Roy Haynes

Top albums (Voir les 44)


Voir les 44 albums de Roy Haynes

Roy Haynes : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 370
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Roy Haynes

Biographie

Roy Owen Haynes est né le 13 mars 1925 à Boston. Enfant, il est fasciné par le swing et les batteurs Jo Jones et Chick Webb. Il décide qu'il en fera son métier et c'est en autodidacte que Haynes s'applique à reproduire les gestes de ses ainés. Il n'a que 16 ans et fréquente toujours le lycée lorsque son ingéniosité et son enthousiasme lui valent d'être repéré et de commencer à se faire un nom lors de jams avec des représentants de la scène jazz de Boston. En 1944, à 19 ans, il devient professionnel, engagé par le trompettiste Frankie Newton qui met le cap sur New-York.  

Dès 1945, il joue ... Lire la suite

Roy Owen Haynes est né le 13 mars 1925 à Boston. Enfant, il est fasciné par le swing et les batteurs Jo Jones et Chick Webb. Il décide qu'il en fera son métier et c'est en autodidacte que Haynes s'applique à reproduire les gestes de ses ainés. Il n'a que 16 ans et fréquente toujours le lycée lorsque son ingéniosité et son enthousiasme lui valent d'être repéré et de commencer à se faire un nom lors de jams avec des représentants de la scène jazz de Boston. En 1944, à 19 ans, il devient professionnel, engagé par le trompettiste Frankie Newton qui met le cap sur New-York.  

Dès 1945, il joue avec Luis Russell et sa renommée franchit une nouvelle étape dans les clubs de Harlem (Savoy Ballroom) jusqu'au Greenwich Village (Village Vanguard). Son style s'épanouit peu à peu du swing au bop, puis au cool jazz alors qu'il rejoint sur scène Louis Armstrong, Billie Holiday et Lester Young. C'est ce dernier, dont il fut batteur officiel de 1947 à 1949 qui lui a attribué son fameux surnom de « The Royal of Haynes ».

Dès 1950, il s'intéresse définitivement à l'avant-garde et au free-jazz et devient celui que les plus grands s'arrachent. Il est le premier choix pour Miles Davis et Charlie Parker, Sarah Vaughan, à partir de 1954, Thelonious Monk sur deux ans de tournée mondiale (1959 et 60), et enfin pour Stan Getz à partir de 1961. Puis c'est au sein du John Coltrane quartet qu'il s'illustre de 1963 à 1965.

La décennie 1950 voit aussi Haynes devenir leader de sa propre formation, le Roy Haynes Quartet, signé successivement sur les labels New Jazz, Impulse (album Out of The Afternoon en 1962), Pacific Jazz, Mainstream, Galaxy, Dreyfus Jazz (album Te Vou! en 1994, avec Pat Metheny), Evidence. Le quartet est toujours d'actualité dans les années 2010. En 1960, son fils Graham voit le jour. Il est aujourd'hui trompettiste et cornettiste reconnu. En 1986, naît son petit-fils Marcus Gilmore à qui Roy Haynes transmet très tôt le virus (après avoir joué avec Steve Coleman, Gilmore est aujourd'hui un batteur que les jeunes formations s'arrachent).

Après avoir été le complice Chick Corea dans les années 1970 et Pat Metheny au cours des années 1980, royal Haynes reçoit tous les honneurs. En 1988, il est reconnu officiellement au Musée d'Histoire de New York, comme un trésor vivant du jazz américain. In 1991, il obtient le titre de docteur au Berklee College of Music, en 1993 il est intronisé au Jazz Hall of Fame à Pittsburgh et, en 1996, il est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en France. Il publie un ultime hommage à Charlie Bird Parker en 2001 avec l'album Birds Of A Feather : A Tribute to Charlie Parker.

Constamment en quête de renouveau, Haynes s'entoure de nouveaux talents, par exemple pour l'album Fountain Of Youth, couronné de succès à sa sortie en 2004. En septembre 2011, il publie Roy-Alty. Ce maître du rythme est tout simplement un des seuls jazzmen à avoir été à l'avant-garde depuis les années 1940, et à poursuive une carrière aujourd'hui ! En un mot comme en cent, Roy Haynes n'a pas d'équivalent. Copyright 2014 Music Story Anne Yven

Roy Owen Haynes est né le 13 mars 1925 à Boston. Enfant, il est fasciné par le swing et les batteurs Jo Jones et Chick Webb. Il décide qu'il en fera son métier et c'est en autodidacte que Haynes s'applique à reproduire les gestes de ses ainés. Il n'a que 16 ans et fréquente toujours le lycée lorsque son ingéniosité et son enthousiasme lui valent d'être repéré et de commencer à se faire un nom lors de jams avec des représentants de la scène jazz de Boston. En 1944, à 19 ans, il devient professionnel, engagé par le trompettiste Frankie Newton qui met le cap sur New-York.  

Dès 1945, il joue avec Luis Russell et sa renommée franchit une nouvelle étape dans les clubs de Harlem (Savoy Ballroom) jusqu'au Greenwich Village (Village Vanguard). Son style s'épanouit peu à peu du swing au bop, puis au cool jazz alors qu'il rejoint sur scène Louis Armstrong, Billie Holiday et Lester Young. C'est ce dernier, dont il fut batteur officiel de 1947 à 1949 qui lui a attribué son fameux surnom de « The Royal of Haynes ».

