undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
 

Roch Voisine


Top albums (Voir les 47)


CD: €7.00  |  MP3: €10.99
CD: €7.45  |  MP3: €7.99
CD: €6.99  |  MP3: €10.99
CD: €6.99  |  MP3: €10.99
CD: €28.67  |  MP3: €10.99
CD: €28.00
CD: €7.47
CD: €19.32
CD: €6.08
Voir les 47 albums de Roch Voisine

Roch Voisine : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 341
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Roch Voisine

Biographie

Roch Voisine (né Joseph Armand Roch Voisine) voit le jour le 26 mars 1963 à Edmundston, dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick au sein d'une famille de Québécois francophones. Atteint très jeune par ce virus typiquement canadien qu'est la pratique intensive du hockey sur glace, il passe ses années de collège et de lycée à évoluer dans plusieurs équipes de prestige et se destine à une carrière de sportif professionnel. Beau, jeune, talentueux, sportif... le jeune homme semble avoir en mains toutes les qualités pour un parcours brillant dans le domaine du sport professionnel, mais une ... Lire la suite

Roch Voisine (né Joseph Armand Roch Voisine) voit le jour le 26 mars 1963 à Edmundston, dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick au sein d'une famille de Québécois francophones. Atteint très jeune par ce virus typiquement canadien qu'est la pratique intensive du hockey sur glace, il passe ses années de collège et de lycée à évoluer dans plusieurs équipes de prestige et se destine à une carrière de sportif professionnel. Beau, jeune, talentueux, sportif... le jeune homme semble avoir en mains toutes les qualités pour un parcours brillant dans le domaine du sport professionnel, mais une blessure sérieuse le contraint à cesser la pratique du hockey.

Contraint à se reconvertir, Roch Voisine hésite d'abord entre une carrière musicale et le métier d'acteur. Il faut dire que la plastique de l'homme se prête sans mal à une vocation de comédien... ou de star de la chanson. Un premier album, Sweet Songs (1986), lui apporte une notoriété suffisante pour être repéré par les décideurs de Radio Canada, qui lui proposent l'animation de l'émission pour enfants Top Jeunesse et, quelques mois plus tard, un rôle dans la série Lance et Compte (diffusée dans le reste du monde francophone sous le titre international Cogne et Gagne) narrant les aventures... d'une équipe de hockeyeurs.

Le phénomène social du hockey sur glace étant ce qu'il est au pays de la feuille d'érable, la série devient très vite culte et acquiert une notoriété comparable à celle de Doctor Who ou Le Prisonnier en Grande-Bretagne et se voit déclinée à travers romans et téléfilms. Lorsqu'en 1987 sort son deuxième album, Roch Voisine, l'artiste est déjà une vedette dans son pays.

Seul sur le sable, les yeux dans l'eau...

En 1989, sort Hélène, qui le propulse sur la scène internationale. En France, ce sont AB Productions et TF1 qui « découvrent » le hockeyeur chantant, le faisant alors passer dans tous les shows à destination de la jeunesse de la première chaîne, du Jacky Show (alors présenté par Jacky Jakubowicz, ancien Enfant du Rock désormais recyclé en animateur pour enfants), au mythique Club Dorothée, émission qui règne alors sans partage sur les ados et pré-ados de l'Hexagone.

C'est donc entre un jeune public que séduit le chanteur avant que les mamans, à leur tour, ne se mettent à rêver à ce sympathique troubadour venu de la Belle Province. L'album et surtout son single homonyme sont d'énormes succès et la « Rochmania » déferle sur la France, faisant en particulier un tabac auprès des adolescentes pour qui le beau Québécois devient l'icône absolue. En dépit de l'immense carton de Hélène, la médiatisation subite de Roch Voisine en France lui donne avant tout une image de « chanteur pour ados », ce qu'il n'est pas à l'origine et surtout pas dans son propre pays où il est vu comme une star trans-générationnelle.

En dépit d'une Victoire de la Musique remportée en 1990, l'artiste peine un peu à sortir de ce carcan de « chanteur pour midinettes » et parvient à redresser la barre avec Double, album chanté en anglais et en français, moins marqué par le thème de la poursuite de l'amour perdu que son prédécesseur. Bercy à guichets fermés, concert au Champ de Mars devant 75 000 personnes, élévation au rang de Chevalier des Arts et Lettres, tournée européenne triomphale : le Vieux Continent est d'une générosité sans borne avec le phénomène venu d'outre-Atlantique, qui retourne cependant dans son pays de neige et de glace l'année suivante pour participer aux célébrations officielles du cent vingt-cinquième anniversaire de l'existence du Canada en présence de la Reine Elisabeth II. Europe Tour, son premier live remporte, sans surprise, un véritable triomphe commercial.

Anglophonie

Décidé à évoluer dans son registre musical, Roch Voisine travaille dès 1992 sur la possibilité d'un album entièrement anglophone destiné à conquérir le public américain. I'll Always Be There débarque dans les bacs en 1993 et s'écoule à près d'un million d'exemplaires. Plus travaillé que ses prédécesseurs, l'album évolue davantage entre le rock et le blues que dans la variété qui caractérisait les productions antérieures du chanteur.

Avec Coup de Tête, en 1994, Roch Voisine revient à ses origines francophones et entame à nouveau une tournée à travers l'Europe, mais aussi les Etats-Unis ou le Canada. Installé à Los Angeles depuis 1995, le chanteur s'attelle dès la fin de son show-tour à l'écriture de Kissing Rain, album anglophone qu'il prend le temps de fignoler, ce dernier ne sortant qu'en 1996. Le son très « californien » de Kissing Rain tranche radicalement avec les précédents albums du chanteur, qui se rapproche de plus en plus d'un style rock, inspiré sans doute, par les séjours réguliers que ce dernier effectue à Nashville, Mecque du genre et passage obligé pour tout artiste souhaitant évoluer sur les traces de ce grand ancien qu'est Elvis.

Prophète en son pays, Roch Voisine reste une vedette majeure au Canada, tout en espaçant sa présence médiatique sur le Vieux Continent.

Mélange des cultures

Selon l'usage désormais établi par l'artiste qui alterne entre albums francophones et anglophones, Chaque Feu, qui paraît en 1999, est entièrement composé en français. La tournée qui s'ensuit au Canada, en France, en Belgique et en Suisse relance l'intérêt pour un chanteur que l'Europe avait un peu oublié, découvrant au passage un Roch Voisine toujours aussi charmeur, mais désormais plus mûr, plus affirmé et ne visant plus exclusivement le public des jeunes demoiselles amourachées.

Pour célébrer le nouveau millénaire, Roch Voisine enregistre deux albums de Noël pour la fin de l'année 2000 : Christmas Is Calling (en anglais) et L'Album de Noël (en français). L'artiste n'est certes pas le premier à enregistrer deux versions d'un même album, ni à réadapter quelques chansons traditionnelles de Noël, mais le concept plaît et les deux versions de cet album de Noël connaissent le succès, tant auprès du public francophone que du public anglophone. Jouant à fond la carte du rapprochement entre les cultures canadiennes et européennes, Roch Voisine pioche tout autant dans le patrimoine européen que nord-américain. La promotion de l'album se fait essentiellement par le biais d'émissions spéciales de Noël, où le chanteur met à profit son ancienne carrière d'animateur télé, apparaissant naturellement à l'aise face aux caméras.

Fait ambassadeur permanent de l'UNICEF, Roch Voisine s'envole pour l'Afrique où il donne une série de concerts caritatifs.

Cowboy virtuel

Selon la tradition désormais bien rodée, Roch Voisine (deuxième album homonyme du chanteur), succédant à Christmas Is Calling, est un nouvel album francophone. Lancé via le net, un premier extrait, « Le Cow-boy virtuel » est librement écoutable sur le site internet de l'artiste (technique de promotion banale vue de l'ère MySpace, mais chose plus rare à l'époque), crée un petit buzz sur les forums canadiens de fans de Roch Voisine, contribuant au succès commercial de l'album proprement dit lors de sa sortie en 2001. Comme de bien entendu, l'album sort à la fois en version européenne et en version canadienne, les auditeurs du Vieux Continent étant privilégiés par cette approche artistique.

Higher, l'année suivante, reprend un certain nombre des tubes du précédent album en version anglaise, en y ajoutant quelques titres originaux à destination du public nord-américain anglophone. Symbole d'une grande activité tranquille, Roch Voisine entame à nouveau une grande tournée au Canada et aux Etats-Unis.

Retour nostalgique

Le grand retour du chanteur sur le continent européen est programmé avec la sortie de Je Te Serai Fidèle, à mi-chemin entre la compilation d'anciens succès (on y retrouve des version ré-instrumentalisées de « Hélène » ou de « La Berceuse du petit diable ») et l'album original. Visant clairement le public de ses anciens fans devenus désormais des adultes nostalgiques, Roch Voisine obtient un beau succès et ses concerts en France sont ponctués de séquences revival rappelant la grande époque de la « Rochmania ».

À mi-chemin entre l'opportunisme commercial et le clin d'oeil volontaire aux anciens aficionados du chanteur, la tournée européenne de Roch Voisine voit les différentes générations d'amateurs du charmeur québecois affluer lors de ses concerts et redonner un coup de jeune à l'ancienne idole des adolescentes énamourées. L'artiste, qui joue le jeu de la dérision et de la complicité avec son public, fait une tournée triomphale dans les pays francophones d'Europe et se voit remettre son premier Disque de platine, avant de prendre quelques années de pause dans sa carrière du fait de son mariage avec Myriam Saint-Jean, sa comptable.

Sauf Si l'Amour... (2005) signe le grand retour de l'artiste qui se lance de nouveau dans une vaste tournée européenne avant de sortir une version remixée de l'album à destination du public canadien. Évoquant toujours ses thèmes traditionnels (amour avec un grand A, désir de la femme, jeu de la séduction), le Roch Voisine nouveau se fait volontiers crooner sur quelques morceaux.

L'amour cependant paraît moins bien lui réussir dans la vraie vie civile que dans ses chansons, puisque son divorce est annoncé en 2007. Désormais titulaire de l'Ordre national du Canada et d'un doctorat honoris causa de l'Université d'Edmundton, l'ex-acteur de Cogne et Gagne passe à autre chose. Cette année-là, il se lance dans une anthologie de la musique pop rock américaine avec la série Americana. Ce panthéon personnel s'ouvre en août 2008 sur le rock de Memphis (Americana), se poursuit à l'été 2009 avec un deuxième volet consacré à la country de Nashville (Americana 2) et se clôt l'été suivant avec les tubes californiens des années soixante dans Americana 3 : California.

S'il revient au répertoire francophone, Roch Voisine ne quitte pas pour autant les studios de Nashville où est enregistré l'album Confidences sorti en décembre 2010. Le crooner francophone y chante notamment « Mes p'tits loups » pour ses deux enfants et l'approprié « Décembre » sorti en single.

Joyeux crooner quadragénaire, l'ex-chanteur romantique au blouson de cuir lui donnant de faux airs de James Dean a passé le cap de l'effet de mode pour devenir une figure presque institutionnelle. Habile jongleur entre les deux influences linguistiques et culturelles majeures de son Canada d'origine, Roch Voisine a su se créer un patrimoine musical propre, oscillant entre le glamour du terroir québécois et le blues sentimental typiquement anglo-saxon.

En février 2013, le chanteur québecois sacrifie à l'exercice de l'album de reprises de son répertoire chantées en duos. L'album intitulé Duophonique réalisé en compagnie de l'Orchestre symphonique de Prague accueille quelques invités nommés Coeur de Pirate (« Hélène »), Patricia Kaas, Patrick Fiori, Isabelle Boulay, Elisa Tovati, Lynda Lemay et Véronic Dicaire. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre

Roch Voisine (né Joseph Armand Roch Voisine) voit le jour le 26 mars 1963 à Edmundston, dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick au sein d'une famille de Québécois francophones. Atteint très jeune par ce virus typiquement canadien qu'est la pratique intensive du hockey sur glace, il passe ses années de collège et de lycée à évoluer dans plusieurs équipes de prestige et se destine à une carrière de sportif professionnel. Beau, jeune, talentueux, sportif... le jeune homme semble avoir en mains toutes les qualités pour un parcours brillant dans le domaine du sport professionnel, mais une blessure sérieuse le contraint à cesser la pratique du hockey.

Contraint à se reconvertir, Roch Voisine hésite d'abord entre une carrière musicale et le métier d'acteur. Il faut dire que la plastique de l'homme se prête sans mal à une vocation de comédien... ou de star de la chanson. Un premier album, Sweet Songs (1986), lui apporte une notoriété suffisante pour être repéré par les décideurs de Radio Canada, qui lui proposent l'animation de l'émission pour enfants Top Jeunesse et, quelques mois plus tard, un rôle dans la série Lance et Compte (diffusée dans le reste du monde francophone sous le titre international Cogne et Gagne) narrant les aventures... d'une équipe de hockeyeurs.

Le phénomène social du hockey sur glace étant ce qu'il est au pays de la feuille d'érable, la série devient très vite culte et acquiert une notoriété comparable à celle de Doctor Who ou Le Prisonnier en Grande-Bretagne et se voit déclinée à travers romans et téléfilms. Lorsqu'en 1987 sort son deuxième album, Roch Voisine, l'artiste est déjà une vedette dans son pays.

Seul sur le sable, les yeux dans l'eau...

En 1989, sort Hélène, qui le propulse sur la scène internationale. En France, ce sont AB Productions et TF1 qui « découvrent » le hockeyeur chantant, le faisant alors passer dans tous les shows à destination de la jeunesse de la première chaîne, du Jacky Show (alors présenté par Jacky Jakubowicz, ancien Enfant du Rock désormais recyclé en animateur pour enfants), au mythique Club Dorothée, émission qui règne alors sans partage sur les ados et pré-ados de l'Hexagone.

C'est donc entre un jeune public que séduit le chanteur avant que les mamans, à leur tour, ne se mettent à rêver à ce sympathique troubadour venu de la Belle Province. L'album et surtout son single homonyme sont d'énormes succès et la « Rochmania » déferle sur la France, faisant en particulier un tabac auprès des adolescentes pour qui le beau Québécois devient l'icône absolue. En dépit de l'immense carton de Hélène, la médiatisation subite de Roch Voisine en France lui donne avant tout une image de « chanteur pour ados », ce qu'il n'est pas à l'origine et surtout pas dans son propre pays où il est vu comme une star trans-générationnelle.

En dépit d'une Victoire de la Musique remportée en 1990, l'artiste peine un peu à sortir de ce carcan de « chanteur pour midinettes » et parvient à redresser la barre avec Double, album chanté en anglais et en français, moins marqué par le thème de la poursuite de l'amour perdu que son prédécesseur. Bercy à guichets fermés, concert au Champ de Mars devant 75 000 personnes, élévation au rang de Chevalier des Arts et Lettres, tournée européenne triomphale : le Vieux Continent est d'une générosité sans borne avec le phénomène venu d'outre-Atlantique, qui retourne cependant dans son pays de neige et de glace l'année suivante pour participer aux célébrations officielles du cent vingt-cinquième anniversaire de l'existence du Canada en présence de la Reine Elisabeth II. Europe Tour, son premier live remporte, sans surprise, un véritable triomphe commercial.

Anglophonie

Décidé à évoluer dans son registre musical, Roch Voisine travaille dès 1992 sur la possibilité d'un album entièrement anglophone destiné à conquérir le public américain. I'll Always Be There débarque dans les bacs en 1993 et s'écoule à près d'un million d'exemplaires. Plus travaillé que ses prédécesseurs, l'album évolue davantage entre le rock et le blues que dans la variété qui caractérisait les productions antérieures du chanteur.

Avec Coup de Tête, en 1994, Roch Voisine revient à ses origines francophones et entame à nouveau une tournée à travers l'Europe, mais aussi les Etats-Unis ou le Canada. Installé à Los Angeles depuis 1995, le chanteur s'attelle dès la fin de son show-tour à l'écriture de Kissing Rain, album anglophone qu'il prend le temps de fignoler, ce dernier ne sortant qu'en 1996. Le son très « californien » de Kissing Rain tranche radicalement avec les précédents albums du chanteur, qui se rapproche de plus en plus d'un style rock, inspiré sans doute, par les séjours réguliers que ce dernier effectue à Nashville, Mecque du genre et passage obligé pour tout artiste souhaitant évoluer sur les traces de ce grand ancien qu'est Elvis.

