Saga Valta - tome 1 et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 9,01

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Saga Valta - tome 1 sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Saga Valta - tome 1 - Saga Valta [Relié]

Jean Dufaux , Mohamed Aouamri
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 14,45 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 4 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 5,99  
Relié EUR 14,45  

Description de l'ouvrage

31 mai 2012 Saga Valta (Livre 1)
Venu de Valta, Valgar le viking est aussi brave que séduisant... des qualités qui n'ont pas échappé à Astridr, la fille de Thorgerr aux cents guerriers. De leur union naît Gunnar, mais ce bonheur est d'extrêmement courte durée, car le père furieux rattrape le couple maudit quelques minutes après que leur amour a porté son fruit. En fuite, Valgar ne doit sa survie qu'à la lance qu'il porte, artefact légendaire qui attire l'attention du monstrueux Ogerth-le-sinueux. Ce dernier lui laisse la vie, contre la promesse de lui ramener un manteau rouge. Et Valgar aurait accepté n'importe quel marché pour pouvoir venger son bonheur perdu !

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Saga Valta   - tome 1 - Saga Valta + Saga Valta   - tome 2 - Saga Valta
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Jean Dufaux

Passionné de cinéma, il s'inscrit à l'Institut des Arts et Diffusion (Bruxelles). De 1969 à 1973, il s'y familiarise avec les procédés cinématographiques qui influenceront son écriture en bande dessinée.
Il devient journaliste à "Ciné-Presse", revue destinée aux professionnels du cinéma. Il se met à écrire des pièces de théâtre pour enfants ainsi que différentes nouvelles, avant de se lancer définitivement dans la BD.
Le journal "Tintin" est son premier port d'attache : en 1983, il co-scénarise (avec Vernal) la série "Brelan de dames" dessinée par Renaud. En 1985, il conçoit "Les aventures de Melly Brown" (dessin : Musquera). En 1986, il fait son entrée chez Dargaud avec "La toile et la dague" (avec E. Aidans) et "Beautifica Blues" (avec Griffo). 1987 est une grande année : il crée "Jessica Blandy" avec Renaud (éditions Novedi, puis Dupuis). Il lance "Giacomo C" avec Griffo, librement inspiré de Casanova. En 1988, Les "enfants de la salamandre" (dessin : Renaud - Dargaud) voit le jour et les tendances "fantastiques" qui hantent Dufaux sont mises en scène progressivement et à chaque fois sous un angle différent. Il considère ces tentatives comme un gigantesque puzzle où chaque album, chaque série, est une pièce nouvelle.
Dans un autre registre fantastique (tendance Vaudou), il concocte pour Paape et Sohier "Les jardins de la peur" (Dargaud puis les Humanoïdes Associés). A l'aube des années 90, sortent "Chelsy" (dessin : Joris - Glénat), "Avel" (dessin : Durieux), "Fox" (dessin : Charles) et "Santiag" (dessin : Renaud - Glénat).
Il publie une série consacrée aux écrivains qu'il aime : "Sade" (dessin : Griffo), "Pasolini" (dessin : Rotundo), "Balzac" (dessin : Savey), "Hemingway et Hammet" (dessin : Malès). En 1992, "Sang de lune" (Glénat) lui permet de lancer la jeune dessinatrice Vivianne Nicaise. Il réactive "Beautifica Blues", univers qui lui tient à coeur, dans un second cycle : "Samba-Bugatti". Un an plus tard, outre le lancement du cycle "Les voleurs d'empires" (dessin : Jamar - Glénat), il réalise enfin un vieux rêve en travaillant avec Rosinski sur "La complainte des landes perdues" (Dargaud). En 1994, il fait une incursion chez Aire Libre (Dupuis) avec "Monsieur Noir" (dessin : Griffo).
Passionné de cinéma, il s'inscrit à l'Institut des Arts et Diffusion (Bruxelles). De 1969 à 1973, il s'y familarise avec les procédés cinématographiques qui influenceront son écriture en bande dessinée.
Il devient journaliste à "Ciné-Presse", revue destinée aux professionnels du cinéma. Il se met à écrire des pièces de théâtre pour enfants ainsi que différentes nouvelles, avant de se lancer définitivement dans la BD.
Le journal "Tintin" est son premier port d'attache : en 1983, il co-scénarise (avec Vernal) la série "Brelan de dames" dessinée par Renaud. En 1985, il conçoit "Les aventures de Melly Brown" (dessin : Musquera). En 1986, il fait son entrée chez Dargaud avec "La toile et la dague" (avec E. Aidans) et "Beautifica Blues" (avec Griffo). 1987 est une grande année : il crée "Jessica Blandy" avec Renaud (éditions Novedi, puis Dupuis). Il lance "Giacomo C" avec Griffo, librement inspiré de Casanova. En 1988, Les "enfants de la salamandre" (dessin : Renaud - Dargaud) voit le jour et les tendances "fantastiques" qui hantent Dufaux sont mises en scène progressivement et à chaque fois sous un angle différent. Il considère ces tentatives comme un gigantesque puzzle où chaque album, chaque série, est une pièce nouvelle.
Dans un autre registre fantastique (tendance Vaudou), il concocte pour Paape et Sohier "Les jardins de la peur" (Dargaud puis les Humanoïdes Associés). A l'aube des années 90, sortent "Chelsy" (dessin : Joris - Glénat), "Avel" (dessin : Durieux), "Fox" (dessin : Charles) et "Santiag" (dessin : Renaud - Glénat).
Il publie une série consacrée aux écrivains qu'il aime : "Sade" (dessin : Griffo), "Pasolini" (dessin : Rotundo), "Balzac" (dessin : Savey), "Hemingway et Hammet" (dessin : Malès). En 1992, "Sang de lune" (Glénat) lui permet de lancer la jeune dessinatrice Vivianne Nicaise. Il réactive "Beautifica Blues", univers qui lui tient à coeur, dans un second cycle : "Samba-Bugatti". Un an plus tard, outre le lancement du cycle "Les voleurs d'empires" (dessin : Jamar - Glénat), il réalise enfin un vieux rêve en travaillant avec Rosinski sur "La complainte des landes perdues" (Dargaud). En 1994, il fait une incursion chez Aire Libre (Dupuis) avec "Monsieur Noir" (dessin : Griffo).
Dufaux est l'un des rares scénaristes à pouvoir mettre en scène des univers variés tout en garantissant au lecteur une écriture originale et reconnaissable. En 1997, avec Labiano, il crée "Dixie Road" (Dargaud) ; en 98, "Murena" (avec Delaby - Dargaud) et "Rapaces" sur un dessin de Marini.
En parallèle, mais chez Glénat cette fois, il sort la série "Ombres" avec Lucien Rollin au dessin, "Les révoltés" avec Marc Malès, et "L'Impératrice rouge" (1999) avec Adamov.
En septembre 1999, il crée "Niklos Koda", avec Olivier Grenson, dans la Collection Troisième Vague.

