Commencez à lire Rolling Stones, une biographie sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
Rolling Stones, une biographie: Édition révisée & augmentée pour leur cinquantième anniversaire.
 
Agrandissez cette image
 

Rolling Stones, une biographie: Édition révisée & augmentée pour leur cinquantième anniversaire. [Format Kindle]

François Bon
2.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 10,20
Prix Kindle : EUR 6,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 3,21 (31%)
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,99  
Poche EUR 10,20  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Voilà sans doute la somme que les historiens, les plus férus et même les moins amateurs des Rolling Stones, attendaient depuis longtemps ! Une somme, car c'en est une : six cent soixante-treize pages, pas moins, pour constituer ce qui sera assurément LA biographie de ces musiciens qui ont donné au rock quelques-uns de ses meilleurs albums. Qui n'a pas frétillé en écoutant "Please to Meet You", qui n'a pas sursauté en entendant "Exile on Main Street", "Sticky Fingers" ou "Let it Bleed" ? En quarante ans, les Stones ont écrit un chapitre du rock, passant de l'exiguïté des clubs à l'immensité des stades et, au-delà, ils ont offert un pan entier de la musique. Jusque-là partagé entre le roman et les ateliers d'écriture, François Bon s'est attaché à suivre les traces du groupe mythique, depuis leur rôle de bouche-trous, en 1962, au Marquee à Londres, livrant un concentré d'énergie puisé dans les sources du blues. La légende a commencé ainsi, avant de se poursuivre à travers des fans hystériques, la drogue, les ruptures et les procès, la mort et la commercialisation dans un star-system solidement établi. Avec eux, renaissant de leurs cendres, c'est toute une société qui est dépeinte, sa révolution sexuelle, ses mouvements underground, jusqu'à sa mondialisation. Au moment où les Stones s'apprêtent à repartir en tournée, ce monument biographique, à lire comme un roman, ne pouvait pas mieux tomber ! --Céline Darner

Présentation de l'éditeur

Le 12 juillet 1962, The Rollin' Stones, un groupe de rythm'n blues électrique qui ne veut surtout pas qu'on le prenne pour "un de ces groupes de rock'n roll", remplace Alexis Korner sur la scène d'un club de jazz londonien, le Marquee.

Ainsi commencent cinquante ans d'une épopée qui ne concerne pas seulement Brian Jones, Mick Jagger, Keith Richards (Charlie Watts et Bill Wyman ne les rejoindront que quelques mois plus tard), mais toute la mutation d'une époque, l'arrivée de la télévision, le rôle de la jeunesse et la transformation des moeurs, un rapport modifié entre les langues et les nations.

Mais surtout, le destin. Quand bien même il y a des morts (par l'eau, pour Brian Jones, par le fer, pour Meredith Hunter à Altamont, par le feu, pour Gram Parsons). Et pourquoi, parmi des centaines et milliers d'adolescents du même âge qui découvraient eux aussi la guitare et jouaient la même chose, c'est sur eux, les deux de Dartford, que catalyse l'épopée excessive ?

Il y a bien sûr, en parallèle, l'histoire de la drogue, il y a des histoires d'argent, des amours croisées. Il y a des brouilles, et des nuits de studio qui n'aboutissent à rien. Mais il y a d'abord la beauté des guitares et des musiques, l'invention qui va plus vite qu'eux, mais où ils essayent de se grandir.

Et si cette histoire est une légende, c'est parce que nous-mêmes nous nous sommes formés au travers elle. Ce sont nos rêves, nos rébellions, notre propre invention, et ce qu'on a fait de nos temps adultes.

C'est pour cela qu'il faut y aller voir de près. Leur célébrité excessive permet que leur propre histoire soit documentée à l'extrême. Et pourtant, il manque toujours l'essentiel : le secret par lequel chacun d'entre eux garde son domaine réservé. Les interprétations qu'ils donnent de leur propre histoire, le regard précis sur les techniques, les disques et les concerts, nous aident à venir au bord de ce secret.

La première version de ce livre a été publiée par les éditions Fayard en 2002. Dix ans après, quand vient le cinquantième anniversaire de ce premier concert au Marquee, il était bon de rouvrir le dossier, le préciser, le réviser là où nécessaire, augmenter la résolution du microscope – la folie des récits, de l'aventure même, est intacte.

FB

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1385 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 820 pages
  • Editeur : publie.net; Édition : 1 (1 août 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B008RLJDD4
  • Moyenne des commentaires client : 2.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°46.192 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

