undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Amazon rachète votre
article EUR 18,12 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Rubrique-à-Brac - Intégrale - tome 1 - Intégrale Rubrique à brac Album – 18 novembre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 119,00 EUR 118,00

Top Nouveautés BD Top Nouveautés BD


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Une réédition de l intégrale Rubrique-à-brac,
réunissant les cinq tomes de la « Bible » où,
depuis 1968, des générations ont appris à lire
et surtout à rire. Un monument de plus de
400 pages qui a révolutionné la bande dessinée.
Maître Gotlib au sommet de son art.
Un chef-d oeuvre !

Biographie de l'auteur

Marcel Gotlib est l'un des auteurs majeurs de la bande dessinée franco-belge. À la fois dessinateur et scénariste de talent, il a travaillé avec d'autres auteurs prestigieux tels que Franquin, René Goscinny, Alexis, Albert Uderzo et Mandryka. C'est avec ce dernier et Claire Bretécher qu'il fonde le journal ‘L'Écho des savanes' en 1972. Gotlib lance également sa propre revue en 1975, ‘Fluide glacial'. Il est aussi connu pour son travail dans le cinéma, que ce soit pour ses qualités de scénariste ou pour ses apparitions dans divers films. Gotlib naît le 14 juillet 1934 à Paris. Tout môme, il exerce ses talents en tartinant les murs de l'appartement familial de graffitis que son père, peintre en bâtiment de son état, lessive régulièrement : "Chaque dimanche, mes gravures rupestres disparaissaient comme par magie. Je disposais toujours de surfaces bien propres pour recommencer à tout dégueulasser." Après une scolarité sans histoire, il se divise en trois : comptable à l'Office commercial pharmaceutique le jour, étudiant aux Arts appliqués le soir et comédien amateur le dimanche. Cette dernière activité donne un résultat inattendu : alors qu'il répète chez un copain, il a une révélation quand il apprend que son père dessine pour ‘Le Pèlerin', galvanisé par cet exemple, il porte son dossier au journal ‘Journal de Mickey' et gagne une place de lettreur dans les studios d'Édi-Monde. Après vingt-huit mois de service militaire en Allemagne, il décroche quelques travaux ― albums de coloriage et contes pour enfants ― qu'il exécute avec une certaine Claudie. En 1962, il dépose un dossier chez ‘Vaillant', épouse Claudie et part en vacances. À son retour, on le cherche partout : il est sommé de livrer une page par semaine à ‘Vaillant' ! Voilà comment naît "Nanar et Jujube", série dans laquelle va prospérer Gai-Luron, cousin putatif de Buster Keaton et de Droopy, qui s'installera dans ‘Vaillant', puis ‘Pif Gadget' jusqu'en 1971. Mais ce qui obsède Gotlib, c'est ‘Pilote'. Il en rêve la nuit sans oser y aller. "C'était le phare de tout le monde, mais pour un débutant comme moi, ça n'était même pas pensable." De temps en temps, il appelle la rédaction et... raccroche. Enfin, dégoulinant de trac, il s'y présente un jour de 1965 avec un échantillon de son travail ― six pages racontant les affres d'un auteur de BD comique ― qu'il pense impubliable : la BD de l'époque est vouée aux héros (Tintin, Tarzan) et pas du tout aux problèmes existentiels d'un auteur. Mais ‘Pilote' publie son récit, et, trois mois après, Goscinny lui propose de travailler avec lui sur "Les Dingodossiers". Ce qui fait de Gotlib un homme honoré et heureux, mais vachement crispé ! Goscinny ayant l'habitude de travailler avec des dessinateurs de la trempe d'Uderzo ou de Morris, il se sent un peu faiblard. D'ailleurs, au début, il l'est. Il apprend sur le tas, en dessinant des embouteillages, des phares bretons et toutes sortes de machins purement décoratifs ― que Goscinny adore lui faire