Mohamed Aouamri

Né en Kabylie en 1957, Mohamed Aouamri apprend les rudiments du dessin à l'Académie des Beaux-Arts de Douai puis de Reims.
Fort d'une carrière riche en dessins de pub et de communication, il sort son premier album de bande dessinée en 1990, Sylve (3 tomes parus de 1990 à 1998 chez Arboris), aux côtés du scénariste Brice Tarvel. Il réalise chez Soleil quatre albums de Mortepierre, toujours avec Tarvel.
Serge Le Tendre et Régis Loisel lui proposent de dessiner le sixième tome de la série culte La quête de l'oiseau du temps, sorti en novembre 2007 aux éditions Dargaud. Il a aussi été nommé président du 13e festival du disque et de la BD d'Évian-les-Bains en 2008.

Revue de presse

Venu de Valta, Valgar le viking est aussi brave que séduisant... des qualités qui n'ont pas échappé à Astridr, la fille de Thorgerr aux cents guerriers. De leur union naît Gunnar, mais ce bonheur est d'extrêmement courte durée, car le père furieux rattrape le couple maudit quelques minutes après que leur amour a porté son fruit. En fuite, Valgar ne doit sa survie qu'à la lance qu'il porte, artefact légendaire qui attire l'attention du monstrueux Ogerth-le-sinueux. Ce dernier lui laisse la vie, contre la promesse de lui ramener un manteau rouge. Et Valgar aurait accepté n'importe quel marché pour pouvoir venger son bonheur perdu !

Détails sur le produit

  • Relié: 56 pages
  • Editeur : Le Lombard (31 mai 2012)
  • Collection : Saga Valta
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2803630338
  • ISBN-13: 978-2803630332
  • Dimensions du produit: 31,2 x 23,6 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 124.669 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Saga : c'est plus fort que moi ! 6 septembre 2013
Par CB VAR TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Relié
Comment sur un univers d'Heroic Fantasy archi exploré et comment avec un scénario usé jusqu'à la corde (un fier guerrier part retrouver sa tendre épouse et son fils nouveau-né enlevés par son cinglé de père et est détourné du droit chemin par la femme de son nouvel ami) Dufaux arrive-t-il à susciter notre curiosité et notre intérêt jusqu'au bout de cet album ?? C'est un grand mystère et pourtant j'ai achevé la lecture en me promettant de me procurer le 2eme et dernier volume de cette "saga". Chapeau les artistes !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Kerbrat TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Relié
Valgar est a pris la fille de Thorgerr, avec laquelle il s'est enfui et a eu un fils. Poursuivi il se réfugie dans une tribu, où il ne va pouvoir résister aux charmes de la femme du chef .

C'est un premier tome qui sur un scénario classique, et de bonne qualité. Les dessins sont de très grande qualité, les couleurs intéressantes. On passe un excellent moment de lecture.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?