Rien de grave (La Bleue) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 15,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Rien de grave a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Rien de grave Broché – 18 février 2004


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,80
EUR 9,00 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 3,10

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Tu t’attendais à quoi ? je lui ai dit. Tu crois que ça va être facile de me quitter ? Tu crois que je vais te laisser faire comme ça ? J’ai lancé le cadre par terre, le verre s’est brisé mais comme c’était pas assez j’ai bondi du lit et j’ai déchiré la photo, celle qu’il prétendait tant aimer, la photo de nous deux en mariés, beaux et légèrement ridicules, il y avait tant de monde qu’on ne connaissait pas à notre mariage qu’on est partis avant la fin.
Il a eu l’air triste, plus de la photo déchirée que du fait de me quitter. Il a toujours été fou avec les photos. Parfois je me disais qu’il n’aimait les choses de la vie que pour les voir un jour en photo. Moi c’est le contraire, rien ne me fait plus peur qu’une photo, rien ne me semble plus faux-cul qu’une belle photo de bonheur avec toute la quantité de malheur qu’elle promet, qu’elle contient, mais sans le dire, en cachant bien son jeu. Je ne savais pas encore que c’était la meilleure chose qui puisse m’arriver, qu’il me quitte. Comment j’aurais pu le savoir ? Il était toute ma vie, sans lui je n’existais pas.
Il portait des baskets neuves, ce soir-là. Il était allongé sur le lit, ses baskets neuves aux pieds. D’abord j’ai cru que c’était parce qu’il en était content, parce qu’il voulait les admirer et me les faire admirer, je ne savais pas que c’était pour partir, en courant, pour toujours. Pourquoi tu n’enlèves pas tes baskets ? j’ai demandé. Elles sont chouettes, mais il est deux heures du matin, t’as envie de faire l’amour avec tes baskets mon amour ? Non, il a dit, sans rire ni sourire, non, j’ai pas envie de faire l’amour avec mes baskets, j’ai quelque chose à te dire. Ah bon, quoi ? Je me suis pelotonnée contre lui. En rentrant de mon bureau, je l’avais appelé : tu as besoin de quelque chose ? Non. Du fromage, des Frosties ? Non. Parce que je vais aller faire des courses, il n’y a plus de Coca, ni de thé je crois, tu veux sûrement quelque chose ? Rien. Rien, t’es sûr, c’est dommage, car je voudrais bien te faire plaisir, moi. Alors, fais-moi plaisir, ne me rapporte rien s’il te plaît. Cette conversation m’avait sidérée. Il ne disait jamais non aux Frosties, d’habitude. Jamais non au fromage. Parfois on se levait la nuit, moi pour aller boire un verre de lait, lui pour se faire un sandwich, on se retrouvait dans la cuisine, ensommeillés, affamés, c’était parmi les moments que je préférais, quand il était décoiffé, tout nu dans le froid, France Info à fond pour écouter le résumé du match de foot. Mais là il ne voulait pas de fromage, rien, c’était la première fois, c’était bizarre.
Tu te souviens comme on se moquait, d’habitude, de ceux qui disent bon il faut qu’on se parle ? il m’a dit, couché sur le lit, ses baskets neuves aux pieds. Oui, pourquoi ? Parce qu’il faut qu’on se parle, là, c’est idiot mais il faut qu’on se parle. Il avait le menton qui tremblait, il avait l’air qu’il a quand il a une sale note, ou quand il s’est disputé avec son père, ou… Non, en fait, il n’a jamais eu le menton qui tremble comme ça, il n’a jamais eu cet air-là, et je lui demande, tout bas, au bord des larmes, en osant à peine poser la question, en n’osant pas entendre la réponse : il faut qu’on se parle, mais de quoi ? Et, comme il hésite : allez, allez, dis-le, je crie, debout soudain près de lui. Je viens de comprendre, en fait, et je le déteste d’avoir compris : dis-le ! dis-le ! La semaine dernière… (il tousse, il prend une cigarette, cherche du feu, n’en trouve pas, repose la cigarette)… la semaine dernière, tu portais ta robe verte, tu sais, celle qui fait se retourner les gens dans la rue et qui me rend toujours si fier, tu m’as dit ça y est, je suis guérie, je vais bien, je vais tellement bien qu’on va pouvoir enfin s’aimer bien, je n’ai plus peur que tu me quittes, tu t’en souviens ? Bien sûr que je m’en souviens, je pense : je me sentais si forte, ce jour-là, j’avais arrêté les amphètes depuis un an, je ne lisais plus son journal intime, je ne parlais plus en dormant, et c’est vrai que je n’avais plus peur qu’il me quitte, et c’est vrai que c’était une drôle de bonne nouvelle, ça voulait dire que la vie allait être plus légère, c’est tellement important la légèreté. Je ne réponds pas, pourtant. Je suis trop atterrée par ce que je suis en train de comprendre et c’est lui qui reprend : eh bien je pars, voilà, je m’en vais, c’est ça le truc que je voulais te dire.

Présentation de l'éditeur

" Tu t'attendais à quoi ? je lui ai dit. Tu crois que ça va être facile de me quitter ? Tu crois que je vais te laisser faire comme ça ? J'ai lancé le cadre par terre, le verre s'est brisé mais comme c'était pas assez j'ai bondi du lit et j'ai déchiré la photo, celle qu'il prétendait tant aimer, la photo de nous deux en mariés, beaux et légèrement ridicules, il y avait tant de monde qu'on ne connaissait pas à notre mariage qu'on est partis avant la fin. Il a eu l'air triste, plus de la photo déchirée que du fait de me quitter. Il a toujours été fou avec les photos. Parfois je me disais qu'il n'aimait les choses de la vie que pour les voir un jour en photo. Moi c'est le contraire, rien ne me fait plus peur qu'une photo de bonheur avec toute la quantité de malheur qu'elle promet, qu'elle contient, mais sans le dire, en cachant bien son jeu. Je ne savais pas encore que c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver, qu'il me quitte. Comment j'aurais pu le savoir ? Il était toute ma vie, sans lui je n'existais pas.