dessiner. Deux albums des "Dingodossiers" (Dargaud), dans l'esprit du magazine américain de BD satirique ‘Mad', paraissent en 1967 et 1972. En avance sur leur temps, les "Dingodossiers" sont fraîchement accueillis, et Gotlib se fait engueuler par ses copains : il faut qu'il se trouve un héros, car il est évident que ce style de BD ne mène nulle part ! En fait, il mène tout droit à la "Rubrique-à-Brac", que Gotlib attaque en 1968, quand Goscinny, dépassé par le boum "Astérix" et le boulot qui en découle, lui demande de continuer en solo. En 1970, il scénarise "Les Clopinettes", dessinées par Mandryka, et "Cinémastock", un pur joyau de rigolade qui doit autant à son talent burlesque qu'au fabuleux dessin d'Alexis. En 1971, il balance dans ‘Rock and Folk' une parodie du scoutisme plutôt décapante, "Hamster jovial". En 1972, il crée avec Lob la série "Superdupont", qui sera montée dix ans plus tard au théâtre par Jérôme Savary et son Grand Magic Circus. Superdupont est (comme son nom l'indique) un superhéros français, affublé de tous les clichés chauvins imaginables, qui, à l'époque, rencontre un franc succès. C'est aussi en 1972 qu'il lance ‘L'Écho des savanes', avec Bretécher et Mandryka. En totale liberté, il pousse le bouchon encore plus loin et se met à rigoler avec les choses graves comme Dieu, le sexe et la scatologie : "Rhââh lovely !" (1976). Il fait ça pour amuser sa crémière et les copains, mais l'explosion de ‘L'Écho', qui ne dure pour le trio que le temps de dix numéros, éclabousse largement le monde de la BD. En 1973, il joue un gardien de prison dans "L'An 01", de Jacques Doillon, Gébé, Alain Resnais et Jean Rouch. On l'aperçoit en 1974 dans le film "Les Doigts dans la tête", de Jacques Doillon, et en 1986 dans "Je hais les acteurs", de Gérard Krawczyk, et il est (évidemment) le héros d'"And my Name Is Marcel Gotlib", court-métrage de Patrice Leconte commandé par la télé et jamais diffusé. Il réapparaît au cinéma en 2002 dans "Le Nouveau Jean-Claude", de Didier Tronchet, et également en 2003 dans "Les Clés de bagnole", de Laurent Baffie. En 1976, il coscénarise "Les Vécés étaient fermés de l'intérieur" (le premier long-métrage de Patrice Leconte), avec Coluche (son premier long-métrage à lui aussi) et Jean Rochefort. La même année, il fonde, avec son copain d'enfance Jacques Diament, le mensuel ‘Fluide glacial', qui va résister à tous les naufrages de la presse du genre. C'est dans ces pages qu'il crée, en 1981, "Pervère Pépère", l'un de ses derniers exploits graphiques, puisqu'il abandonne peu à peu le dessin au cours des années 1980. Il se consacre alors à la rédaction des éditoriaux de ‘Fluide glacial'. Gotlib est fait chevalier des Arts et des Lettres en 1975, puis chevalier de la Légion d'honneur. En 1991, il est intronisé Grand Prix d'Angoulême, et, selon la coutume, une exposition lui est consacrée l'année suivante, "EuroGotlibLand". Il reçoit le prix Raymond-Poïvet, toujours à Angoulême, en 2001 (à l'instar d'Uderzo ou même de Pétillon) et le grand prix Saint-Michel en 2007. Après avoir rédigé une foule d'éditos hilarants pour ‘Fluide glacial', il publie en 1993 "J'existe, je me suis rencontré" (Flammarion), roman autobiographique bourré d'humour et d'émotion, dans lequel il raconte sa vie d'enfant juif pendant l'Occupation. Plus récemment, ses oeuvres cultes ont été réunies en intégrales : "Rubrique-à-Brac" (2002), "Cinémastock" (2005) et "Les Dingodossiers" (2005), chez Dargaud ; "Nanar, Jujube et Piette" (2006), chez Glénat. En 2015, Superdupont fête son retour aux éditions Dargaud, avec Gotlib, François Boucq et Karim Belkrouf au scénario, et François Boucq au dessin. Site internet : http://marcelgotlib.com



Détails sur le produit

  • Album: 470 pages
  • Editeur : Dargaud (18 novembre 2010)
  • Collection : Rubrique-à-Brac - Intégrale
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2205066870
  • ISBN-13: 978-2205066876
  • Dimensions du produit: 24 x 32 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (21 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 128.265 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Gotlib naît le 14 juillet 1934 à Paris. Tout môme, il exerce ses talents en tartinant les murs de l'appartement familial de graffitis que son père, peintre en bâtiment de son état, lessive régulièrement : "Chaque dimanche, mes gravures rupestres disparaissaient comme par magie. Je disposais toujours de surfaces bien propres pour recommencer à tout dégueulasser." Après une scolarité sans histoire, il se divise en trois : comptable à l'Office commercial pharmaceutique le jour, il suit les cours du soir des Arts appliqués, et s'adonne le dimanche au théâtre amateur. Cette dernière activité donne un résultat inattendu : répétant chez un copain dont le père dessine pour Le Pèlerin, il est galvanisé par cet exemple, porte son dossier au journal de Mickey et gagne une place de lettreur dans les studios d'Edi-Monde. Après 28 mois de service militaire en Allemagne, il décroche quelques travaux -- albums de coloriage et contes pour enfants -- qu'il exécute avec une certaine Claudie. En 1962, il dépose un dossier chez Vaillant, épouse Claudie et part en vacances. A son retour, on le cherche partout : il est sommé de livrer une page par semaine à Vaillant. D'où la naissance de Nanar et Jujube, série dans laquelle va prospérer Gai-Luron, cousin putatif de Buster Keaton et Droopy. Mais ce qui l'obsède, c'est Pilote. Il en rêve la nuit sans oser y aller. "C'était le phare de tout le monde, mais pour un débutant comme moi, ça n'était même pas pensable." De temps en temps, il appelle la rédaction et raccroche. Enfin, dégoulinant de trac, il s'y présente un jour de 1965 avec un échantillon de son travail -- six pages racontant les afffres d'un auteur de BD comique -- qu'il croit impubliable : la BD de l'époque est vouée aux héros (Tintin, Tarzan), et pas du tout aux problèmes de l'auteur. Mais Pilote le publie, et trois mois après, Goscinny lui propose de travailler avec lui sur Les Dingodossiers. Ce qui fait de Gotlib un homme honoré et heureux, mais vachement crispé : Goscinny ayant l'habitude de travailler avec des dessinateurs de la trempe d'Uderzo et Morris, il se sent un peu faiblard. D'ailleurs, au début, il l'est. Il apprend sur le tas, en dessinant des embouteillages, des phares bretons et toutes sortes de machins purement décoratifs -- que Goscinny adore lui faire dessiner. En avance sur leur temps, les Dingodossiers sont fraîchement accueillis, et Gotlib se fait engueuler par ses copains : il faut qu'il se trouve un héros, ce style de BD ne mène nulle part. En fait, elle mène tout droit à la Rubrique-à-brac, que Gotlib attaque en 1968, quand Goscinny, dépassé par le boum Astérix et le boulot qui en découle, lui demande de continuer en solo. En 1970, il scénarise Les Clopinettes dessinées par Mandryka, et Cinémastock, un pur joyau de rigolade qui doit autant à son talent burlesque qu'au fabuleux dessin d'Alexis. En 1971, il balance dans Rock and Folk une parodie du scoutisme plutôt décapante, Hamster jovial. En 1972, il crée avec Lob Superdupont, qui sera monté dix ans plus tard par Jérôme Savary et son Grand Magic Circus. C'est aussi en 1972 qu'il lance L'Écho des savanes avec Bretécher et Mandryka. En totale liberté, il pousse le bouchon encore plus loin et se met à rigoler avec les choses graves comme Dieu, le sexe et la scatologie. Rhââh lovely ! Il fait ça pour amuser sa crémière et les copains, mais l'explosion de l'Écho, qui ne dure pour le trio que le temps de dix numéros, éclabousse largement le monde de la BD. En 1972, il joue un gardien de prison dans L'An 01 de Gébé. On l'aperçoit en 1986 dans Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk, et il est (évidemment) le héros de And my name is Marcel Gotlib, court-métrage de Patrice Leconte commandé par la télé et jamais diffusé. En 1975, il coscénarise Les Vécés étaient fermés de l'intérieur (le premier long métrage de Patrice Leconte including Coluche, son premier long métrages aussi) et fonde, avec son copain Jacques Diament, le mensuel Fluide Glacial, qui va résister à tous les naufrages de la presse du genre. C'est dans ces pages qu'il crée en 1981 Pervère Pépère -- l'un de ses derniers exploits graphiques, puisqu'il abandonne peu à peu le dessin au cours des années 80. En 1991, il est intronisé Grand Prix d'Angoulême, et, selon la coutume, une exposition lui est consacrée l'année suivante, EuroGotlibLand. Après avoir rédigé une foule d'éditos hilarants pour Fluide Glacial, il publie en 1993 chez Flammarion J'existe, je me suis rencontré, roman autobiographique bourré d'humour et d'émotion, où il raconte sa vie d'enfant juif pendant l'Occupation.


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stan FREDO TOP 500 COMMENTATEURS le 29 avril 2011
Format: Album
Incroyable ! Réédité en novembre 2010, déjà épuisé ! Dans la foulée des Dingodossiers, déjà un poil déjantés mais plutôt policés avec des scénarios de René Goscinny (c'est-à-dire le patron de Gotlib !), les 5 tomes de la Rubrique-A-Brac ont eu à partir de la fin des années 1960 une influence incommensurable sur la BD d'expression francophone (sans parler de l'invention de la console de jeu vidéo, page 97). Toutes les formes d'humour voisinent ici avec un rare bonheur : ironie, parodie, absurde, slapstick, British, French, Mad, almanach Vermot, mise en abyme, dérision (of course!) etc. On observe aussi au long des 5 volumes la création de la BD "adulte" non pas seulement du point de vue du sexe mais de thèmes "adultes". J'ai lu ces 5 volumes à l'âge tendre de 11-13 ans et j'ai immédiatement été incité à moi aussi créer mes BD ! Un peu comme le Punk rock pour les musiciens (et encore moi) quelques années plus tard ! Je n'ai bien entendu jamais été publié mais bien d'autres auteurs comme moi inspirés et sacrément plus doués l'ont été. Je relis en ce moment même cette réédition intégrale (mes 5 tomes originaux sont en lambeaux à force d'avoir été lus et prêtés. Le tome 5 a même disparu). C'est à la fois comme si je redécouvrais ces histoires et comme si je les connaissais par coeur ! Sincèrement, Merci Merci Merci Marcel Gotlib pour tout ce que vous avez fait et les poilades d'enfer que vous avez semées.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gilles Delcourt le 22 janvier 2011
Format: Album
La mode est aux intégrales en bandes dessinées, surtout à l'approche des fêtes de fin d'année. Du coup toute nouvelle sortie est suspecte de récupération mercantile. Et bien pour cet ouvrage, n'ayez aucune crainte : l'œuvre est monumentale, magistrale et incontournable. La rubrique-à-brac, c'est une série de paires de planches publiées hebdomadairement dans Pilote à l'époque et qui allaient exploser les limites de la bande-dessinée française. Humour absurde (à l'anglaise cf les Monty Python), raffiné (l'étude des degrés de l'humour peut être enseignée telle quelle dans les écoles artistiques), poétiques (on n'est pas toujours loin des madeleines de Proust) mais humour toujours. Si vous deviez convaincre quelqu'un que la bande dessinée est un art majeur, il suffirait de lui mettre cette ouvrage entre les mains.

Ne vous laissez pas impressionner par l'aspect massif de l'ouvrage, il se déguste peu à peu comme les meilleures cuvées. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : une cuvée d'exception d'un grand vignoble. Rejoignez vite l'univers délirant d'Isaac Newton (qui d'autre que Gotlib pour vous faire hurler de rire avec un tel personnage ?), la coccinelle et autres professeurs farfelus. Avec cette édition intégrale vous n'en raterez pas une miette !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 500 COMMENTATEURS le 28 décembre 2013
Format: Album
Mince ! Les spéculateurs ont les boules ! Voici rééditée l'intégrale de la RAB épuisée depuis 2007 et dont les prix atteignaient des sommets .
Les retardataires peuvent se la procurer pour 46€ . C'est toujours pas donné mais les 400 pages de délire et -oui- d'émotion de Marcel Gotlib en valent le triple .
La RAB , c'est un ensemble de chroniques où le comique de répétition, celui de Keaton , de Chaplin et de Franquin règnent en maître . Comme chez Hergé , Gosciny ou Pratt , le lecteur se fabrique au fil des tomes une famille imaginaire aussi loufoque qu'attachante : Isaac Newton , véritable martyre de Gotlib , la coccinelle et ses brocolis , le professeur Burp et ses exposés animaliers sadiques, les enquêtes délirantes de l'inspecteur Bougret . Mais la RAB c'est aussi des parodies de films, des leçons de cinéma , un chant d'amour à Brassens et aux Beatles , les coulisses du journal Pilote et , vers la fin , une incursion dans la SciFi avec Druillet et l'onirisme avec Fred .

Mais la force de la RAB vient de son rythme hebdomadaire ne laissant aucun répit au lecteur par son énergie indispensable à ce genre d'exercice . La même qui fit le succès de Gaston Lagaffe . Quoiqu'il arrive on y lit l'humeur du moment de Gotlib .C'est souvent irrésistible , un peu vieillot , parfois bouleversant telle cette petite tombe et sa croix au bas d'une planche très drôle symbolisant la mort de l'enfant de Gotlib au plein milieu de son boulot.

Rarement des caractères de papier n'auront semblé aussi vivant sous la plume d'un dessinateur .
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Audrey B TOP 500 COMMENTATEURS le 10 janvier 2014
Format: Album
C'est bien la première fois que je commente un produit AVANT de l'acheter mais j'ai des excuses.
D'un j'ai déjà lu, relu et rerelu la RAB tant de fois que je suis pardonnée. De deux je l'ai commandée pour mon anniversaire donc on m'excusera les deux jours avant de l'avoir entre les mains.

Depuis des années que je guette internet dans l'espoir de trouver cette intégrale à un prix décent (mwahahahah genre!), imaginez ma surprise en lui tombant dessus dans un recoin du rayon de BD de cultura! Je n'en ai point cru mes mirettes!
A côté de moi des ados feuilletaient "les sisters", "les nombrils " ou je ne sais quoi. J'avais envie de leur asséner de grands coups de RAB sur la tête en criant "Vous voulez de la BD?? En voilà!!!" (Je n'ai au passage rien contre les ouvrages sus-nommés!)

Comment résumer cette oeuvre majeure? La RAB est un monument tant en BD qu'en littérature. Gotlib c'est à la fois un trait unique, détaillé, mobile, des personnages, des expressions, mais également une plume acérée à l'humour décapant, un humour qui fait mouche qu'il soit fin ou tout pourri - et assumé! (et sinon comment vas-tu yau de poêle?). Gotlib et la langue française en voilà une grande histoire d'humour. J'ai découvert la RAB à 12-13 ans et je me suis plongée avec bonheur dans ces textes ciselés et incisifs pour ne plus jamais les oublier. Gotlib a été pour moi depuis une grande source d'inspiration.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?