undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles82
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 juin 2011
pour moi, ce livre est un chef d'oeuvre à tous points de vue. L'histoire: un épisode méconnu de la conquête française des amériques avec la découverte des "bons sauvages" comme les désignera Montaigne, avec les conquêtes et les ambitions portugaises sur ces mêmes territoires, avec une traversée hasardeuse et aventureuse de l'Europe jusqu'à la baie de Rio de Janeiro sur des bateaux qui étaient de vraies galères et avec l'histoire charmante et émouvante de 2 jeunes enfants embarqués dans cette aventure. Et puis, pour couronner cette histoire captivante, un style, un vocabulaire, un français comme je n'en lis que chez J.C. Ruffin: Chaque phrase est un poème!
J'adore et je place "Rouge brésil" sur la première marche du podium par rapport à tous les autres livres de JC.R. que j'ai lus et que j'ai également beaucoup aimés.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2007
Pas mal, mais j'en attendais un peu plus. C'est que Rufin nous fait le coup du roman à thèse: il illustre une idée. Je n'ai pas trouvé dans ce livre cette interrogation romanesque qu'on retrouve - dans un registre similaire - chez Le Clézio, voire chez Segalen. L'héroïne, pour sympathique qu'elle soit, me paraît trop contemporaine pour être crédible dans un cadre XVIe siècle. Le conflit religieux est intéressant à suivre, mais je ne discerne rien dans la prise de position de l'auteur qui aille au delà d'un refus de tout fanatisme religieux et ethnocentrique. Ce qui n'est pas franchement original. De Rufin, j'ai préféré "Asmara" et "La Salamandre".
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 28 juillet 2009
Jean Christophe Rufin a évité, grâce à son talent, l'écueil d'une sorte de remake de Paul et Virginie chez les cannibales ! Et il y fallait du talent en effet pour maintenir éveillé l'intérêt du lecteur pendant 500 pages. Car le cadre de l'action n'est qu'un ilôt de la côte du Brésil.L'intrigue, heureusement, s'inscrit dans l'Histoire mouvementé de la Renaissance, de l'appel du Grand Large et des heurs entre les religions. Les personnages sont un peu caricaturaux, JC Rufin ne fait pas dans la dentelle. On retrouve les mêmes ficelles romanesques déjà mentionnées par aileurs: revirement, amour, dépaysement. Le lecteur retiendra cependant d'abord de Rouge Brésil, combien les hommes peuvent être pervertis par les affrontements religieux. Cette problématique semble donc être récurrente chez l'auteur. Après les querelles entre les Jésuites et les Capucins de l'Abyssin, Jean Christophe Rufin porte intérêt ici à celles qui opposèrent les Catholiques et les Protestants.Que conclure? Un ouvrage bien écrit,un sujet original, un rytme soutenu. Un bon roman en somme? Oui, mais pas génial!
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2008
Combat entre catholiques et protestants, opposition entre les adeptes de la civilisation et les amoureux de la nature, fossé entre l'ordre militaire et le bas-monde des truands: ce roman historique tout en bipolarité présente la difficulté du pôle civilisé (en l'occurence les Français) à s'installer sur le pôle non encore civilisé de notre terre (le Brésil). Le lecteur voyage avec les différents personnages à la recherche de celui qui saura faire régner l'ordre dans ce monde brutal et transcender les différents antagonismes. Au gré des histoires individuelles, l'histoire de la France antarctique révèle la difficulté des différents personnages à vivre en harmonie, que ce soit à cause des convictions religieuses, du choc des civilisations ou, plus bassement, par intérêts personnels.
Déçu par d'autres prix Goncourt (les Bienveillantes, les Ombres errantes), j'ai un beaucoup de plaisir à relire une deuxième fois ce magnifique roman qui nous fait voyager dans les paysages superbes et effrayants de l'âme humaine et de la jungle brésilienne.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2014
Un épisode de notre histoire que nous découvrons, à travers une écriture magnifique , un vocabulaire riche et précis.
Magnifique roman construit sur un étonnante fresque historique. La démesure, la force des personnages, l'affrontement des civilisations ou des cultures....
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2002
A travers le destin de deux enfants, une partie inconnue de l'histoire de France nous est contée avec un brin d'humanisme, teinté parfois d'ironie envers ces héros rêvant de grandeur absolue.