Détails sur le produit

  • Broché: 194 pages
  • Editeur : Stock (18 février 2004)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 223405673X
  • ISBN-13: 978-2234056732
  • Dimensions du produit: 21,5 x 1,6 x 13,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 59.997 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

23 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 1 avril 2004
Format: Broché
Je confesse avoir acheté ce livre à cause de son aspect "people" et des révélations d'une certaine presse sur l'idendité réelle des personnages du roman ; et j'ai découvert un grand livre, poignant, l'histoire d'une enfant gâtée, extraordinairement sensible, qui aime sa grand mère, sa mère, son père, qui est divinement jalouse de celle qui lui a pris son amour d'adolescence, qui évoque avec émotion sa dépendance aux amphétamines et qui n'est toujours pas remise de son avortement. L'écriture, en apparence brouillonne, est en fait épatante une fois qu'on est entré dans le livre.
Le succès de l'ouvrage est méritée ; Justine Levy est aujourd'hui adulte et on attend avec impatience son prochain livre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par "lineceben" sur 13 septembre 2004
Format: Broché
Témoignage pudique d'une tranche de vie. Sans exhiber les personnages bien connu dont elle parle, Justine Levy ose se mettre à nu à travers les différents personnages de son roman...
Ecriture légère mais juste, J.Levy parvient à émouvoir son lecteur, en particulier avec le personnage de Louise; jeune fille traversant des épreuves difficiles, Louise (sous-entendu Justine Levy) sort grandi de cette histoire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par "mlotin" sur 7 juin 2004
Format: Broché
Un bon livre, un livre à lire sans à priori. Un livre qui dévoile les pensées d'une héroïne attachante même si on ne peut s'empêcher de faire le parallélisme avec la réalité. Une analyse des petites choses de la vie et parfois du chagrin des grandes tragédies...rien de grave
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 5 mars 2004
Format: Broché
Juliette (Justine) est une fille blessée, par la vie, par ce qu'on ne choisit pas (la mort de sa grand-mère, la maladie de sa mère) et aussi par ce que les gens font comme mauvais choix... Son mari bien aîmé (Raphaël Enthoven) s'en va avec celle qu'elle nomme Terminator (Carla Bruni)et qu'on aimerait toute éviter... Un livre touchant, une fille qui fait une oeuvre d'art de a douleur
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par "technospeed2" sur 17 juillet 2004
Format: Broché
Justine levy est un auteur de talent dont je suis impatient de decouvrir le prochain ouvrage car elle a une facon d'exprimer ses sentiment qui est si touchante que des que l'on a mis le nez dans ce livre on ne peut s'empecher d'aller jusqu'au bout. dans mon cas je ne connaissais pas le coté people et meme sans ca j'ai apprecié cette lecture plus que toute autre car a lire ceci j'ai eu l'impression d'etre un confident.a lire IMPERATIVEMENT memepour ceux qui ne sont pas de grand lecteurs ce livre dechire tout il est mortel!!!!!!!!!!!!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nat sur 13 mars 2004
Format: Broché
C'est un vrai roman, c'est-à-dire que ce n'est ni un roman à clé, ni un document, ni une confession, comme certains journaux ont pu l'écrire. Le style est sobre mais inventif, sans pathos et pourtant plein de larmes retenues, le propos est doux amer, grave et léger, comme la vie. On en sort tout chose. Je suis tellement enthousiaste que je l'ai offert à deux personnes autour de moi, et que j'ai commandé le premier roman de Justine Levy, pour voir. J'espère qu'elle n'attendra pas 9 ans pour écrire le prochain.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Client d'Amazon sur 20 mai 2004
Format: Broché
Justine ou plutôt Louise puisque c'est le nom qu'elle donne à son personnage principal raconte sa vie, ses relations avec son père, avec son mari, parti avec une autre, ses combats, sans angoisses..
Certains ont critiqué le livre en disant que ce n'était que VOICI romancé.. On ne peut pas nier le côté people vu la notoriété des personnages mais au delà de ça, je trouve l'auteur touchante. Elle décrit les relations avec son père, son inquiétude, cette façon d'être là sans empiéter dans sa vie avec beaucoup de tendresse.
De même, elle décrit assez bien ses interrogations, son manque de passion pour une relation qui ne la satisfait que pour son côté protecteur..
Touchant, c'est le mot qui me vient le premier à l'esprit en pensant à ce livre et j'avoue avoir été agréablement surprise par sa lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Aline sur 21 juillet 2006
Format: Broché
La vie est un brouillon finalement. Chaque histoire est le brouillon de la prochaine, on rature, on rature et quand c'est à peu près propre et sans coquilles, c'est fini, on n'a plus qu'a partir, c'est pour ça que la vie est longue"

Cette phrase magnifique cloture ce superbe roman. Une histoire dans laquelle beaucoup de personnes pourront se reconnaître et peut-être apprendre à s'aimer tout comme l'a appris cette jeune femme en quête d'amour et d'aventures humaines.

Un roman écrit avec une incroyable simplicité conseillé aux amateurs de tous ces romans racontant une tranche de vie, un roman à lire et à relire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?