undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles6
3,3 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:21,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 juin 2014
C’est génial ! Je n’arrête pas d’écouter Rio Paris partout.
J’ai écouté cet album dans la voiture sur Radio Classique l’autre jour. Au début j’ai rien compris. Comment est-ce possible de réunir ces trois artistes si différentes dans un album de musique classique avec une guitariste classique qui joue comme un orchestre entier ?! Donc je suis allé acheter l’album le même jour à la Fnac Champs Elysées.
Tout d’abord je dois dire que je vénère la guitariste Liat Cohen. Quel son, quelle virtuosité ! Elle joue avec un style incroyable. La guitare de Liat n’arrête pas de surprendre. Elle passe d’un style à un autre ! Les phrasées sont très belles, magnifiques même. Je suis allé voir ses autres enregistrements sur YouTube. Elle est parmi les plus grandes guitaristes au monde aujourd’hui. Bravo!
Et l’idée de réunir ces trois voix est magnifique, originale ! Agnès a une voix profonde. Helena avec une douceur et émouvante. Et Natalie Dessay, je n’en reviens pas. D’une technique vocale très différente. Je pense mi- lyrique, mi- chanson, elle passe par des sentiments aussi loin l’un de l’autre. Tristesse et joie, nostalgie et réalité.
Je suis allé voir le concert. Salle comble. Quel concert ! La complicité entre les quatre est parfaite. L’ambiance et à la fois originale, intime, concentré, tous à l’écoute. Et le partage et modestie. Absolument exceptionnel.
Je recommande vivement ce programme et cet album. Il y a tout ce qui est de la vraie musique brésilienne. A l’opposé des clichés bien touristiques de musiciens médiocres. L’authenticité et les profondeurs de cette musique arrivent enfin à voir le jour. Les grandes dames partagent leur passion pour cette musique. L’image est très originale. Bravo les filles !
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2014
J'ai approuvé à la fois le commentaire le plus enthousiaste et le plus critique...et pourtant je ne suis pas schizophrène...

C'est vrai que ce n'est pas de la musique brésilienne du niveau de Baden Powell ou de Carlos Jobim mais le titre le dit déjà: Rio vu de Paris...

C'est vrai que cela permet de rouler en voiture ou d’éplucher ses patates tout en se croyant à Rio. Cela ne fait pas de mal pendant les longs mois d'hiver avec sa grisaille qui pèse comme un couvercle sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis...

Alors pourquoi bouder notre plaisir ? Évadons nous pendant quelques instants en compagnie de ces jolies artistes...et pour la vraie musique brésilienne il me restera toujours toute ma collection de Baden Powell.....

Conclusion: 4 étoiles!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2014
Bonne initiative pour la guitare brésilienne avec les voies de 3 chanteuses. Très grand bravo à la guitare, une certaine mélancolie mise en valeur. Problème de mon oreille peut-être : le son d'un morceau à l'autre n'est pas constant, est ce pour mieux noter les différentes nuances du Brésil ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2014
Bossa Nova, ambiance sud américaine, choix judicieux des reprises, jolies voix, belles filles, excellente guitariste, il n'y a rien à jeter....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2014
Après une écoute de l'ensemble des morceaux, sans être aussi précis, parce que sans doute bien moins érudit que le rédacteur du premier commentaire, je dirai simplement que je suis assez déçu. Pour moi aussi en effet, manque à cette construction la chaleur, voire l'âme de cette musique. Elle me semble assez lisse et stéréotypée, même si je peux admettre qu'il s'agisse peut-être en la matière d'un parti pris des concepteur. Sans doute l'envie était bien là, mais le résultat est somme toute décevant et en suis désolé.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2014
Cet album ne fait que détruire la musique brésilienne...
Premièrement, précisons que le programme se constitue presque exclusivement de classiques repris et repris depuis des décennies, donc bien connus. Pas de (re)découverte, donc pas de surprise et une écoute plus exigeante sur les qualités artistiques, les innovations, la sensibilité, et grosso modo tout ce qui donne un sens à la reprise de musique déjà ancrée dans les mémoires.
Aucun swing (ou presque) : les "arrangements" peu convaincants, ainsi que la connaissance éminemment superficielle de la musique brésilienne par les quatre artistes, causent de profonds soucis d'interprétation et de placement des rythmes syncopés caractéristiques de la bossa nova et de la samba. Ainsi on ne voyage absolument pas, et la tentation de danser reste à la cave...
Pour les avoir vues en concert, je peux vous affirmer qu'elles ne comprennent pas la musique qu'elles jouent/chantent - voire pire, elles ne la ressentent pas dans son authenticité. Ainsi on s'ennuie à en mourir, et le poids de la déception s'accroît chaque minute.
Agnès Jaoui et Helena Noguerra peinent à chanter juste, d'autant plus que leur chant manque cruellement de naturel et de panache (heureusement, la retouche audio est là pour la version CD...). Comment se rappeler alors à quel point la musique brésilienne est vivante (populaire et/ou savante) ?
La guitariste Liat Cohen n'a pas sa place dans une production aussi prestigieuse (sauf, peut-être, pour ce qui est du côté "kitsch"). Ses interprétations de Villa-Lobos sont vaines, sans saveur, de mauvais goût et surtout fort maniérées (et dire qu'il suffisait de jouer comme écrit sur la partition !). Sa main gauche manque de précision, sa main droite manque d'uniformité et ne rentre pas vraiment dans les cordes. Le timbre est sec, les couleurs imperceptibles tout comme les harmoniques. Mauvais matériel ou toucher médiocre ? Pour ma part, je dirais "les deux". Liat Cohen ne parvient pas à faire sonner son instrument correctement, ni à rendre ses couleurs magnifiques à une musique si passionnante. Au passage, elle devrait également changer de luthier(s), ou repasser à des guitares de conception plus traditionnelle (moins de puissance brute, mais un son chaleureux, épais, complexe, voluptueux qui menant finalement à une projection lointaine, une présence bien plus forte et un gros bagage en termes de musicalité).
Finalement, seule Natalie Dessay brille dans ce quatuor. En même temps, sa popularité est autant dûe à son talent et à sa voix toute particulière, qu'à la chance qui lui a permis de monter sur les grandes scènes. Malgré tout, elle-même semble perdue au milieu de ces sonorités, ce langage et cette ambiance d'Amérique Latine, visiblement trop éloignés de son répertoire habituel...
Je conseille à quiconque de passer son chemin sur cet album.
0Commentaire4 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus