Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
Acheter d'occasion
EUR 48,40
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par tousbouquins
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expédié par avion depuis les USA; prévoir une livraison entre 10 à 15 jours ouvrables. Satisfait ou remboursé
2 d'occasion à partir de EUR 48,39
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,74

Rock Bottom Import

4.7 étoiles sur 5 26 commentaires client

2 d'occasion à partir de EUR 48,39

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Robert Wyatt


Détails sur le produit

  • CD (23 septembre 1992)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Caroline
  • ASIN : B000000HTH
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 26 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.006.177 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
6:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
7:42
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
6:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
6:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Critique

Un mélange de joie pure et de mélancolie profonde, tel est le sentiment contradictoire qui domine tout du long de cet album, avec des moments d’intense frénésie, de même que des temps propices à la méditation. Même à l’époque, ô combien riche en expérimentations, la stupéfaction a saisi les auditeurs de ce disque qui reste un chef-d’œuvre de la musique du 20ème siècle.  Pas moins. A ce titre, il faut insister sur le fait qu’il demeure un exemple de liberté artistique rare. La beauté de la musique que contient cet album fait presque peur. Les assauts lancinants d’orgue ou de cuivres, les percussions surprenantes, la voix de Wyatt semblant provenir d’un enfant/vieillard…Tout cela renforce l’effet d’envoûtement qui vous prend à l’écoute de ce Rock Bottom, aujourd’hui comme lors de sa sortie en 1974. Quelles mélodies, quelles orchestrations. Aux côtés de Wyatt (guitare, batterie, claviers, chants), figurent des cadors du moment, Mike Oldfield (guitare), Gary Windo (clarinette, saxophone ténor), Ivor Cutler (claviers, voix), Mongezi Feza (trompette), Alfreda Benge (voix), Fred Frith (piano, violon), Hugh Hopper (basse), Richard Sinclair (basse), Laurie Allan (batterie) Se situant dans la droite ligne des précédents œuvres que Wyatt avait écrites pour Soft Machine et Matching Mole, Rock Bottom est un accomplissement. Jamais ce grand artiste ne décevra par la suite, mais jamais non plus il n’atteindra de tels sommets. Ainsi, sorti un an après, Ruth is Stranger Than Richard est un excellent album, mais il souffrit de la comparaison. 



- Copyright 2015 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Né à Bristol, en Angleterre, Robert Wyatt est l'un des fondateurs de Soft Machine avec Kevin Ayers, en plein cœur de la vague psychédélique qui vit aussi l'émergence d'autres formations telles que Gong ou Pink Floyd. Soft Machine pratiquait une musique énigmatique, peut être encore plus exigeante que celle de ses pairs, très empreinte de jazz et d'expérimentations sonores pointues. Quelques dissensions au sein du groupe provoquèrent le départ de Wyatt. Il quitta la « machine » en marche pour se consacrer à son nouveau groupe, Matching Mole, puis à sa carrière solo en gestation, fort de ses incontestables talents de percussionniste/batteur et pourvu d'une voix de ténor incomparable, à la fois frêle et touchante.
"Rock Bottom" est son deuxième album solo, il fait suite à "The End Of An Ear", sorti trois ans auparavant, qui préfigurait certaines compositions « free jazz » minimalistes de Matching Mole. Véritable d'OVNI, cette œuvre connut, à la différence de beaucoup de ses contemporaines, une reconnaissance quasi unanime qui en fait, aujourd'hui encore, une des pierres angulaires de la musique moderne. Malgré la signification de son titre, (littéralement « toucher le fond »), "Rock Bottom" ne fut pas composé à la suite du terrible accident qui, l'année d'avant, cloua son créateur sur un fauteuil roulant, mais plusieurs mois auparavant, sur un petit orgue offert par sa future épouse, Alfreda Benge, l'illustratrice des pochettes de ses disques. Ces compositions, prévues à l'origine pour un nouvel album de Matching Mole, devinrent alors celles de Wyatt en solo.
Lire la suite ›
1 commentaire 64 sur 66 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CHRONIQUE DE PAUL ALESSANDRINI MAGAZINE ROCK&FOLK OCTOBRE 1974 N°93 Page 90/91
2° Album 1974 33T Réf : Virgin 840 043
Il faut que je vous le dise : décidément, ce disque de Wyatt atteint une telle beauté, une telle perfection dans l'assemblage des éléments sonores qui sont sa culture musicale (jazz, électronique, ballade et rock-music), que tout pouvoir critique est annihilé. Wyatt a jailli de sa nuit avec le disque le plus secret, le plus passionné, le plus ample, le plus chaleureux (disque de murmures et de vibrations, mais aussi de cris, d'appels, disque plénitude, oeuvre totalisante) que l'on a pu enregistrer cette année. Techniquement, c'est aussi grandiose qu'un disque de Todd Rundgren, mais avec la sensibilité en plus, c'est aussi fou et angoissé qu'un disque de Kevin Ayers, mais avec un plus grand perfectionnisme sonore, tout aussi jazzistiquement rock que les albums de la Soft Machine, mais la folie en plus. Mais il y a aussi, puisque nous en sommes réduits à un inventaire, la voix unique de Wyatt totalement a-culturée, donc sans effet superflu, naturelle. On rencontre dans ce "Rock Bottom" les échos, les boucles sonores, la voix qui chante, mais aussi le texte dit, insistant, les histoires et l'émotion brute, la mélodie et les fracas, les envolées lyriques et le recours constant au rythme. Cela ouvre avec le dépouillement de la voix dans "Sea Song", chanson lente que vient envelopper un superbe brouillard sonore, et Wyatt vocalisant enfin. C'est simple et grandiose à la fois. Aucun artifice, juste la recherche de l'émotion.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Encore un chef d'oeuvre
De wyatt ou d'un autre , cet album est un pur chef d'oeuvre
je ne comprends ce vote stupide de cet internaut
qui balance une seule étoile pareceque ce pauvre type
n'aime pas le son en mp3 , là n'est pas le sujet !
on lui demande ce qu'il pense de Wyatt , et lui nous balance
sa foutue mauvaise note sur ce "masterpiece "
Bref , ça sonne sur cet album !
TOUT est étrangement magique !
ET d'une " beauté " musicale rare ..
....mais les nombres de 5 étoiles en dehors de cet abruti mp3
en dis long sur le talent de Robert !
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Batteur et chanteur des débuts de la Soft Machine (réécouter l'indispensable "Third" pour son "Moon in june"), Robert Wyatt est défenestré peu après. Réveillé tétraplégique (pour un batteur c'est gênant ! ) mais sauvé par l'humour et l'amour, il se recycle pianiste et créateur soliste. Première œuvre : coup de maître ! Une alchimie jazz, boucles électroniques, rock, ballades, poèmes et textes politiques dont on reste incrédule devant les niveaux de beauté, de sensibilité et de perfection. "Rock bottom" est un immense secret venu du fond de la nuit qui explose en confettis de lumière. Un disque jazzistiquement rock, comme l'étaient les premiers Soft Machine, l'académisme en moins, le grain de folie en plus, fébrilement guidé par la voix de Wyatt, unique, longue plainte douce en apesanteur. Ce disque se découvre avec le temps et se révèle comme une pierre blanche de l'histoire de la musique des hommes. "Rock Bottom" vient d'être relooké, avec une nouvelle pochette et l'ajout des textes de ses "chansons".
Remarque sur ce commentaire 20 sur 22 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?