Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 8,70
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Ajouter au panier
EUR 11,10
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : KAPPA MEDIA
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Rusty James

dans notre promotion 2 DVD = le 3e offert*


Prix : EUR 8,50 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par odyssees-numeriques et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
11 neufs à partir de EUR 3,49 5 d'occasion à partir de EUR 5,05
boutique Noël
Idées cadeaux DVD, Blu-ray & Séries TV
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique de Noël DVD, Blu-ray & Séries TV.

2 DVD achetés = le 3e offert

2 DVD achetés = le 3e offert
Vous pouvez profiter de cette offre sur près de 1100 titres du 8 décembre 2014 au 5 avril 2015 inclus. Pour profiter de l'offre, ajoutez à votre panier 3 DVD, et utilisez le code 2DVD3DEC.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Rusty James + The Outsiders [Édition Limitée]
Prix pour les deux : EUR 25,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Matt Dillon, Mickey Rourke, Diane Lane, Dennis Hopper, Diana Scarwid
  • Réalisateurs : Matt Dillon, Mickey Rourke, Diane Lane, Dennis Hopper, Diana Scarwid
  • Format : Noir et blanc, Couleur, Cinémascope, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0 Surround)
  • Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures
  • Date de sortie du DVD : 24 février 2009
  • Durée : 91 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • ASIN: B001KPKPY0
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.505 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Bandes-annonces

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Rusty James est un jeune délinquant perturbé qui tente d'égaler la réputation légendaire de son frèrre aîné, "Motorcycle Boy". Une nuit, alors que Rusty James et ses amis Smokey, Steve et B.J. sont impliqués dans une rixe, "Motorcycle Boy" rentre de Californie après une absence de deux mois. Après avoir révélé à Rusty certains secrets de famille concernant leur mère, les deux frères décident de tenter d'échapper à leur destin, au péril de leur vie.

Synopsis

Les aventures d'un jeune chef de bande dans l'Amérique des années 80...

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

44 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jack Felson sur 14 mai 2003
Format: DVD
Quand Coppola le mégalo s'essaie au film expérimental, voilà ce que ça donne: un chef-d'oeuvre. Le réalisateur du "Parrain" et d'"Apocalypse Now" a déjà tout gagné - deux Palmes d'Or et les Oscars du meilleur réalisateur et du meilleur film, du jamais vu jusqu'ici - quand il en arrive à adapter coup sur coup, avec "Outsiders" et ce "Rusty James", deux romans ultra-courts - toujours inédits en France -, écrits et publiés par Susan Edward Hinton à la fin des années 60, alors qu'elle n'avait même pas dix-huit ans. Avec "Rusty James", il signe une "Fureur de vivre" façon années 80 en même temps qu'une ode à la liberté individuelle, valable autant pour les animaux (oiseaux, poissons...) que pour les humains.
Ce chef-d'oeuvre vaut autant pour la splendide réalisation de Coppola que pour la première apparition au premier plan d'un jeune premier génial: Mickey Rourke. Coppola a tourné ce film en noir et blanc (avec de fugitifs plans couleur) parce que le Motorcycle Boy, légendaire chef de gang incarné par Rourke, est daltonien et ne distingue que très difficilement les couleurs. Après un exil de deux mois en Californie, il revient dans la ville de Tulsa, dans l'Oklahoma, et tente de remettre son cadet, Rusty James (Matt Dillon, excellent), devenu lui aussi chef de gang, dans le droit chemin. Mais à vingt et un ans seulement, c'est déjà un homme usé, dont la silhouette fatiguée et désabusée hante les rues désertes, balayées par le vent. Avec ce Motorcycle Boy, Mickey Rourke interprète magistralement le tout premier d'une série de personnages de loosers.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS sur 24 juillet 2009
Format: DVD
Un Coppola "culte", honni des américains mais adoré des français pour son côté iconoclaste et expressionniste. C'est une leçon de mise en scène, une baffe esthétique : cadrages superbes, plans osés, grand angle virtuose, brume obsédante, noir & blanc à peine nuancé de deux couleurs : le rouge et le bleu de ces deux poissons colorisés qui, dans leur aquarium, figurent l'emprisonnement du moi dans sa propre image, que chacun essaie de pulvériser.

Pulvériser son moi. "Motorcycle Boy" a réussi, son retour est celui d'un spectre daltonien qui a compris ; l'ombre de lui-même, comme sa vision du monde en noir et blanc (on voit le film à travers ses yeux), mais une ombre bienveillante qui passera son temps à sauver son frère, Rusty James, victime de sa jeunesse et de sa vitalité qu'on peut qualifier - paradoxalement - d'aveugle. Le premier est joué par un certain Mickey Rourke - révélation totale, sans doute son meilleur rôle jusqu'à... The Wrestler -, le second est campé par Matt Dillon, enfiévré, génial. A côté d'eux, Dennis Hopper est le parfait père alcoolique auquel on ne veut pas ressembler, l'image qu'on passe toute une vie à fuir. Il y a quelque chose de grec dans cette mythologie des voyous et cette exaltation des corps rebelles, un parfum de tragédie antique, suggérée plusieurs fois dans le film.

Stewart Copeland, ex-batteur de Police, travaillait ici sur sa première bande-originale et accompagnait le film de rythmes urbains qui fusionnent littéralement avec l'esthétique coppolienne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: DVD
Occulté par les succès que l'on sait dans la filmographie nébuleuse de Coppola, comme le serait une face B échouée sur une compilation de singles, Rusty James est une aeuvre envoûtante, insaisissable. Portée par un casting de jeunes pousses promises à un avenir radieux, elle permet un visionnage sur plusieurs degrés.

Tel une âme défunte dont l'accès au jardin des délices aurait été différé, le Motorcycle Boy reparaît en ville. Nous transmettant sa vision dématérialisée d'un monde privé de couleurs, dont les vagissements sont de lointains échos, il se penche sur l'épaule de son jeune frère. Et tente dans un effort solitaire et désespéré de l'entrainer hors des sentiers de la perdition.

Rusty James, lui, n'est rien qu'une petite frappe, un caïd de cour de récréation. Un crétin. Fantasmant une époque qu'il a connue au travers de son regard d'enfant, celle des gangs de rue et des codes d'honneur, il n'a qu'un souhait à l'esprit : la réactiver. Et suivre les traces laissées par l'ancienne gloire locale, son aîné magnifié.

Usant d'une large palette esthétique, prises de vue en biais, abondance de fumée et d'ombres, affrontements de rue chorégraphiés, Coppola nous présente son film le plus aérien, le plus onirique. Il n'est alors pas aisé de distinguer les contours des personnages. Le Motorcycle Boy - dans la peau duquel se révèle un Mickey Rourke habité, fiévreux - concentre toutes les attentions.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?