Prophète en son pays, Roch Voisine reste une vedette majeure au Canada, tout en espaçant sa présence médiatique sur le Vieux Continent.

Mélange des cultures

Selon l'usage désormais établi par l'artiste qui alterne entre albums francophones et anglophones, Chaque Feu, qui paraît en 1999, est entièrement composé en français. La tournée qui s'ensuit au Canada, en France, en Belgique et en Suisse relance l'intérêt pour un chanteur que l'Europe avait un peu oublié, découvrant au passage un Roch Voisine toujours aussi charmeur, mais désormais plus mûr, plus affirmé et ne visant plus exclusivement le public des jeunes demoiselles amourachées.

Pour célébrer le nouveau millénaire, Roch Voisine enregistre deux albums de Noël pour la fin de l'année 2000 : Christmas Is Calling (en anglais) et L'Album de Noël (en français). L'artiste n'est certes pas le premier à enregistrer deux versions d'un même album, ni à réadapter quelques chansons traditionnelles de Noël, mais le concept plaît et les deux versions de cet album de Noël connaissent le succès, tant auprès du public francophone que du public anglophone. Jouant à fond la carte du rapprochement entre les cultures canadiennes et européennes, Roch Voisine pioche tout autant dans le patrimoine européen que nord-américain. La promotion de l'album se fait essentiellement par le biais d'émissions spéciales de Noël, où le chanteur met à profit son ancienne carrière d'animateur télé, apparaissant naturellement à l'aise face aux caméras.

Fait ambassadeur permanent de l'UNICEF, Roch Voisine s'envole pour l'Afrique où il donne une série de concerts caritatifs.

Cowboy virtuel

Selon la tradition désormais bien rodée, Roch Voisine (deuxième album homonyme du chanteur), succédant à Christmas Is Calling, est un nouvel album francophone. Lancé via le net, un premier extrait, « Le Cow-boy virtuel » est librement écoutable sur le site internet de l'artiste (technique de promotion banale vue de l'ère MySpace, mais chose plus rare à l'époque), crée un petit buzz sur les forums canadiens de fans de Roch Voisine, contribuant au succès commercial de l'album proprement dit lors de sa sortie en 2001. Comme de bien entendu, l'album sort à la fois en version européenne et en version canadienne, les auditeurs du Vieux Continent étant privilégiés par cette approche artistique.

Higher, l'année suivante, reprend un certain nombre des tubes du précédent album en version anglaise, en y ajoutant quelques titres originaux à destination du public nord-américain anglophone. Symbole d'une grande activité tranquille, Roch Voisine entame à nouveau une grande tournée au Canada et aux Etats-Unis.

Retour nostalgique

Le grand retour du chanteur sur le continent européen est programmé avec la sortie de Je Te Serai Fidèle, à mi-chemin entre la compilation d'anciens succès (on y retrouve des version ré-instrumentalisées de « Hélène » ou de « La Berceuse du petit diable ») et l'album original. Visant clairement le public de ses anciens fans devenus désormais des adultes nostalgiques, Roch Voisine obtient un beau succès et ses concerts en France sont ponctués de séquences revival rappelant la grande époque de la « Rochmania ».

À mi-chemin entre l'opportunisme commercial et le clin d'oeil volontaire aux anciens aficionados du chanteur, la tournée européenne de Roch Voisine voit les différentes générations d'amateurs du charmeur québecois affluer lors de ses concerts et redonner un coup de jeune à l'ancienne idole des adolescentes énamourées. L'artiste, qui joue le jeu de la dérision et de la complicité avec son public, fait une tournée triomphale dans les pays francophones d'Europe et se voit remettre son premier Disque de platine, avant de prendre quelques années de pause dans sa carrière du fait de son mariage avec Myriam Saint-Jean, sa comptable.

Sauf Si l'Amour... (2005) signe le grand retour de l'artiste qui se lance de nouveau dans une vaste tournée européenne avant de sortir une version remixée de l'album à destination du public canadien. Évoquant toujours ses thèmes traditionnels (amour avec un grand A, désir de la femme, jeu de la séduction), le Roch Voisine nouveau se fait volontiers crooner sur quelques morceaux.

L'amour cependant paraît moins bien lui réussir dans la vraie vie civile que dans ses chansons, puisque son divorce est annoncé en 2007. Désormais titulaire de l'Ordre national du Canada et d'un doctorat honoris causa de l'Université d'Edmundton, l'ex-acteur de Cogne et Gagne passe à autre chose. Cette année-là, il se lance dans une anthologie de la musique pop rock américaine avec la série Americana. Ce panthéon personnel s'ouvre en août 2008 sur le rock de Memphis (Americana), se poursuit à l'été 2009 avec un deuxième volet consacré à la country de Nashville (Americana 2) et se clôt l'été suivant avec les tubes californiens des années soixante dans Americana 3 : California.

S'il revient au répertoire francophone, Roch Voisine ne quitte pas pour autant les studios de Nashville où est enregistré l'album Confidences sorti en décembre 2010. Le crooner francophone y chante notamment « Mes p'tits loups » pour ses deux enfants et l'approprié « Décembre » sorti en single.

Joyeux crooner quadragénaire, l'ex-chanteur romantique au blouson de cuir lui donnant de faux airs de James Dean a passé le cap de l'effet de mode pour devenir une figure presque institutionnelle. Habile jongleur entre les deux influences linguistiques et culturelles majeures de son Canada d'origine, Roch Voisine a su se créer un patrimoine musical propre, oscillant entre le glamour du terroir québécois et le blues sentimental typiquement anglo-saxon.

En février 2013, le chanteur québecois sacrifie à l'exercice de l'album de reprises de son répertoire chantées en duos. L'album intitulé Duophonique réalisé en compagnie de l'Orchestre symphonique de Prague accueille quelques invités nommés Coeur de Pirate (« Hélène »), Patricia Kaas, Patrick Fiori, Isabelle Boulay, Elisa Tovati, Lynda Lemay et Véronic Dicaire. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre

Roch Voisine (né Joseph Armand Roch Voisine) voit le jour le 26 mars 1963 à Edmundston, dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick au sein d'une famille de Québécois francophones. Atteint très jeune par ce virus typiquement canadien qu'est la pratique intensive du hockey sur glace, il passe ses années de collège et de lycée à évoluer dans plusieurs équipes de prestige et se destine à une carrière de sportif professionnel. Beau, jeune, talentueux, sportif... le jeune homme semble avoir en mains toutes les qualités pour un parcours brillant dans le domaine du sport professionnel, mais une blessure sérieuse le contraint à cesser la pratique du hockey.

Contraint à se reconvertir, Roch Voisine hésite d'abord entre une carrière musicale et le métier d'acteur. Il faut dire que la plastique de l'homme se prête sans mal à une vocation de comédien... ou de star de la chanson. Un premier album, Sweet Songs (1986), lui apporte une notoriété suffisante pour être repéré par les décideurs de Radio Canada, qui lui proposent l'animation de l'émission pour enfants Top Jeunesse et, quelques mois plus tard, un rôle dans la série Lance et Compte (diffusée dans le reste du monde francophone sous le titre international Cogne et Gagne) narrant les aventures... d'une équipe de hockeyeurs.

Le phénomène social du hockey sur glace étant ce qu'il est au pays de la feuille d'érable, la série devient très vite culte et acquiert une notoriété comparable à celle de Doctor Who ou Le Prisonnier en Grande-Bretagne et se voit déclinée à travers romans et téléfilms. Lorsqu'en 1987 sort son deuxième album, Roch Voisine, l'artiste est déjà une vedette dans son pays.

Seul sur le sable, les yeux dans l'eau...

En 1989, sort Hélène, qui le propulse sur la scène internationale. En France, ce sont AB Productions et TF1 qui « découvrent » le hockeyeur chantant, le faisant alors passer dans tous les shows à destination de la jeunesse de la première chaîne, du Jacky Show (alors présenté par Jacky Jakubowicz, ancien Enfant du Rock désormais recyclé en animateur pour enfants), au mythique Club Dorothée, émission qui règne alors sans partage sur les ados et pré-ados de l'Hexagone.

C'est donc entre un jeune public que séduit le chanteur avant que les mamans, à leur tour, ne se mettent à rêver à ce sympathique troubadour venu de la Belle Province. L'album et surtout son single homonyme sont d'énormes succès et la « Rochmania » déferle sur la France, faisant en particulier un tabac auprès des adolescentes pour qui le beau Québécois devient l'icône absolue. En dépit de l'immense carton de Hélène, la médiatisation subite de Roch Voisine en France lui donne avant tout une image de « chanteur pour ados », ce qu'il n'est pas à l'origine et surtout pas dans son propre pays où il est vu comme une star trans-générationnelle.

En dépit d'une Victoire de la Musique remportée en 1990, l'artiste peine un peu à sortir de ce carcan de « chanteur pour midinettes » et parvient à redresser la barre avec Double, album chanté en anglais et en français, moins marqué par le thème de la poursuite de l'amour perdu que son prédécesseur. Bercy à guichets fermés, concert au Champ de Mars devant 75 000 personnes, élévation au rang de Chevalier des Arts et Lettres, tournée européenne triomphale : le Vieux Continent est d'une générosité sans borne avec le phénomène venu d'outre-Atlantique, qui retourne cependant dans son pays de neige et de glace l'année suivante pour participer aux célébrations officielles du cent vingt-cinquième anniversaire de l'existence du Canada en présence de la Reine Elisabeth II. Europe Tour, son premier live remporte, sans surprise, un véritable triomphe commercial.

Anglophonie

Décidé à évoluer dans son registre musical, Roch Voisine travaille dès 1992 sur la possibilité d'un album entièrement anglophone destiné à conquérir le public américain. I'll Always Be There débarque dans les bacs en 1993 et s'écoule à près d'un million d'exemplaires. Plus travaillé que ses prédécesseurs, l'album évolue davantage entre le rock et le blues que dans la variété qui caractérisait les productions antérieures du chanteur.

Avec Coup de Tête, en 1994, Roch Voisine revient à ses origines francophones et entame à nouveau une tournée à travers l'Europe, mais aussi les Etats-Unis ou le Canada. Installé à Los Angeles depuis 1995, le chanteur s'attelle dès la fin de son show-tour à l'écriture de Kissing Rain, album anglophone qu'il prend le temps de fignoler, ce dernier ne sortant qu'en 1996. Le son très « californien » de Kissing Rain tranche radicalement avec les précédents albums du chanteur, qui se rapproche de plus en plus d'un style rock, inspiré sans doute, par les séjours réguliers que ce dernier effectue à Nashville, Mecque du genre et passage obligé pour tout artiste souhaitant évoluer sur les traces de ce grand ancien qu'est Elvis.

Prophète en son pays, Roch Voisine reste une vedette majeure au Canada, tout en espaçant sa présence médiatique sur le Vieux Continent.

Mélange des cultures

Selon l'usage désormais établi par l'artiste qui alterne entre albums francophones et anglophones, Chaque Feu, qui paraît en 1999, est entièrement composé en français. La tournée qui s'ensuit au Canada, en France, en Belgique et en Suisse relance l'intérêt pour un chanteur que l'Europe avait un peu oublié, découvrant au passage un Roch Voisine toujours aussi charmeur, mais désormais plus mûr, plus affirmé et ne visant plus exclusivement le public des jeunes demoiselles amourachées.

Pour célébrer le nouveau millénaire, Roch Voisine enregistre deux albums de Noël pour la fin de l'année 2000 : Christmas Is Calling (en anglais) et L'Album de Noël (en français). L'artiste n'est certes pas le premier à enregistrer deux versions d'un même album, ni à réadapter quelques chansons traditionnelles de Noël, mais le concept plaît et les deux versions de cet album de Noël connaissent le succès, tant auprès du public francophone que du public anglophone. Jouant à fond la carte du rapprochement entre les cultures canadiennes et européennes, Roch Voisine pioche tout autant dans le patrimoine européen que nord-américain. La promotion de l'album se fait essentiellement par le biais d'émissions spéciales de Noël, où le chanteur met à profit son ancienne carrière d'animateur télé, apparaissant naturellement à l'aise face aux caméras.

Fait ambassadeur permanent de l'UNICEF, Roch Voisine s'envole pour l'Afrique où il donne une série de concerts caritatifs.

Cowboy virtuel

Selon la tradition désormais bien rodée, Roch Voisine (deuxième album homonyme du chanteur), succédant à Christmas Is Calling, est un nouvel album francophone. Lancé via le net, un premier extrait, « Le Cow-boy virtuel » est librement écoutable sur le site internet de l'artiste (technique de promotion banale vue de l'ère MySpace, mais chose plus rare à l'époque), crée un petit buzz sur les forums canadiens de fans de Roch Voisine, contribuant au succès commercial de l'album proprement dit lors de sa sortie en 2001. Comme de bien entendu, l'album sort à la fois en version européenne et en version canadienne, les auditeurs du Vieux Continent étant privilégiés par cette approche artistique.

Higher, l'année suivante, reprend un certain nombre des tubes du précédent album en version anglaise, en y ajoutant quelques titres originaux à destination du public nord-américain anglophone. Symbole d'une grande activité tranquille, Roch Voisine entame à nouveau une grande tournée au Canada et aux Etats-Unis.

Retour nostalgique

Le grand retour du chanteur sur le continent européen est programmé avec la sortie de Je Te Serai Fidèle, à mi-chemin entre la compilation d'anciens succès (on y retrouve des version ré-instrumentalisées de « Hélène » ou de « La Berceuse du petit diable ») et l'album original. Visant clairement le public de ses anciens fans devenus désormais des adultes nostalgiques, Roch Voisine obtient un beau succès et ses concerts en France sont ponctués de séquences revival rappelant la grande époque de la « Rochmania ».

À mi-chemin entre l'opportunisme commercial et le clin d'oeil volontaire aux anciens aficionados du chanteur, la tournée européenne de Roch Voisine voit les différentes générations d'amateurs du charmeur québecois affluer lors de ses concerts et redonner un coup de jeune à l'ancienne idole des adolescentes énamourées. L'artiste, qui joue le jeu de la dérision et de la complicité avec son public, fait une tournée triomphale dans les pays francophones d'Europe et se voit remettre son premier Disque de platine, avant de prendre quelques années de pause dans sa carrière du fait de son mariage avec Myriam Saint-Jean, sa comptable.

Sauf Si l'Amour... (2005) signe le grand retour de l'artiste qui se lance de nouveau dans une vaste tournée européenne avant de sortir une version remixée de l'album à destination du public canadien. Évoquant toujours ses thèmes traditionnels (amour avec un grand A, désir de la femme, jeu de la séduction), le Roch Voisine nouveau se fait volontiers crooner sur quelques morceaux.

L'amour cependant paraît moins bien lui réussir dans la vraie vie civile que dans ses chansons, puisque son divorce est annoncé en 2007. Désormais titulaire de l'Ordre national du Canada et d'un doctorat honoris causa de l'Université d'Edmundton, l'ex-acteur de Cogne et Gagne passe à autre chose. Cette année-là, il se lance dans une anthologie de la musique pop rock américaine avec la série Americana. Ce panthéon personnel s'ouvre en août 2008 sur le rock de Memphis (Americana), se poursuit à l'été 2009 avec un deuxième volet consacré à la country de Nashville (Americana 2) et se clôt l'été suivant avec les tubes californiens des années soixante dans Americana 3 : California.

S'il revient au répertoire francophone, Roch Voisine ne quitte pas pour autant les studios de Nashville où est enregistré l'album Confidences sorti en décembre 2010. Le crooner francophone y chante notamment « Mes p'tits loups » pour ses deux enfants et l'approprié « Décembre » sorti en single.

Joyeux crooner quadragénaire, l'ex-chanteur romantique au blouson de cuir lui donnant de faux airs de James Dean a passé le cap de l'effet de mode pour devenir une figure presque institutionnelle. Habile jongleur entre les deux influences linguistiques et culturelles majeures de son Canada d'origine, Roch Voisine a su se créer un patrimoine musical propre, oscillant entre le glamour du terroir québécois et le blues sentimental typiquement anglo-saxon.

En février 2013, le chanteur québecois sacrifie à l'exercice de l'album de reprises de son répertoire chantées en duos. L'album intitulé Duophonique réalisé en compagnie de l'Orchestre symphonique de Prague accueille quelques invités nommés Coeur de Pirate (« Hélène »), Patricia Kaas, Patrick Fiori, Isabelle Boulay, Elisa Tovati, Lynda Lemay et Véronic Dicaire. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.