Ronnie Earl

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 34)


Voir les 34 albums de Ronnie Earl

Ronnie Earl : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 85
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Ronnie Earl
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

RonnieEarlBlues

A Change is Gonna Come by Sam Cooke performed at the Regent Theatre w/ Diane Blue, Mario Perrett, Mark Earley.... http://t.co/TM7CcMGiVR


Biographie

Ronnie Earl (de son vrai nom Ronald Horvath) est né le 10 mars 1953 dans le Queens, New York (Etats-Unis). Il ne commence à jouer de la guitare qu'en rentrant à l'université de Boston au début des années 70. C'est à ce moment là que le jeune Ronnie Earl (Earl, en hommage au bluesman Earl Hooker) se prend d'amour pour le blues. Il commence par jouer avec quelques groupes locaux, puis avec Sugar Ray ... Lire la suite

Ronnie Earl (de son vrai nom Ronald Horvath) est né le 10 mars 1953 dans le Queens, New York (Etats-Unis). Il ne commence à jouer de la guitare qu'en rentrant à l'université de Boston au début des années 70. C'est à ce moment là que le jeune Ronnie Earl (Earl, en hommage au bluesman Earl Hooker) se prend d'amour pour le blues. Il commence par jouer avec quelques groupes locaux, puis avec Sugar Ray & The Bluetones, qu'il fonde avec Sugar Ray Norcia.

En 1979, Ronnie Earl remplace Duke Robillard à la guitare au sein du groupe Roomful Of Blues, groupe avec lequel il jouera durant huit années et qui connaitra un joli succès grâce à ses compositions entre blues et jazz. Durant tout ce temps, Ronnie Earl livre quelques enregistrements sous son propre nom grâce à son label, Black Top Records. Son premier album solo, Smokin', paraît en 1983. Il est suivi en 1984 de They Call Me Mr. Earl. Ces deux disques seront plus tard compilés en un seul CD, baptisé Deep Blues. Ronnie Earl intègre ensuite The Broadcasters en 1988 avec qui il sort l'album Soul Searchin'. Le groupe, composé du chanteur Darrell Nulisch, de l'harmoniciste Jerry Portnoy, du bassiste Steve Gomes et du batteur Per Hanson, sort un deuxième album, Peace Of Mind en 1990.

Au début des années 90, Ronnie Earl, touché par des problèmes d'alcool et de cocaïne, se remet en question. Il forme finalement un nouveau lineup de The Broadcasters, avec Bruce Katz aux claviers, Rod Carey à la basse, tout en conservant Per Hanson à la batterie. Cette nouvelle formation lorgne de plus en plus vers le jazz, comme le prouve le disque Still River, qui sort en 1993. Ronnie Earl & The Broadcasters livre ensuite Language Of The Soul (1994), Blues Guitar Virtuoso Live in Europe (1995) et Grateful Heart: Blues and Ballads (1996), qui recueillent tous deux les louanges de la critique et quelques récompenses.

Ronnie Earl signe ensuite avec le label Verve, qui sortira The Colour Of Love en 1997. Le disque se vend à plus de 65000 exemplaires, devenant ainsi le plus gros succès de la carrière de Ronnie Earl. Paradoxalement, Ronnie Earl débute une dépression sévère à ce moment là de sa vie... Il décide de quitter les Broadcasters et le label Verve afin de se mettre « à son compte », sous son seul nom. Le bien nommé Healing Time paraît en 2000. On retrouve sur ce disque le célèbre musicien jazz Jimmy McGriff. Ronnie Earl And Friends paraît quant à lui en 2001, disque sur lequel le musicien a invité une kyrielle d'artistes gravitant autour de lui comme Kim Wilson, Irma Thomas, Luther « Guitar Junior » Johnson, Levon Helm, du groupe The Band.

Ronnie Earl revient en 2003 avec un album essentiellement instrumental, I Feel Like Goin' On (sur le label canadien Stony Plain). Suivront Now My Soul (2004), The Duke Meets The Earl (avec Duke Robillard, l'ex Roomful Of Blues, 2005), Living In The Light (2009, qui voit le retour des Broadcasters). En 2010, Ronnie Earl revient avec Spread The Love, un album instrumental dédié à ses influences, ses amis et sa famille. Copyright 2014 Music Story de Vaubicourt Arnaud

Ronnie Earl (de son vrai nom Ronald Horvath) est né le 10 mars 1953 dans le Queens, New York (Etats-Unis). Il ne commence à jouer de la guitare qu'en rentrant à l'université de Boston au début des années 70. C'est à ce moment là que le jeune Ronnie Earl (Earl, en hommage au bluesman Earl Hooker) se prend d'amour pour le blues. Il commence par jouer avec quelques groupes locaux, puis avec Sugar Ray & The Bluetones, qu'il fonde avec Sugar Ray Norcia.

En 1979, Ronnie Earl remplace Duke Robillard à la guitare au sein du groupe Roomful Of Blues, groupe avec lequel il jouera durant huit années et qui connaitra un joli succès grâce à ses compositions entre blues et jazz. Durant tout ce temps, Ronnie Earl livre quelques enregistrements sous son propre nom grâce à son label, Black Top Records. Son premier album solo, Smokin', paraît en 1983. Il est suivi en 1984 de They Call Me Mr. Earl. Ces deux disques seront plus tard compilés en un seul CD, baptisé Deep Blues. Ronnie Earl intègre ensuite The Broadcasters en 1988 avec qui il sort l'album Soul Searchin'. Le groupe, composé du chanteur Darrell Nulisch, de l'harmoniciste Jerry Portnoy, du bassiste Steve Gomes et du batteur Per Hanson, sort un deuxième album, Peace Of Mind en 1990.

Au début des années 90, Ronnie Earl, touché par des problèmes d'alcool et de cocaïne, se remet en question. Il forme finalement un nouveau lineup de The Broadcasters, avec Bruce Katz aux claviers, Rod Carey à la basse, tout en conservant Per Hanson à la batterie. Cette nouvelle formation lorgne de plus en plus vers le jazz, comme le prouve le disque Still River, qui sort en 1993. Ronnie Earl & The Broadcasters livre ensuite Language Of The Soul (1994), Blues Guitar Virtuoso Live in Europe (1995) et Grateful Heart: Blues and Ballads (1996), qui recueillent tous deux les louanges de la critique et quelques récompenses.

Ronnie Earl signe ensuite avec le label Verve, qui sortira The Colour Of Love en 1997. Le disque se vend à plus de 65000 exemplaires, devenant ainsi le plus gros succès de la carrière de Ronnie Earl. Paradoxalement, Ronnie Earl débute une dépression sévère à ce moment là de sa vie... Il décide de quitter les Broadcasters et le label Verve afin de se mettre « à son compte », sous son seul nom. Le bien nommé Healing Time paraît en 2000. On retrouve sur ce disque le célèbre musicien jazz Jimmy McGriff. Ronnie Earl And Friends paraît quant à lui en 2001, disque sur lequel le musicien a invité une kyrielle d'artistes gravitant autour de lui comme Kim Wilson, Irma Thomas, Luther « Guitar Junior » Johnson, Levon Helm, du groupe The Band.

Ronnie Earl revient en 2003 avec un album essentiellement instrumental, I Feel Like Goin' On (sur le label canadien Stony Plain). Suivront Now My Soul (2004), The Duke Meets The Earl (avec Duke Robillard, l'ex Roomful Of Blues, 2005), Living In The Light (2009, qui voit le retour des Broadcasters). En 2010, Ronnie Earl revient avec Spread The Love, un album instrumental dédié à ses influences, ses amis et sa famille. Copyright 2014 Music Story de Vaubicourt Arnaud

Ronnie Earl (de son vrai nom Ronald Horvath) est né le 10 mars 1953 dans le Queens, New York (Etats-Unis). Il ne commence à jouer de la guitare qu'en rentrant à l'université de Boston au début des années 70. C'est à ce moment là que le jeune Ronnie Earl (Earl, en hommage au bluesman Earl Hooker) se prend d'amour pour le blues. Il commence par jouer avec quelques groupes locaux, puis avec Sugar Ray & The Bluetones, qu'il fonde avec Sugar Ray Norcia.

En 1979, Ronnie Earl remplace Duke Robillard à la guitare au sein du groupe Roomful Of Blues, groupe avec lequel il jouera durant huit années et qui connaitra un joli succès grâce à ses compositions entre blues et jazz. Durant tout ce temps, Ronnie Earl livre quelques enregistrements sous son propre nom grâce à son label, Black Top Records. Son premier album solo, Smokin', paraît en 1983. Il est suivi en 1984 de They Call Me Mr. Earl. Ces deux disques seront plus tard compilés en un seul CD, baptisé Deep Blues. Ronnie Earl intègre ensuite The Broadcasters en 1988 avec qui il sort l'album Soul Searchin'. Le groupe, composé du chanteur Darrell Nulisch, de l'harmoniciste Jerry Portnoy, du bassiste Steve Gomes et du batteur Per Hanson, sort un deuxième album, Peace Of Mind en 1990.

Au début des années 90, Ronnie Earl, touché par des problèmes d'alcool et de cocaïne, se remet en question. Il forme finalement un nouveau lineup de The Broadcasters, avec Bruce Katz aux claviers, Rod Carey à la basse, tout en conservant Per Hanson à la batterie. Cette nouvelle formation lorgne de plus en plus vers le jazz, comme le prouve le disque Still River, qui sort en 1993. Ronnie Earl & The Broadcasters livre ensuite Language Of The Soul (1994), Blues Guitar Virtuoso Live in Europe (1995) et Grateful Heart: Blues and Ballads (1996), qui recueillent tous deux les louanges de la critique et quelques récompenses.

Ronnie Earl signe ensuite avec le label Verve, qui sortira The Colour Of Love en 1997. Le disque se vend à plus de 65000 exemplaires, devenant ainsi le plus gros succès de la carrière de Ronnie Earl. Paradoxalement, Ronnie Earl débute une dépression sévère à ce moment là de sa vie... Il décide de quitter les Broadcasters et le label Verve afin de se mettre « à son compte », sous son seul nom. Le bien nommé Healing Time paraît en 2000. On retrouve sur ce disque le célèbre musicien jazz Jimmy McGriff. Ronnie Earl And Friends paraît quant à lui en 2001, disque sur lequel le musicien a invité une kyrielle d'artistes gravitant autour de lui comme Kim Wilson, Irma Thomas, Luther « Guitar Junior » Johnson, Levon Helm, du groupe The Band.

Ronnie Earl revient en 2003 avec un album essentiellement instrumental, I Feel Like Goin' On (sur le label canadien Stony Plain). Suivront Now My Soul (2004), The Duke Meets The Earl (avec Duke Robillard, l'ex Roomful Of Blues, 2005), Living In The Light (2009, qui voit le retour des Broadcasters). En 2010, Ronnie Earl revient avec Spread The Love, un album instrumental dédié à ses influences, ses amis et sa famille. Copyright 2014 Music Story de Vaubicourt Arnaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page