Robert Hood

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 13)


Voir les 13 albums de Robert Hood

Robert Hood : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 137
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Robert Hood
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Né à Detroit, Robert Hood est élevé au son de la Motown et du jazz. Son père est musicien de jazz et sa mère chante le rhythm 'n' blues, tandis que Berry Gordy est un parent éloigné de cette famille à la sensibilité musicale évidente. Membre dès 1989 du collectif Underground Resistance avec Jeff Mills et Mad Mike, Robert Hood veut faire de la techno un mouvement musical radicalement différent. A partir de 1992, il continue de mener ce combat à travers de ses propres productions.

Sortis en 1994, Internal Empire et Minimal Nation jettent les bases de la techno dite minimaliste. Moins ... Lire la suite

Né à Detroit, Robert Hood est élevé au son de la Motown et du jazz. Son père est musicien de jazz et sa mère chante le rhythm 'n' blues, tandis que Berry Gordy est un parent éloigné de cette famille à la sensibilité musicale évidente. Membre dès 1989 du collectif Underground Resistance avec Jeff Mills et Mad Mike, Robert Hood veut faire de la techno un mouvement musical radicalement différent. A partir de 1992, il continue de mener ce combat à travers de ses propres productions.

Sortis en 1994, Internal Empire et Minimal Nation jettent les bases de la techno dite minimaliste. Moins gourmande en BPM et en effets, la techno minimaliste est caractérisée par des basses expansées et des thèmes épurés. Malgré tout le son de Robert Hood reste dansant, Nighttime World, vol 1 en 1995 introduit d'ailleurs des éléments soul dans la musique de Robert Hood.

Robert Hood n'a d'ailleurs de cesse d'ouvrir sa musique à des influences, jazz, soul ou hip-hop. Loin d'être un artiste confidentiel, Robert Hood parcours le monde en tant que DJ et enflamme les hauts lieux techno comme personne. Fabric 39 en 2008 est justement un programme de soixante-dix minutes fait pour danser. L'album mêle les titres de son auteur et ceux d'autres artistes, dans un mix proche de la perfection.

Omega prolonge ce parcours en 2010, en démontrant que le son minimal n'a jamais été aussi actuel. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Né à Detroit, Robert Hood est élevé au son de la Motown et du jazz. Son père est musicien de jazz et sa mère chante le rhythm 'n' blues, tandis que Berry Gordy est un parent éloigné de cette famille à la sensibilité musicale évidente. Membre dès 1989 du collectif Underground Resistance avec Jeff Mills et Mad Mike, Robert Hood veut faire de la techno un mouvement musical radicalement différent. A partir de 1992, il continue de mener ce combat à travers de ses propres productions.

Sortis en 1994, Internal Empire et Minimal Nation jettent les bases de la techno dite minimaliste. Moins gourmande en BPM et en effets, la techno minimaliste est caractérisée par des basses expansées et des thèmes épurés. Malgré tout le son de Robert Hood reste dansant, Nighttime World, vol 1 en 1995 introduit d'ailleurs des éléments soul dans la musique de Robert Hood.

Robert Hood n'a d'ailleurs de cesse d'ouvrir sa musique à des influences, jazz, soul ou hip-hop. Loin d'être un artiste confidentiel, Robert Hood parcours le monde en tant que DJ et enflamme les hauts lieux techno comme personne. Fabric 39 en 2008 est justement un programme de soixante-dix minutes fait pour danser. L'album mêle les titres de son auteur et ceux d'autres artistes, dans un mix proche de la perfection.

Omega prolonge ce parcours en 2010, en démontrant que le son minimal n'a jamais été aussi actuel. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Né à Detroit, Robert Hood est élevé au son de la Motown et du jazz. Son père est musicien de jazz et sa mère chante le rhythm 'n' blues, tandis que Berry Gordy est un parent éloigné de cette famille à la sensibilité musicale évidente. Membre dès 1989 du collectif Underground Resistance avec Jeff Mills et Mad Mike, Robert Hood veut faire de la techno un mouvement musical radicalement différent. A partir de 1992, il continue de mener ce combat à travers de ses propres productions.

Sortis en 1994, Internal Empire et Minimal Nation jettent les bases de la techno dite minimaliste. Moins gourmande en BPM et en effets, la techno minimaliste est caractérisée par des basses expansées et des thèmes épurés. Malgré tout le son de Robert Hood reste dansant, Nighttime World, vol 1 en 1995 introduit d'ailleurs des éléments soul dans la musique de Robert Hood.

Robert Hood n'a d'ailleurs de cesse d'ouvrir sa musique à des influences, jazz, soul ou hip-hop. Loin d'être un artiste confidentiel, Robert Hood parcours le monde en tant que DJ et enflamme les hauts lieux techno comme personne. Fabric 39 en 2008 est justement un programme de soixante-dix minutes fait pour danser. L'album mêle les titres de son auteur et ceux d'autres artistes, dans un mix proche de la perfection.

Omega prolonge ce parcours en 2010, en démontrant que le son minimal n'a jamais été aussi actuel. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page