undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Du classique amusant ? Du qu'on peut proposer à nos "chères têtes blondes" comme apprécier à la maison de retraite ? Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, évidemment ! Et pourquoi pas dans cette version du Septuor Fantaisie des frères Capuçon, Gautier le celliste et Renaud au violon ? Nostalgie oblige, parce que c'est la version de mon enfance et qu'elle demeurera donc forcément irremplaçable, j'aurais pu opter pour la version avec le récitatif de Claude Piéplu d'un excellent texte de Francis Blanche (que je recommande en complément du présent), mais la musique du maître, un homme à l'air austère avec sa barbe bien taillée et son costume bien coupée, se suffisant à elle-même, pleine de fantaisie et d'humour qu'elle est, ce que Saint-Saëns était, aussi, est ici impeccablement interprétée, et n'a pas besoin de ce certes brillant artifice l'empesant de mots fondamentalement inutiles pour illustrer une musique aussi expressive. Et puis la présente version propose également un programme complémentaire à la courte œuvre (22 minutes et quelques secondes) avec une virevoltante Fantaisie pour Violon et Harpe (excellent duo de Marie-Pierre Langlamet et Renaud Capuçon), trois belles compositions émotionnelles pour violoncelle et piano (Gautier Capuçon et Frank Braley, respectivement) avant un final en beauté orchestrale de chambre avec un Septuor plein de finesse et de maîtrise où la trompette (pourtant pas mon instrument préféré dans la musique classique), instrument soliste ici, trouve sa juste place par la belle interprétation de David Guerrier. Bref, outre l'incontournable Carnaval, c'est un excellent programme introductif à l'œuvre de Saint-Saëns qui est proposé, idéal pour le néophyte et pas inutile pour le spécialiste pour autant.

Le Carnaval Des Animaux
1. Introduction Et Marche Royale Du Lion 2:08
2. Poules Et Coqs 0:43
3. Hémiones (Animaux Véloces) 0:36
4. Tortues 2:00
5. L'Éléfant 1:32
6. Kangourous 0:53
7. Aquarium 2:23
8. Personnages À Longues Oreilles 0:45
9. Le Coucou Au Fond Des Bois 2:33
10. Volière 1:07
11. Pianistes 1:20
12. Fossiles 1:16
13. Le Cygne 3:05
14. Final 1:52
-
15. Fantaisie Pour Violon & Harpe Op. 124 12:45
16. Romance Pour Violoncelle & Piano Op. 36 3:20
17. Prière Pour Violoncelle & Piano Op. 158 5:14
18. "Mon Coeur S'Ouvre À Ta Voix" (Samson Et Dalila) 2:48
Septuor Op. 65
19. I Préambule: Allegro Moderato 4:07
20. II Menuet: Tempo Di Minuetto Moderato 4:09
21. III Intermède: Andante 4:12
22. IV Gavotte & Final: Allegro Ma Non Troppo 3:36

Cello ' Gautier Capuçon (tracks: 1-14,16-22)
Clarinet ' Paul Meyer (tracks: 1-14)
Double Bass ' Janne Saksala (tracks: 1-14,19-22)
Flute ' Emmanuel Pahud (tracks: 1-14)
Harp ' Marie-Pierre Langlamet (tracks: 15)
Percussion ' Florent Jodelet (tracks: 1-14)
Piano ' Frank Braley (tracks: 1-14,16-22), Michel Dalberto (tracks: 1-14)
Trumpet ' David Guerrier (tracks: 19-22)
Viola ' Béatrice Muthelet (tracks: 1-14,19-22)
Violin ' Esther Hoppe (tracks: 1-14,19-22), Renaud Capuçon (tracks: 1-15,19-22)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2011
Belle interprétation, contrastée, sensible, percutante lorsque nécessaire.
Comme dans beaucoup de versions, le violoncelle, joué "piano", paraît anémique dans "Le Cygne".
Prise de son de bonne quamlité.
un bon enregistrement, parmi le nombre, de cette oeuvre pittoresque.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)