Tout est présent et savamment bien dosé : de l'intrigue à la description parfaite des personnages (réels pour certains !) en passant pas une superbe reconstitution de la baie de Rio au XVIème siècle.
Tout y passe, les querelles intestines, les liaisons politiques, les affrontements idéologiques, religieux.
Roman à lire pour son aspect historique méconnu mais également pour la qualité impressionnante de son écriture.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Devenue une lectrice assidue de Rufin je n'avais pas encore lu "Rouge Brésil" et j'avais envie de retrouver le plaisir de la fresque historique que j'avais éprouvé avec "Le grand cœur". Etonnante cette équipée française au Brésil dont on ne parle pas. Les deux jeunes héros Just et Colombe nous entrainent avec eux, dans deux visions différentes du monde, Colombe s'adapte à cet univers nouveau et communie avec la nature, Just lui se sent l'âme du colonistateur et du conquérant.
Rufin s'intéresse à la rencontre de deux mondes, celui de la société primitive des Indiens et le monde européen du XVI° siècle.
A une époque où la Réforme est encore balbutiante, l'amiral Villegagnon croit rétablir l'ordre dans ses "troupes" en faisant venir des calvinistes. Mais là aussi il y a un heurt. Les catholiques ne supportent pas l'austérité protestante, et les dissensions théologiques sont exacerbées.
Dans cette fresque on rencontre de nombreux personnages hauts en couleurs.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une fois de plus, Jean-Christophe Rufin nous démontre son art de la narration. Une fois encore, le style est soigné et cela fait plaisir de constater que l'on peut encore écrire des romans en français en usant de mots divers et variés qui sont autant de preuves de la richesse de la langue française. Par ailleurs, ce roman aborde un pan de l'histoire de France qui n'est pas très connu (en tous les cas, il ne m'était pas connu) ce qui permet de joindre l'utile à l'agréable. Par ailleurs, 2009, étant le 500ème anniversaire de la naissance de Calvin, il n'est pas inintéressant de lire dans ce livre les références faites à l'un des pères de la Réforme protestante et de comprendre que toute religion a eu sa période de fanatisme.

Même si je dois reconnaître à l'auteur toutes les qualités mentionnées plus haut, j'avoue que j'ai trouvé ce roman moins abouti que les précédents L'Abyssin,Sauver Ispahan ou Asmara et les causes perdues - Prix Interallié 1999. Mais c'est le prix à payer quand on a été habitué à l'excellence.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2012
Rouge brésil décrit l''histoire vraie de l''arrivée de l''amiral français Villegagnon sur la côte brésilienne au milieu du 16ème siècle. C''est un roman d''aventure et de découverte. Les principaux personnages ne partent ainsi pas seulement pour conquérir d''autres terres mais au fil du roman, ils se découvrent également au travers de leur sentiment religieux ou appréhendant le sentiment amoureux. Au travers du récit, l''auteur décrit également les mœurs des premiers indigènes sud-américains (nudité, rapport au cannibalisme), montrant leur richesse et leur complexité, totalement niés par les occidentaux arrivant.
Grâce à une écriture fluide et à un rythme soutenu, JC Ruffin parvient à nous accrocher à cette histoire et nous transporte dans un imaginaire d''aventure. C'est un bon roman.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2002
Je n’avais pas aimé “L’Abyssin” de Jean-Christophe Rufin, l’ayant trouvé trop impersonnel, austère. Mais voici qu’arriva le flamboyant “Rouge Brésil”. Un livre dont on voudrait ralentir la lecture, ralentir le temps, pour profiter plus encore de son écriture, pour flâner au gré de ses mots qui sont sa vraie richesse. Bien sur, l’aspect historique est remarquable, quoique aussi anecdotique (la tentative française de colonisation du Brésil, agrémentée des querelles religieuses d’époque). Bien sur, les caractères sont romanesques et pittoresques à souhait. Bien sur, l’épopée se dessine tout au long des pages, maintenant suffisamment le lecteur en haleine. Mais le vrai récit se cache derrière les descriptions de la baie de janvier (Rio de Janeiro), derrière les cultures en présence qui se posent en choix de conscience. Et le tout est remarquablement écrit par un auteur qui peut se rappeller de la vraie littérature, de celle qui fait rêver grâce à la magie des mots …
0Commentaire|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €
6,50 €
8,70 €