ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Saint Seiya - The Lost Canvas - Hades Vol.9 [Broché]

Masami Kurumada , Shiori Teshirogi
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 6,60 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 17 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Tous les tomes de la série Saint Seiya

Saint Seiya
Découvrez tous les tomes de la série Saint Seiya en cliquant ici.

Description de l'ouvrage

10 décembre 2009 SAINT SEIYA-HADES (Livre 9)

Le Grand Pope et Manigoldo, le Chevalier du Cancer, ont perdu la vie en combattant et emprisonnant le Dieu Thanatos. Cependant les forces d'Hades n'ont pas dit leur dernier mot et Hypnos envoie de nouveau certains de ses hommes à l'assaut du Sanctuaire. Parmi eux se trouve un Général puissant, Oniros, le Dieu des songes. Alors qu'ils se dirigent vers le Sanctuaire, El Cid, le Chevalier d'Or du Capricorne se met en travers de leur chemin. De son côté Tenma va aussi livrer un combat important contre son double, matérialisation de ses doutes et de ses peurs créée par Oniros lui-même… Un volume tournant dans la saga de la Guerre Sainte !


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Saint Seiya - The Lost Canvas - Hades Vol.9 + Saint Seiya - The Lost Canvas - Hades Vol.10 + Saint Seiya - The Lost Canvas - Hades Vol.8
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Revue de presse

Les volumes se suivent et ne se ressemblent pas dans cette série qui ne cesse de se bonifier ! L’intérêt est en permanence renouvelé, pas de redondance, nouveaux personnages qui apparaissent tour à tour, chacun apportant sa pierre à l’édifice…on est bien loin ici du schéma linéaire de la série d’origine. Bien entendu on retrouve le même schéma depuis le début…dés qu’un adversaire puissant apparaît, un chevalier d’or fait également son apparition pour se sacrifier avec les honneurs ; mais étant donné qu’on sait dés le début qu’ils doivent mourir (on ne refait pas l’histoire après tout), autant qu’ils meurent avec panache…et pour le moment ce fut le cas pour tous. L’auteur refait intervenir rapidement le temps de quelques cases, le charismatique Manigoldo, dernier adieu pour un départ tragique et émouvant…vraiment très réussi.
Le problème venant justement de là, les chevaliers d’or pour la plupart, meurent dés leur première apparition, ce qui laisse peu de temps pour s’attacher à eux et être affecté par leurs décès, mais l’auteur arrivant à mener sa barque correctement, s’en sort très bien, et arrive à leur insuffler une personnalité et à nous toucher.
Ainsi un retour est fait sur le sacrifice du grand pope qui a permis d’emprisonner une des plus redoutable menace protégeant Hadès : Thanatos le dieu de la mort.
Et là encore, la surprise est forte et l’effet fait carrément mouche : dans la première série, on connaissait, les Dieux jumeaux, Hypnos et Thanatos et les trois juges des enfers, seuls véritables obstacles avant Hadès…ce n’était pas suffisant pour sacrifier dix chevaliers d’or, même en trouvant d’autres astuces. Et bien que cela ne tienne, dans ce volume apparaissent les quatre dieux du monde des rêves, les fils de Hypnos ! (dont Kurokawa nous fait un petit historique en fin de tome, dans les pages bonus…excellente initiative qui mérite d’être signalé encore et encore). Quatre nouveaux ennemis possédant tous une classe folle et suffisamment de prestance et de charisme pour mériter d’entraîner un chevalier d’or avec eux ; et cette fois, se sera El Cid, le possesseur de l’armure du Capricorne qui est à l’honneur. Pour le moment il tient encore le coup, mais les quatre Dieux du monde des rêves ne sont pas encore tombés.
Tenma n’est pas oublié pour autant, il doit lutter contre ses propres désirs et souvenirs du passé, qui lui sont projetés par un des quatre Dieu. Et là nouvelle surprise : il revêt la Kamui de Pégase qu’on était loin d’attendre aussi tôt !

Tout ça pour dire qu’on a une nouvelle fois un tome de très grande qualité, que la série ne cesse de nous surprendre et de nous tenir en haleine…un must tout simplement !


erkael

(Critique de www.manga-news.com )

Biographie de l'auteur

Il habite la belle ville portuaire de Yokohama.

Tout jeune, Masami Kurumada est passionné par le manga. Après plusieurs concours, à 21 ans, il commence sa carrière dans l’hebdomadaire Shônen Weekly Jump. Un style vigoureux et un découpage percutant collent parfaitement à Ring Ni Kakero, une série qui se déroule dans le monde de la boxe. Avant la série qui le propulsera dans le panthéon des mangakas-cultes, Masami Kurumada imagine aussi Fuuma no Kojiro, la quête d’un personnage autour d’une épée sacrée ; puis Otoko Zaka, la vie difficile d’un homme soumis à de terribles épreuves. Passionné de mythologie, Kurumada y introduit déjà des références aux dieux grecs. Pendant quelques années, ces différentes parutions abordent les éléments qui nourriront le monde de Saint Seiya-Les Chevaliers du Zodiaque.
Masami Kurumada situe son manga en Grèce. Il crée en fait un sentaï* (voir lexique) mythologique, chaque Chevalier étant défini par une des cinq couleurs (rouge, jaune, rose, noir, bleu). Son goût pour les effets spéciaux le pousse à imaginer ses héros combattant à mains nues en concentrant leur énergie vitale. Il leur ajoute des armures puissantes : les Surplis. Les héros franchiront trois étapes : guerriers sacrés, combattants sacrés et enfin Saints. Naît ensuite l’idée d’une protection assurée par les constellations zodiacales. Après avoir compulsé des dizaines d’ouvrages sur les mythologies grecque, nordique et chinoise, Masami Kurumada les mélange avec subtilité pour en extraire cette saga extraordinaire de Saint Seiya, plus connue sous le nom des Chevaliers du Zodiaque. Masami Kurumada installe avec talent des héros vivants, sensibles et mus par une force intérieure intense, reflet de leur âme.

C’est en 1974 qu’il a fait ses vrais débuts de mangaka : il a commencé par dessiner « Suke ban Arashi », manga avec lequel il a gagné à un concours de fanzines. C’est ainsi que Masami Kurumada a entamé sa longue carrière.

Au Japon, « Ring ni Kakero », son premier grand succès public, restera dans les mémoires des lecteurs de mangas , plus encore que St Seiya. L’intensité et l’hommage rendu au manga « Ashita no Joe » de Tetsuya Chiba ont laissé une empreinte considérable dans le cœur des jeunes Japonais de l’époque.

A époque différente, impact différent. La publication de Saint Seiya a débuté en 1986 dans le « Shônen Weekly Jump » désormais célèbre même en Europe. L’engouement fut immédiat et, touchant un public très large, la série connaîtra toutes les adaptations possibles : dessins animés, jeux vidéo et même une comédie musicale en 1993 où l’on verra, composé de cinq garçons, le boys-band local SMAP monter sur scène et endosser les armures des chevaliers.

Saint Seiya deviendra le symbole des thèmes traités dans le « Weekly Jump ». En d’autres termes, c’est avec St Seiya que s’est réellement affirmé le style de l’hebdomadaire. C’est vraiment grâce lui qu’il a trouvé son lectorat et qu’il dépasse chaque semaine, les 5 millions d’exemplaires vendus.

Masami Kurumada connaît déjà le succès au Japon. La renommée mondiale arrive grâce à Saint Seiya. Son manga est rapidement adapté pour la télévision. Régulièrement diffusée, cette série est l’objet de jouets et divers produits dérivés. Elle a même été jouée en comédie musicale par le groupe Smap, un célèbre Boys Band japonais ! Après Saint Seiya-Les Chevaliers du Zodiaque, Masami Kurumada enchaîne avec Silent Knight. Depuis, il poursuit une carrière heureuse avec BT’X.


Détails sur le produit

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Kurokawa (10 décembre 2009)
  • Collection : SAINT SEIYA-HADES
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2351424514
  • ISBN-13: 978-2351424513
  • Dimensions du produit: 17,6 x 11,6 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 52.715 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bien 22 janvier 2013
Format:Broché|Achat vérifié
Un autre volume de cette très pationnante histoire qu'est le lost canvas mais surtout ce qu'il se passe avant les chevaliers du zodiaque
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Top 7 janvier 2013
Par Tissan
Format:Broché|Achat vérifié
Enfin je l'ai, The lost canvas, depuis le temps que je souhaiter avoir la série en scan, je suis au ange, je peut le lire ou je ve.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?