Dès 1950, il s'intéresse définitivement à l'avant-garde et au free-jazz et devient celui que les plus grands s'arrachent. Il est le premier choix pour Miles Davis et Charlie Parker, Sarah Vaughan, à partir de 1954, Thelonious Monk sur deux ans de tournée mondiale (1959 et 60), et enfin pour Stan Getz à partir de 1961. Puis c'est au sein du John Coltrane quartet qu'il s'illustre de 1963 à 1965.

La décennie 1950 voit aussi Haynes devenir leader de sa propre formation, le Roy Haynes Quartet, signé successivement sur les labels New Jazz, Impulse (album Out of The Afternoon en 1962), Pacific Jazz, Mainstream, Galaxy, Dreyfus Jazz (album Te Vou! en 1994, avec Pat Metheny), Evidence. Le quartet est toujours d'actualité dans les années 2010. En 1960, son fils Graham voit le jour. Il est aujourd'hui trompettiste et cornettiste reconnu. En 1986, naît son petit-fils Marcus Gilmore à qui Roy Haynes transmet très tôt le virus (après avoir joué avec Steve Coleman, Gilmore est aujourd'hui un batteur que les jeunes formations s'arrachent).

Après avoir été le complice Chick Corea dans les années 1970 et Pat Metheny au cours des années 1980, royal Haynes reçoit tous les honneurs. En 1988, il est reconnu officiellement au Musée d'Histoire de New York, comme un trésor vivant du jazz américain. In 1991, il obtient le titre de docteur au Berklee College of Music, en 1993 il est intronisé au Jazz Hall of Fame à Pittsburgh et, en 1996, il est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en France. Il publie un ultime hommage à Charlie Bird Parker en 2001 avec l'album Birds Of A Feather : A Tribute to Charlie Parker.

Constamment en quête de renouveau, Haynes s'entoure de nouveaux talents, par exemple pour l'album Fountain Of Youth, couronné de succès à sa sortie en 2004. En septembre 2011, il publie Roy-Alty. Ce maître du rythme est tout simplement un des seuls jazzmen à avoir été à l'avant-garde depuis les années 1940, et à poursuive une carrière aujourd'hui ! En un mot comme en cent, Roy Haynes n'a pas d'équivalent. Copyright 2014 Music Story Anne Yven

Roy Owen Haynes est né le 13 mars 1925 à Boston. Enfant, il est fasciné par le swing et les batteurs Jo Jones et Chick Webb. Il décide qu'il en fera son métier et c'est en autodidacte que Haynes s'applique à reproduire les gestes de ses ainés. Il n'a que 16 ans et fréquente toujours le lycée lorsque son ingéniosité et son enthousiasme lui valent d'être repéré et de commencer à se faire un nom lors de jams avec des représentants de la scène jazz de Boston. En 1944, à 19 ans, il devient professionnel, engagé par le trompettiste Frankie Newton qui met le cap sur New-York.  

Dès 1945, il joue avec Luis Russell et sa renommée franchit une nouvelle étape dans les clubs de Harlem (Savoy Ballroom) jusqu'au Greenwich Village (Village Vanguard). Son style s'épanouit peu à peu du swing au bop, puis au cool jazz alors qu'il rejoint sur scène Louis Armstrong, Billie Holiday et Lester Young. C'est ce dernier, dont il fut batteur officiel de 1947 à 1949 qui lui a attribué son fameux surnom de « The Royal of Haynes ».

Dès 1950, il s'intéresse définitivement à l'avant-garde et au free-jazz et devient celui que les plus grands s'arrachent. Il est le premier choix pour Miles Davis et Charlie Parker, Sarah Vaughan, à partir de 1954, Thelonious Monk sur deux ans de tournée mondiale (1959 et 60), et enfin pour Stan Getz à partir de 1961. Puis c'est au sein du John Coltrane quartet qu'il s'illustre de 1963 à 1965.

La décennie 1950 voit aussi Haynes devenir leader de sa propre formation, le Roy Haynes Quartet, signé successivement sur les labels New Jazz, Impulse (album Out of The Afternoon en 1962), Pacific Jazz, Mainstream, Galaxy, Dreyfus Jazz (album Te Vou! en 1994, avec Pat Metheny), Evidence. Le quartet est toujours d'actualité dans les années 2010. En 1960, son fils Graham voit le jour. Il est aujourd'hui trompettiste et cornettiste reconnu. En 1986, naît son petit-fils Marcus Gilmore à qui Roy Haynes transmet très tôt le virus (après avoir joué avec Steve Coleman, Gilmore est aujourd'hui un batteur que les jeunes formations s'arrachent).

Après avoir été le complice Chick Corea dans les années 1970 et Pat Metheny au cours des années 1980, royal Haynes reçoit tous les honneurs. En 1988, il est reconnu officiellement au Musée d'Histoire de New York, comme un trésor vivant du jazz américain. In 1991, il obtient le titre de docteur au Berklee College of Music, en 1993 il est intronisé au Jazz Hall of Fame à Pittsburgh et, en 1996, il est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en France. Il publie un ultime hommage à Charlie Bird Parker en 2001 avec l'album Birds Of A Feather : A Tribute to Charlie Parker.

Constamment en quête de renouveau, Haynes s'entoure de nouveaux talents, par exemple pour l'album Fountain Of Youth, couronné de succès à sa sortie en 2004. En septembre 2011, il publie Roy-Alty. Ce maître du rythme est tout simplement un des seuls jazzmen à avoir été à l'avant-garde depuis les années 1940, et à poursuive une carrière aujourd'hui ! En un mot comme en cent, Roy Haynes n'a pas d'équivalent. Copyright 2014 Music Story Anne Yven


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page