• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Rugby Blues a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Amazon rachète votre
article EUR 1,98 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Rugby Blues Broché – 16 mai 2007


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 12,20
EUR 11,94 EUR 6,08

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Denis Tillinac célébre ici, avec sa plume vagabonde, les noces du rugby et de la littérature. Grand Prix de la Littérature sportive et Prix Populiste 1993.

Présentation de l'éditeur

Le rugby n'est pas un sport comme le foot, la politique ou la haute finance. C'est l'ingrédient corsé d'un art de vivre, le théâtre d'une dramaturgie aux rites compliqués, l'expression d'un patriotisme. Il existe une géographie du rugby, une morale, une esthétique, un langage, des figures légendaires - toute la culture d'un pays où les tuiles sont romaines, les accents chantants et les apéritifs anisés. Denis Tillinac habite ce pays depuis l'adolescence. Il a voulu célébrer, avec sa plume vagabonde, les noces du rugby et de la littérature. Tant qu'il y aura des Jenkins et des Cécillon pour commémorer le génie des Boniface ou la bravoure des Herrero, tant qu'on parlera de rugby à Tyrosse ou à La Voulte, la France de la joie de vivre ne sera pas défunte. Ce livre va éveiller de belles nostalgies et susciter quelques polémiques.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,98
Vendez Rugby Blues contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,98, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 176 pages
  • Editeur : La Table Ronde (16 mai 2007)
  • Collection : Les classiques du rugby
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2710329646
  • ISBN-13: 978-2710329640
  • Dimensions du produit: 19 x 1,2 x 13,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 452.233 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 10 mars 2007
Format: Poche Achat vérifié
A travers cette saga du rugby de terroir des années 60, des derbies Brive-Tulle, des matches terribles de poules opposant des villes-bastions du rugby de combat (St Vincent de Tyrosse, La Voulte, Dax....chant infini aux accents gascons, basques, languedociens...), Tillinac nous livre une vision mélancolique d'une France qui s'en

va : la France des campagnes, celle qui a donné au Pays un visage qu'on croyait éternel, immobile, immuable.

Puisqu'aujourd'hui, la mode est à la mondialisation, au brassage, au métrosexuel, aux conneries en tout genre camouflées sous le vague nom de modernité, le bouquin de Tillinac, c'est une sorte de feu de bois dans une grosse cheminée en pierre d'une vieille maison où l'on se réfugie après une ballade de fin de journée en campagne.

Et même si on doit la quitter et retourner dans la grande Métropole Urbaine, sans illusions ni appétance pour son mode de vie (survie) qu'elle offre, ça fait du bien, de temps à autre, de s'y réchauffer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par XENOPHON TOP 500 COMMENTATEURS le 23 décembre 2010
Format: Broché
...fondateur du rugby-Alcazar de Paris, du rugby du mauvais goût, du rugby du show-bizz, ce livre de Denis Tillinac qui, j'espère, lui filera une purge salutaire....

Le mépris affiché par le fondateur des Folies-Gladiateurs envers le "rugby-cassoulet" insulte la bonne bouffe, le rugby des Spanghero, Crauste, Carrière, Cester, Fouroux, Rives, Bastiat, Skrela, Cholley, Dauga, Palmié, Paco, Iraçabal, Dintrans, Paparemborde et tant d'autres qui figurent, telles les victoires de Bonaparte, à l'Arc de Triomphe du Rugby de Combat, couvre d'injures les charges de de cavalerie des Boniface, de Villepreux, d'Aguirre, de Sella, de Codorniou, de Blanco et met plus bas que terre Roger Couderc et son alter ego, Albaladejo.

Le rugby, devenu une sorte de football américain, n'a pas (encore) perdu son goût, ses vertus et ses défauts (calendrier aberrant, lutte FFR/LNR, querelles de clocher et embrouilles locales-cf la derniere en date concernant le CSBJ). Il marche (pour combien de temps encore) dans les pas de ce rugby de terroir que chante Denis Tillinac.

Denis Tillinac chante une France évanouie dans les limbes d'une modernité accablante d'ignorance, d'outrecuidance et d'infinie imbecillité. Le bon vieux temps n'était pas bon....ni âge d'or, ni paradis perdu, ni vertueux....il avait cependant quelques qualités qu'un mélange explosif d'hédonisme hyperindividualiste (on appelait ça égoïsme à l'époque) combiné à une vision enchanteresse de lendemains qui chantent la joie du bagnard dans son goulag ont détruit....
Tillinac n'est pas réactionnaire....il est bien trop intelligent pour cela....ni conservateur....
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?