bon sens aux dogmatismes à la mode - le tiers-mondisme, le relativisme culturel, l'anti-occidentalisme, etc... -, il n'hésite pas à réhabiliter la géographie qui montre une "vérité désagréable" : La nature distribue inégalement ses bienfaits.
Ce sont les racines "historiques" des inégalités actuelles entre les nations que l'auteur s'est attaché à rechercher. De l'Europe de l'an Mille à celle de la Révolution industrielle, en passant, entre autres, par la Chine et le monde islamique, nous suivons, en trente chapitres d'une étourdissante érudition, la lente et irrésistible division du monde entre pays riches et pays pauvres.
On comprendra pourquoi,d'après David S. Landes, le prix d'excellence revient aux États-Unis, et la deuxième place au Japon - pays au capital humain "culturellement déterminé" ; on comprendra aussi pourquoi, depuis sa publication, cette somme d'histoire économique et sociale a provoqué d'âpres débats dans le monde anglo-saxon. Ce livre, en effet, nous oblige à porter un regard neuf sur un phénomène que l'auteur décrit de manière particulièrement convaincante : Le rôle décisif de l'Occident comme force motrice du développement économique et de la modernité.

Quatrième de couverture

L'inégalité entre nations riches - peu nombreuses - et nations pauvres - majoritaires - est un des problèmes les plus préoccupants de notre temps. David S. Landes, éminent historien de l'économie, a voulu faire de " l'histoire mondiale " : mettre l'accent sur les valeurs propres à chaque société comme facteur explicatif des performances économiques. S'attaquant avec un solide bon sens aux dogmatismes à la mode - le tiers-mondisme, le relativisme culturel, l'anti-occidentalisme, etc. -, il n'hésite pas à réhabiliter la géographie qui montre une " vérité désagréable " : la nature distribue inégalement ses bienfaits. Ce sont les racines historiques des inégalités actuelles entre les nations que l'auteur s'est attaché à rechercher. De l'Europe de l'an Mille à celle de la Révolution industrielle, en passant, entre autres, par la Chine et le monde islamique, nous suivons, en trente chapitres d'une étourdissante érudition, la lente et irrésistible division du monde entre pays riches et pays pauvres. On comprendra pourquoi, d'après David S. Landes, le prix d'excellence revient aux Etats-Unis, et la deuxième place au Japon - pays au capital humain " culturellement déterminé " ; on comprendra aussi pourquoi, depuis sa publication, cette somme d'histoire économique et sociale a provoqué d'âpres débats dans le monde anglo-saxon. Ce livre, en effet, nous oblige à porter un regard neuf sur un phénomène que l'auteur décrit de manière particulièrement convaincante : le rôle décisif de l'Occident comme force motrice du développement économique et de la modernité.


Détails sur le produit

  • Broché: 770 pages
  • Editeur : Editions Albin Michel; Édition : Albin Michel (16 février 2000)
  • Collection : Hors collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226110380
  • ISBN-13: 978-2226110381
  • Dimensions du produit: 24,7 x 5,1 x 17,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 188.702 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michel sur 1 juin 2009
Format: Broché
Le livre est remarquable (je n'ai pas lu la traduction française mais, en anglais, il y a un peu trop de passages où il utilise des expressions ou des anecdotes empruntées à la culture populaire américaine), surtout par son érudition éblouissante. Sur le fond, la thèse me paraît un peu trop marquée par les idées de Max Weber et par une tendance très anglo-saxonne au complexe de supériorité (par exemple vis-à-vis de l'Europe "latine"). J'ai particulièrement apprécié son analyse (dispersée au fil du texte) de la fameuse théorie des "avantages comparatifs". Avec beaucoup de finesse, Landes relève qu'on ne peut pas se soustraire aux déterminations naturelles et environnementales, mais que si on s'y soumet totalement, on se condamne à la stagnation. Le volontarisme est nécessaire, mais il faut "vouloir" de façon réaliste. En tout cas, l'auteur démonte de manière très convaincante la thèse "tiers-mondiste" expliquant l'arriération par l'impérialisme européen, en démontrant que c'est au contraire l'arriération des uns, confrontée à l'avance relative des autres dans des domaines-clefs, qui est à la source de la division impérialiste entre nations dominantes et peuples dominés. En cela, et de manière assez paradoxale, Landes est très "marxiste" (alors qu'il dénonce à plusieurs reprises l'idéologie marxisye) en faisant ressortir la primauté des "rapports de production" parmi les facteurs du devenir historique.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch...., dit "Dupond" TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 1 février 2006
Format: Broché
La richesse des nations ne dépend pas de leur dotation en facteurs de production, de leur situation géographique ou de quelque autre déterminisme. D. Landes montre que c'est la culture, qui va se traduire en institutions, qui permet de mettre à profit les opportunités de la technologie.
La puissance économique est donc la fille de la puissance politique, du génie des peuples et de la capacité à faire évoluer un cadre institutionnel en fonction du contexte d'un lieu et d'une époque.
La performance économique est donc fille de l'Etat. Une vérité historique utile à rapeler, ce que fait D. Landes avec talent, de nombreux exemples et une une grande capacité d'analyse.
C'est le seul historien économique de l'école évolutionniste anglo-saxonne, - qui a succédé à l'école française des Annales - qui soit traduit en français, nonobstant Douglass North dont le dernier livre vient d'être traduit, et que l'on pourra lire en parallèle avec intérêt.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par DILLENSCHNEIDER sur 27 décembre 2002
Format: Broché
Bien-pensant, s'abstenir !
Ce livre va à l'encontre de ce qu'on lit à longueur de colonnes, de ce qu'on entend sur les ondes radios et hertziennes. David S. Landes, professeur d'histoire économique démonte les idées reçues sur l'état du monde.
Richesse et pauvreté ne sont pas le résultat d'un rapport de domination mais la conséquence d'une histoire souvent millénaire.
Certains pays ont su profiter des avantages fournis par la nature, d'autres faire de leurs faiblesses des atouts...pour rebondir. Car sans volonté et sans travail - d'où l'importance de la culture (des mentalités pour les historiens européens)dans le développement économique - point de salut.
Ainsi peut-on réussir, même quand on ne dispose pas de richesses naturelles, voire lorsque la nature est totalement contraignante. C'est la grande leçon d'espoir de ce livre enthousiasmant et intellectuellement motivant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par samourai524 sur 11 décembre 2011
Format: Broché Achat vérifié
Un des meilleurs livre qu'il m'est été donné de lire.. Se lit très facilement (on "rentre" dans le livre assez vite). J'y ai appris beaucoup de choses .Aussi bien sur le thème principale (à savoir d'ou proviennent les énormes différences de niveau de vie observables aujourd'hui) que sur de simple fait historique. Comme par exemple la façon dont ont disparus les indiens, les incas et les aztecs ou encore le mode de vie des artisans avant la privatisations des moyens de productions, les causes du déclin du portugal et de l'espagne.... C'est un très bon livre pour améliorer votre culture générale en matière d'histoire si comme moi vous n'êtes pas très bon dans ce domaine.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?