Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Mozart: Requiem
 
Agrandissez cette image
 

Mozart: Requiem

12 juin 2002 | Format : MP3

EUR 8,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 18,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
9:39
30
2
1:59
30
3
4:19
30
4
3:11
30
5
7:05
30
6
3:52
30
7
4:10
30
8
4:39
30
9
5:06
30
10
1:58
30
11
6:54
30
12
11:29

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 2 janvier 1985
  • Date de sortie: 2 janvier 1985
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1983 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:04:21
  • Genres:
  • ASIN: B002MF4NJU
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (29 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.948 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS sur 16 février 2010
Format: CD
Les commentaires sont ici passionnés, au sujet des versions différentes du Requiem de Mozart notamment. Quelle est la version la meilleure ? Les avis divergent manifestement. Il y a ceux qui rejettent Karajan (voir Karajan Gold - Mozart : Requiem) et qui conseillent Karl Böhm, ceux qui évoquent l'interprétation de Karajan de 1976, ceux qui préfèrent la version de Solti, les inconditionnels de Neville Marriner, que sais-je encore ?...
Loin de vouloir mettre tout le monde d'accord, je serais assez d'accord avec Ariane D., tout en trouvant très intéressantes toutes ces réactions multiples : "La musique est, je trouve, affaire de ressenti, d'émotions".

Je suis entré en musique classique par Mozart (version Neville MARRINER), version qui m'a, bien entendu, fortement influencé. Puis, en parfait néophyte, je me suis référé au label Deutsche grammophon, qui me semblait pouvoir être un gage de qualité. Je suis donc passé au Requiem interprété par Herbert Von Karajan, m'habituant également à cette version.
Enfin, j'ai acheté la présente interprétation de Karl Böhm, puisque je viens d'en retrouver la cassette, que je viens de réécouter, version il est vrai plus lente, mais qui me convient également.

Toujours est-il que cette oeuvre (restons sur le compositeur plus que sur l'interprète) demeure pour moi une oeuvre grandiose, magnifique, parfaite, une oeuvre, à mon avis, « éternelle », si tant est que l'on puisse concevoir que notre monde puisse l'être, ce dont je ne suis pas certain. Mais beau qualificatif, en tous les cas, pour un Requiem, lorsqu'on y pense...
6 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
34 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile  Par Martin sur 20 novembre 2005
Format: CD
La plus belle interprétation du Requiem de Mozart, un chef d'oeuvre jamais inégalé! Les coeurs sont majestueux, poignants. Le chef d'orchestre laisse à chaque note le temps de s'épanouir et de venir nous toucher au plus profond. On sent bien qu'il ne s'agit pas d'une simple exécution d'une partition mais que les interprètes ont véritablement ressenti la puissance dégagée par cette oeuvre.
2 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hexagone TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 11 février 2011
Format: CD
Les experts en musique pourront toujours se quereller pour savoir si telle ou telle interprétation est la plus juste. Pour ma part, je reconnais à cet enregistrement le pouvoir de transcender la musique et de me toucher l'âme et le coeur. C'est suffisant et tellement difficile d'y parvenir.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick Gdt TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 12 septembre 2011
Format: CD
L'étendue des commentaires sur cette version désormais datée de B'öhm laisse à méditer sur la puissance des avis , critiques et autres remarques relatives à une oeuvre, faut-il le rappeler artistique mais également , et pas seulement pour les catalogues, sacrée!
J'ai envie de dire que tout le monde a raison et tord à la fois. D'autres requiem sont très bien, dire qu'ils sont meilleurs? Dire de Böhm que sa version est une référence. Assurément oui, car disons dans les décennies 50 et 60, la production a permis de dégager cette version comme une des plus homogène et conforme à une certaine honnêteté musicale dont on peut penser qu'elle traduit assez fidèlement l'intention d'un Mozart mourant et de ses collaborateurs qui ont achevé l'entreprise.

Il serait plus exact de dire, que pour avoir une vison "juste" du requiem, il faut entendre à côté de cette version qui apporte incontestablement une pierre importante à l'édifice, celles de Karajan, Marriner , Solti et de tant d'autres, mais également les interprétations des baroqueux, à l'opposé total d'une vision philharmonique. Les "baroques" intimisent le propos et réduisent l'expression de la douleur à des formations orchestrales réduites et moins emphatiques. Du coup leurs versions sont dans le spectre à l'opposé total de celle de Böhm. Ce chef est largement soutenu dans son entreprise par cette masse orchestrale si disciplinée du Wiener, souvent policée, techniquement irréprochable, musicalement impressionante de rigueur et de puissance.
Lire la suite ›
3 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ariane D. sur 28 janvier 2010
Format: CD
Je connais cette oeuvre depuis une vingtaine d'années.. J'ai toujours trouvé qu'elle avait un pouvoir quasi thérapeutique sur moi. A certaines époques, je l'écoutais en boucle, car cela m'apaisait. Certaines personnes critiquent le rythme, trop lent, trop pesant à leur goût! J'aimerais dire que j'ai toujours ressenti que c'est mon corps tout entier qui entrait en résonnance avec le rythme de la musique. J'ai entendu d'autres versions, menées tambour battant par d'autres chefs d'orchestre.. Au bout de quelques minutes (secondes?), je me trouvais dans un état de stress, de malaise.

Je ne sais pas si d'autres personnes que moi ont ce ressenti? Pour moi, ce Requiem dirigé par K. Böhm est le meilleur. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de se triturer le cerveau pour savoir qui a "raison". La musique est, je trouve, affaire de ressenti, d'émotions.
4 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique