Rue des Voleurs et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Rue des Voleurs a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Rue des Voleurs Broché – 18 août 2012


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,50
EUR 21,40 EUR 8,49

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Rue des Voleurs + Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
Prix pour les deux : EUR 28,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Mathias Enard

Né en 1972, Mathias Enard a étudié le persan et l'arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone. Avant Parle-leur de batailles et rois et d'éléphants, Prix Goncourt des Lycées 2010, il a publié trois romans chez Actes Sud : La Perfection du tir (2003, Prix des cinq continents de la francophonie), Remonter l'Orénoque (2005) et Zone (2008), salué par le prix Décembre 2008 et le prix du Livre Inter 2009.

Othmane Moumen

Comédien d'origine marocaine, Othmane Moumen sort 1er prix du conservatoire de Bruxelles. Il est co-fondateur de la compagnie «Chéri-Chéri» et co-auteur de Doffice, une pièce entièrement mimée. Il a également joué dans Le Dindon, La Tempête ou L'Étrange Mister Knight. --Ce texte fait référence à l'édition CD .

Revue de presse

"Chronique d’un monde à feu et à sang, Rue des voleurs est un modèle de reportage : incarné, renseigné, engagé. Mathias Énard y invente un genre littéraire nouveau : le conte journalistique, traquant la magie noire de la réalité." Marine Landrot - Télérama --Ce texte fait référence à l'édition CD .


Détails sur le produit

  • Broché: 256 pages
  • Editeur : Actes Sud; Édition : Actes Sud (18 août 2012)
  • Collection : Domaine français
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330012675
  • ISBN-13: 978-2330012670
  • Dimensions du produit: 15,1 x 2,3 x 25 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 133.847 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1972, Mathias Enard, qui a étudié le persan et l'arabe et fait de nombreux séjours au Moyen-Orient, vit à Barcelone. Il a publié cinq livres : La Perfection du tir (Actes Sud, 2003, Prix des cinq continents de la francophonie), Remonter l'Orénoque (Actes Sud, 2005), Bréviaire des artificiers (Verticales, 2007), Zone (Actes Sud, 2008, prix Décembre et prix du Livre Inter), Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (Actes Sud, 2010, prix Goncourt des lycéens) et L'Alcool et la nostalgie (Inculte, 2011).

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-marie lambert TOP 100 COMMENTATEURS le 20 septembre 2012
Format: Broché
A partir de la vie de Lakhdar,adolescent marocain qui traverse la vie et l'histoire entre Tanger et Barcelone,Mathias Enard nous fait vivre les rêves et les passions d'une jeunesse prise entre misère,Islam et occident fantasmé ,par le truchement de la littérature...policière.Le roman commence comme Candide au Maghreb,se poursuit en roman picaresque et s'achève en une sombre et belle méditation,le héros gagnant dans le crime sa liberté.
L'impressionnante érudition de Mathias Enard sert une belle histoire,et les personnages sont campés avec finesse et humanité;loin d'être un "roman à thèse","rue des voleurs"(titre métaphorique!)est avant tout un roman vraiment contemporain,ancré dans l'histoire immédiate et dans le monde des déclassés de la mondialisation.
L'on peut toutefois regretter que l'auteur ne persévère pas dans les fulgurances stylistiques de "Zone",son chef-d'oeuvre,et qu'il pratique désormais une écriture plus "classique";c'est néanmoins un très beau roman,sans aucune once de démagogie ni de complaisance.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 21 septembre 2012
Format: Broché
Attention, Tanger ! Cette cité hautement littéraire, qui a fasciné tant d'écrivains-voyageurs, est aujourd'hui une sorte de symbole de la mondialisation avec sa zone franche d'exportation qui contraste avec le caractère oppressant de la société marocaine. La ville est le cadre principal de Rue des voleurs, un roman où Mathias Enard s'est littéralement glissé dans la peau d'un jeune marocain "normal", enfin presque, qui va vivre en accéléré des événements qui vont bouleverser sa vie. Le livre est une véritable gageure : rapide, incisif, très direct dans son style, prosaïque même par endroits, il prend le temps de creuser en profondeur le portrait psychologique de son héros, Lakhdar, ses contradictions et ses tiraillements incessants, de son goût pour le polar à son désir d'amour en passant par ses relations complexes avec la religion. La toile de fond, sociale et politique, est loin d'être un simple décor : le printemps arabe embrase les pays voisins, l'attentat de Marrakech traumatise le Maroc, la crise frappe de plein fouet l'Espagne, là où Lakhdar vient "échouer", plus précisément à Barcelone, encore une ville à multiples visages. Enard n'oublie pas les personnages secondaires : islamistes, marins, amoureuse occidentale, etc. Ils sont mystérieux, énigmatiques, admirablement campés. Rue des voleurs est un roman d'une richesse considérable, témoignage réaliste d'une époque en mouvement où toute quête identitaire se heurte à la violence d'une société qui ne fait de cadeau à personne. Et surtout pas à une jeunesse en quête d'espoir ou d'idéal.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Béatrice le 3 octobre 2012
Format: Broché
Deux jeunes gens, deux pays.
L'une, espagnole, découvre les beautés de l'arabe littéraire et d'une civilisation du passé.
L'autre, marocain, rêve d'Espagne et de liberté.
Chacun est immergé dans un monde qui s'écroule et découvre la face cachée du pays rêvé.

Lakhdar imagine sa rencontre avec une jeune femme espagnole. Cette rencontre a lieu sous les traits de Judit.

Désillusion. Désenchantement.

La force de ce roman réside dans un amour malmené et dans son ancrage dans une période historique instable, la nôtre.

Lakhdar rêve de vivre sa sexualité librement, de choisir son destin. Mais les obstacles sont légion. Et il doit mener une lutte inouïe pour s'arracher à un monde dans lequel il se sent mal. Initiation à l'âge adulte. Une descente aux Enfers...

Dans ce roman Mathias Enard dévoile, derrière l'euphorie occidentale qui a suivi les "révolutions arabes", la libre diffusion d'un islam radical inhumain, à l'opposé des aspirations du héros, qui met aussi en danger les musulmans qui ont choisi la voie de la connaissance et du coeur, les Soufis (eux dont on parle si peu en Europe)...

Un roman dur, mais que je vous encourage à lire, tant il est d'actualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Macail TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 décembre 2012
Format: Broché
J'ai choisi de lire ce livre après avoir apprécié le talent de conteur de Mathias Enard dans Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants. Je ne suis pas du tout déçue par ce roman. Mathias Enard, qui connaît particulièrement les Pays arabes et l'Espagne nous livre ici sa vision du Printemps arabe et du déclin de l'Europe au travers des errances de Lakhdar.
Le narrateur, Lakhdar est un jeune marocain, rejeté par sa famille après avoir fauté avec sa cousine. C'est le départ de sa vie d'errance. Son meilleur ami, Bassam, lui fait rencontrer le Cheick Nouredine et son institution, la Diffusion de la pensée coranique. Lakhdar reprend confiance grâce à son métier de libraire pour l'association et l'amitié de Bassam, beaucoup plus ténébreux et croyant que lui. Tous deux rêvent vainement de l'exil en regardant les bateaux en partance pour l'Espagne. Mais le destin ne laisse jamais Lakhdar se reposer et chaque fois l'amour des livres lui redonnera un salut.
Hanté par ses démons et la mort de sa cousine, des victimes d'attentats et des Poilus de la guerre dont il saisit les fiches au kilomètre , Lakhdar hésite en permanence entre son pays et l'Espagne, pays de son nouvel amour, Judit. Lorsqu'il s'embarque sur l'Ibn Batouta (explorateur et voyageur marocain dont il aime les récits), il espère enfin mettre un pied sur le continent européen. Bien sûr, il se heurte là aussi au rejet, à la mort et comprend bien vite que cette Europe qui ne veut pas d'eux connaît elle aussi l'indignation de ses habitants.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?