Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
EUR 7,90 + EUR 2,79 Livraison
En stock. Vendu par RAREWAVES USA
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Romance [Import USA Zone 1]


Prix : EUR 7,90
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par RAREWAVES USA.
5 d'occasion à partir de EUR 7,00
boutique Noël
Idées cadeaux DVD, Blu-ray & Séries TV
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique de Noël DVD, Blu-ray & Séries TV.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Romance [Import USA Zone 1] + Anatomie de l'enfer [Import belge] + Q
Prix pour les trois: EUR 26,55

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Caroline Ducey, Sagamore Stévenin, François Berléand, Rocco Siffredi, Reza Habouhossein
  • Réalisateurs : Catherine Breillat
  • Format : Closed-captioned, Couleur, Format-enveloppe, Sous-titré, Cinémascope, NTSC, Import
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Surround), Français (Dolby Digital 2.0 Surround)
  • Sous-titres : Anglais, Espagnol
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 1.66:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Vidmark/Trimark
  • Date de sortie du DVD : 5 février 2002
  • Durée : 84 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 2.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • ASIN: B00003JRAV
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 156.668 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

"Questions de hasard" entretien avec Catherine Breillat
Bande-annonce

Descriptions du produit

Description du produit

L'histoire de Marie, dechirée entre le sexe et les sentiments, entre celui qu'elle désire et celui qu'elle aime. Ou bien encore une histoire d'amour vue comme une question de pouvoir: "Un mec qu'on aime vraiment assez pour être fidèle, il ne vous baise plus. Quand on les trompe, ils vous baisent, c'est simple. Ce n'est pas qu'ils devinent qu'on les trompe, c'est qu'ils comprennent qu'on leur echappe."

Amazon.fr

Marie est la petite amie de Paul, un jeune mannequin. Leur relation se crispe car Paul ne veut plus que Marie le touche, le caresse, et refuse de faire l'amour avec elle. Malgré cela, Marie emménage avec lui et vit de plus en plus cruellement cette absence de relations sexuelles. Elle sort alors seule à la recherche d'hommes. Catherine Breillat a choisi, dans Romance, de provoquer le spectateur. Un tel parti pris se doit d'être mis au service d'idées fortes, ce dont n'est pas dénué le cinéma de Breillat. Les errances de son héroïne sont parlantes et les références à Bùnuel fortes. La réalisatrice a choisi de parler de sexualité en désérotisant tous les rapports, ainsi, elle filme fixement le sexe de Paul sans émotion. Par contre, elle érotise des situations qui ne le sont pas dans la vie, comme les examens gynécologiques de l'héroïne. Catherine Breillat poursuit, avec Romance, son étude des comportements sexuels, et en particulier de la sexualité féminine, sujet peu abordé par le cinéma et l'art en général. --Louis Roux --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

2.6 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

21 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tiboo sur 22 novembre 2008
Format: DVD
Bon, je me suis décidé avoir ce film quand j'ai entendu Rocco déclaré 'Enfin un rôle qui va me changer du porno!'(Hé riez pas c'est un prétexte comme un autre ;))

Une femme en a marre de son copain frigide sur tous les points et recherche le bonheur. Elle tombe sur Rocco, troublé par la perte de sa fiancée (là, il est crédible), puis ça finit dans une piaule où il y a ce dialogue pendant que l'héroïne enfile un préservatif XXXXL à Rocco : ' Tu veux que je t'encule? ` Ouais j'vois çà, enfin un rôle à la mesure de son « très grand » (permettez l'allusion) talent... Romance X c'est aussi des réparties cinglantes : « nan m'embrasse pas, le baiser c'est trop personnel » Etc. s'en suis plein de péripéties aux dialogues d'une lourdeur abrutissante, une sorte de prêchi-prêcha pseudo existentialiste...

Bref, perso je me disais enfin un film qui va traiter froidement de choses tout sauf froides à savoir le sexe, et l'adultère. Jouissif. Mais non, on assiste à une mise en scène molle, des dialogues mous, une philosophie digne d'une ado en révolte contre le monde et donc s'ensuit des périodes d'ennui très très longues.

Le film aura fait polémique, bah oui on montre plein de bistouquettes et de vagins ça en choque forcément quelques uns ! Mais c'est la son unique avantage...Pour un VRAI film sur le désir féminin, voir plutôt Belle de jour du Bunuel. Romance X, un film qui se veut libérateur pour la femme... Pauvre Simone de Beauvoir, des années de combats pour en arriver là...

A voir tout de même... Pour se rendre compte.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
32 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laury sur 6 février 2003
Format: DVD
Au sein d'un couple moderne, la jeune femme (Caroline Ducey) ne se sent plus désirée par son ami qui ne lui fait plus l'amour. Dans un univers achromatique, celle-ci va prendre au vol l'invitation au plaisir que va lui offrir un italien rencontré un soir dans un bar (Rocco Siffredi). C'est alors que sa vie s'en trouve bouleversée. De l'achromatisme au multicolore significatif, la jeune fille va vivre ballotée entre trois mondes différents : celui de la chaleur passionnelle et ardente , celui du sado masochisme rouge pourpre et celui du blanc stérile du foyer conjugal. Au-delà des apparences, ce film apporte un message qu'il serait indécent de résumer mais dans lequel chacun trouvera une réponse à ses problèmes et à ceux d'autrui. Sublime film qui dépeint le rapport à soi et aux autres de manière tout à fait exhaustive. Le film de Catherine Breillat, peu conventionnel, n'en est que plus intéressant. A voir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: DVD Achat vérifié
un film est tout simplement nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul nul...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 14 décembre 2008
Format: DVD
Mettre (ça commence mal) dans un même film François Berléand et Rocco Siffredi,place d'emblée le spectateur dans la deconstruction post-narrative, dans le post-modernisme incrée, dans la seconde qui précède le Big-Bang.
Breillat, c'est du peep-show revu par Beckett, tamisé par Ionesco, filtré par Cioran.
On se situe dans la vacuité du coïtus interruptus. Bref, ça interpelle quelque part (ça finit comme ça a commencé...mal).

Là se pose une question : qu'y a t-il de commun entre l'industrie du film américain dont le talent réside dans la standardisation des scénarios, la multiplication des effets spéciaux et le retour sur investissement et l'inanité d'un cinéma français, usine à nanars nombrilistes, à fadaises sentimentaloïdes et à débilité germanopratines dont ce film est un exemple.
La réponse est simple : l'absence de talent.
Comme quoi, heureux les simples d'Esprit...
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philippe Petter sur 13 novembre 2007
Format: DVD
ce dvd vient des usa. Le vendeur me l'a envoyé au bout de plus de 3 semaines et ...il ne passe pas sur les lecteurs français. Attention donc !!!!!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?