François Bon, né en 1953, en Vendée. Père mécanicien-garagiste, mère institutrice. Après des études d'ingénieur à dominante mécanique (Arts et Métiers), travaille dans le soudage par faisceau d'électrons pour l'industrie aérospatiale et nucléaire, en France et à l'étranger (notamment Inde et URSS). Publie en 1982 aux éditions de Minuit Sortie d'Usine. Lauréat en 1984-1985 de l'Académie de France à Rome (Villa Médicis). Commence en 1991 une recherche continue dans le domaine des ateliers d'écriture (Tous les mots sont adultes, Fayard, 2002, réed 2005), et actuellement à Sciences Po Paris. Au théâtre, Quatre avec le mort à la Comédie Française en octobre 2002 et Daewoo au festival d'Avignon en 2004 (Molière). Se consacre plusieurs années à une trilogie sur rock'n roll et histoire des années 60/70 (Rolling Stones, Bob Dylan, Led Zeppelin). Traductions disponibles en allemand, danois, suédois, chinois, néerlandais, anglais, coréen et japonais. En 2009-2010, professeur invité (création littéraire) à l'université Laval/Québec) et l'université de Montréal (UdeM/Montréal). Artiste invité à l'université de Louvain-la-Neuve en 2011-2012. Dernier livre publié: Après le livre, Seuil, collection Débats, sept. 2011. Présent sur Internet depuis 1997 via le site http://tierslivre.net qui devient son principal lieu d'expression et fonde en 2008 la plateforme d'édition numérique http://publie.net.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un bon livre, malheureusement mal édité 24 août 2013
Format:Poche|Achat vérifié
Un énorme travail de documentation et un réel engagement de l'auteur dans l'histoire qu'il raconte - F. Bon est un écrivain qui compte, et le point de vue adopté n'est pas celui, froid, de l'historien, mais celui d'une génératon qui a vécu au miroir des Stones. Mais le texte est truffé de coquilles, les traductions souvent fautives, et au total on s'aperçoit que les audaces et maladresses maîtrisées qu'on supposait à l'écrivain sont surtout dûes au laisser-aller - et à une certaine désinvolture de son éditeur.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Je me faisais une joie de lire cette biographie des Pierres qui roulent mais je suis très déçu.
François Bon est très sûrement un grand fan des Stones et en possède vraiment une connaissance encyclopédique.
Il a résidé un temps à la Villa Médicis de Rome, ce qui dénote une reconnaissance certaine par le milieu culturel officiel.
Néanmoins, ses lourdeurs de style et la prise de tête qui en résulte pour comprendre parfois ce qu'il veut dire, m'ont beaucoup rebuté.
Dès la préface, il faut faire un gros effort pour continuer la lecture.
Je possède les deux éditions de cet ouvrage. L'édition Kindle est truffée de fautes d'orthographe et d'oubli de mots dans le texte.
Manifestement, cette édition Kindle a été faite à la va-vîte sans relecture et correction. Pour cette très mauvaise qualité, le prix est très excessif.
Malgré ces remarques négatives, je souhaiterais quand même lire son ouvrage sur Led Zeppelin pour confirmer ou infirmer cette mauvaise impression qu'il m'a laissée.,
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Grosse déception! 10 juillet 2006
Format:Poche
Le style est brouillon, assez désagréable à lire. Quant aux citations en anglais, mieux vaut ne pas en parler: elles sont bourrées de fautes. N'y avait-il vraiment personne pour corriger??
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un pavé indigeste mais indispensable 18 mars 2010
Format:Poche|Achat vérifié
Presque 1100 pages que j'ai bues sur deux mois, en alternant de grandes lampées addictives avec de petites gorgées un tantinet écœurées. Deux mois avec, tout contre même, les Stones, deux mois finalement inoubliables sur les traces de notre jeunesse à adorer les Stones : oui, j'avais les yeux littéralement inondés de larmes quand François Bon raconte la genèse de Satisfaction, sans doute le passage le plus bouleversant du livre, ce moment quand, d'un coup, il nous fait toucher du doigt l'essence du mythe, ou plutôt la réalité du génie derrière le mythe. Et aussi la gorge serrée quand Bon nous dit l'évidence : sa vie, notre vie, qui a été sauvée par la rock'n'roll, lui en Charente profonde, moi en Saône et Loire obscure. Bien sûr, les coquetteries stylistiques de Bon rendent le livre difficilement abordable - la préface, illisible, m'est tombée des mains 3 fois avant que je décide de persévérer : pourtant, l'élégance folle qu'il y a à vouloir faire de dix ans de recherche un objet de pure littérature ! Et de parler d'eux, de nous et du monde dans un même jet. Et de nous expliquer aussi bien la technique à l'œuvre dans la musique que la complexité des rapports amoureux et humains derrière la légende. Au final, Bon échoue sur bien des points de son projet délirant, mais cet échec, à l'image de ce livre malaisant, hypertrophié, est bien plus fécond que tant de réussites : au final, ce qui nous importe plus ici que Jagger ou Richards, c'est François Bon, notre frère en rock'n'roll.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 déception 7 mai 2013
Par topaze
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Je ne le finirai jamais cette bio l'auteur est rasoir.
C'est bien dommage j'aime tant les Rollings stones je me faisait une joie de popuvoir découvrir leur vie mais apprement l'auteur trouve plus important de parler du voisinage plutôt que des artistes
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Littérature rock 1 avril 2010
Par Garlaban
Format:Poche
Enfin un vrai livre rock! Un pavé assez épais pour bien penser le matériau biographique et laisser se déployer la légende du groupe. Assez bien écrit avec des extraits de témoignages en anglais (et bien traduits), un propos jamais manichéen (Jagger apparaît souvent comme un salaud). On aurait quand même préféré que le comparatif Stones/Beatles soit moins à l'avantage des seconds (musicalement McCartney me paraît effroyablement plus mince que Richards). De très bons moments sur l'histoire du rock, l'évolution de la société britannique, de la guitare électrique. De beaux hommages à Brian Jones, Ian Stewart, Bill Wyman, créateurs oubliés de la mafieuse Jagger-Richards Limited mais aussi aux dieux du Blues, notamment Robert Johnson. De plus amples développements auraient pu être insérés pour rendre compte des paroles des chansons. Mais globalement un excellent ouvrage qui écrase les biographies rock habituelles, écrites par des rockers ratés, illettrés, sans profondeurs et capable de bâcler la trajectoire des Who en 120 pages lamentables... Merci, François Bon, vous avez bien du talent. A quand un travail sur les Who, Clapton ou LedZep?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique