Quantité :1
Rome a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par M & L France
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Nous expédions dans 24 heures (jours ouvrables) par First Class Priority Airmail. Expédition de l'Allemagne, aucun retard par les douanes.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,59

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Rome
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Rome


Prix : EUR 10,64 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
18 neufs à partir de EUR 4,76 6 d'occasion à partir de EUR 5,98

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Boutiques Artistes Amazon

Toute la musique, streaming intégral des morceaux, photos, vidéos, biographies, discussions, et plus.
.

Produits fréquemment achetés ensemble

Rome + Dark Night Of The Soul
Prix pour les deux : EUR 20,11

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (11 mai 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: EMI
  • ASIN : B004SKUUAS
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 21.386 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Thème of rome
2. The rose with the broken neck
3. Morning fog interlude
4. Season s trees
5. Her hollow ways interlude
6. Roman blue
7. Two against one
8. The gambling priest
9. The world interlude
10. Black
11. The matador has fallen
12. Morning fog
13. Problem queen
14. Her hollow ways
15. The world

Descriptions du produit

Description du produit

Le disque le plus attendu de ce printemps ! Après Gnarls Barkley, Gorillaz, Broken Bells ou le dernier Black Keys, DANGER MOUSE, récemment élu Producteur de l'année aux Grammy Awards, revient avec son dernier projet en date : un album en duo avec DANIELE LUPPI, compositeur Italien ayant triomphé avec «An Italian Story», dans lequel il revisitait les univers sonores cinématographiques de son enfance, connu aussi pour ses musiques de film («Sex And The City», «Nine») et ses arrangements pour Gnarls Barkley, Broken Bells et «Dark Night Of The Soul». Les 2 voix principales de cet album ne sont autres que celles du fabuleux Jack White et de la charmante Norah Jones ! Unis par leur passion commune pour les bandes originales des années 60 et 70 du cinéma italien, les 2 compositeurs ont réuni les musiciens des BO de films d'Ennio Morricone («Le Bon, La Brute Et Le Truand» ou «Il Etait Une Fois Dans L'Ouest») et ont enregistré au Forum Music Village (ex Ortofonic Studios), ou Ennio Morricone lui-même enregistrait à l'époque. A noter également la présence de la grande Edda Dell'Orso, voix inoubliable de « Il était une fois en Amérique », comme un symbole. Une oeuvre ambitieuse au son moderne et unique, obtenu en appliquant des méthodes d'enregistrement vintage, entièrement en analogique ! C'est avant tout un disque admirablement réalisé, à la beauté envoûtante, véritable invitation au voyage !!

Critique

Ce n’est pas une nouveauté : Brian Burton, plus connu sous le nom de Danger Mouse, est féru de collaborations en tous genres. Après Gnarls Barkley avec Cee-Lo Green (qui le remercie encore de l’avoir fait découvrir au monde entier grâce au tube « Crazy »), le brillant projet Broken Bells avec le leader de The Shins, James Mercer, voici Rome, grâce auquel il s’accoquine avec le compositeur italien Daniele Luppi.

Enregistré dans les Forum Studio de la ville de Rome, justement, l’album démontre d’abord une très belle production, Danger Mouse oblige, et une orchestration digne de ce nom, merci Daniele Luppi. Cela commence dans un western, avec « Theme of Rome ». Cela finit également comme dans un western, avec « The World ». Entre les deux, que s’est-il passé ? Pas mal de jolies choses. D’une part, la pop rétro de jeune filles en fleur de « Season’s Trees » susurrée par Norah Jones, qui s’illustre aussi sur l’élégante balade « Black » et le malicieux « Problem Queen ». D’autre part, Jack White porte le poignant « The Rose with a Broken Neck » « Two against One » ou la conclusion, d’une logique imparable, « The World ». Sur les nerfs comme à son habitude. Entre les deux, des mélodies familières et remarquablement calibrées, comme si elles devaient servir le plus intense des drames cinématographiques. Ou le plus ironique des westerns spaghetti.

S‘y savourent aussi des instrumentaux qui n’ont d’autre ambition que de rendre hommage à la crème des compositeurs mythiques tels Ennio Morricone ou Piero Umiliani : « Roman Blue », « The Gambling Priest » aux étranges accents gainsbouriens (que l’on réentend à maintes reprises), « The World », « Morning Fog »... Autant de pépites disséminées ça et là, qui tiennent pourtant fermement la structure de l’album.

Daniele Luppi et Danger Mouse ont consacré cinq années de leur vie à cet album, joliment anachronique tout en étant dans l’air du temps – retour du rétro oblige. Et ce travail minutieux, ce respect de la grande tradition musicale des films italiens des années 1960 s’entend, tout au long de ce Rome dont le cœur saignant, rouge passion, illustre mélodramatiquement la pochette. Voilà une œuvre complètement aboutie... Plus de doute possible, il va falloir compter encore longtemps sur le talent de Danger Mouse.



Sophie Rosemont - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pol Macqueron TOP 500 COMMENTATEURS le 11 juin 2011
Format: CD
Danger Mouse est maintenant un producteur qu'on ne présente plus. Accompagné de Daniele Luppi, son arrangeur favori, déjà présent sur l'excellent St Elsewhere, l'hétéroclite Dark Night Of The Soul et le toujours aussi sublimement pop Broken Bells, le bonhomme revient avec un album concept: signer la musique d'un film qui n'existe pas, façon Ennio Morricone. Pour se faire, il embarque pour l'Italie, retrouve les musiciens du grand Ennio et se met au travail.
Quelques années plus tard, les deux sortent ce disque: Rome. Facile d'écoute, très court, l'album pourrait sembler un peu facile pour qui n'y prêterait qu'une écoute distante. Mais l'album recèle mille merveilles. Les thèmes musicaux rappellent effectivement les grands espaces filmés par Sergio Leone et mis en musique par Morricone, mais il y a plus. En effet, il ne s'agit pas que d'un album fait de thèmes musicaux, puisqu'on retrouve plusieurs chansons, chantées par l'inépuisable et omniprésent Jack White et la délicieuse Norah Jones. Pas de grands effets, pas d'envolées, pas d'hymnes de stade, on est dans la contemplation, dans une sorte de photo, de temps en arrêt.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 100 COMMENTATEURS le 6 décembre 2013
Format: CD
5 ans de travail ! Un disque enregistré près de la Cinnecita ! Des compositions en hommage à Morriconne ! Enregistré avec un orchestre de ses musiciens !La légendaire Edda Dell'Orso , la Soprano divine d'Il Etait une Fois dans l'Ouest y livre des vocalises !
En voilà un quinquennat qui n'aura pas servi à rien ! Des mélodies à tomber ! Un sens de la composition aigu où il n'y a pas une note en trop !
15 Morceaux dont la moitié d'instrumentaux aériens , nappés de choeurs féminins , de contrepoints dramatiques , d’orchestre et de pop mélodique.
Tout le disque s'écoute comme un concept album , où les pièces s’emboîtent logiquement dans les morceaux qui précèdent . Pas à dire Danger Mouse et Danielle Luppi ont fait travail incroyable .
A cela , collaborent Jack White et Norah Jones .Ils livrent des prestations formidables qui touche au coeur . Ce coeur qui saigne sur la couverture .
White y chante magnifiquement dans un état de tension psychologique incroyable : Sur "The Rose With A Broken Neck" , il livre une chanson à la beauté poignante en un chantant comme une femme au coeur brisé . LA CHANSON de l'album remplie d'émotion qui me file des frissons à chaque fois... Face à lui le chant de Norah Jones est plus masculin , plus grave , sa voix boudeuse , froide apporte un contrepoint aux accents mélodramatique de White et sa paranoïa dans le fameux " Two Against One" .

Des américains en ballade à Rome qui bossent comme des fous pour rendre hommage au maître des BO . C'est déjà formidable .
Lire la suite ›
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 15 août 2014
Format: CD Achat vérifié
Il fallait oser ! Rendre hommage à Ennio Morricone en enregistrant sur son turf, avec des membres de son ensemble, un album reprenant peu ou prou le style et le son de ses meilleures bandes originales de western spaghetti (...et autres), c'est gonflé !

Mais plus rien n'arrête Danger Mouse (aka Brian Burton) qui n'a de cesse d'élargir son spectre musical s'éloignant, à chaque album, un peu plus de sa réputation originelle de hip-hopper.
Présentement, secondé par le producteur, compositeur et arrangeur Daniele Luppi, un homme passé maître dans l'art de tisser de cinématiques ambiances, il crée la bande son d'un film imaginaire en s'inspirant, donc, de la façon de Monsieur Ennio Morricone (et souvent de notre Gainsbarre national et de sa Melody Nelson, ce son de basse !, ces cordes vaporeuses !, c'était à préciser). Ce faisant, il produit un album bourré d'atmosphères un brin kitsch et de mélodies immédiatement "ear-friendly" pour un résultat certes un peu dérivatif mais éminemment sympathique. Un album qui ne tente pas de réinventer la roue se contentant de bien faire ce qu'il promet, c'est déjà très bien.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?