Salammbô (Classiques t. 32054) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 6,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Salammbô a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Salammbô Poche – 2 juin 2005


Voir les 28 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 42,39
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 33,01
Poche, 2 juin 2005
EUR 6,40
EUR 5,48 EUR 2,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,10
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 5,00
EUR 6,40 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Salammbô + L'éducation sentimentale
Prix pour les deux : EUR 11,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Nouvelle édition.

Présentation de l'éditeur


Il arriva juste au pied de la terrasse. Salammbô était penchée sur la balustrade; ces effroyables prunelles la contemplaient, et la conscience lui surgit de tout ce qu'il avait souffert pour elle. Bien qu'il agonisât, elle le revoyait dans sa tente, à genoux, lui entourant la taille de ses bras, balbutiant des paroles douces; elle avait soif de les sentir encore, de les entendre; elle ne voulait pas qu'il mourût! À ce moment-là, Mâtho eut un grand tressaillement; elle allait crier. Il s'abattit à la renverse et ne bougea plus. " Un prétexte à joyaux et à rêves " (Albert Thibaudet).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Salammbô contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 544 pages
  • Editeur : Folio (2 juin 2005)
  • Collection : Folio classique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070308782
  • ISBN-13: 978-2070308781
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 2,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 8.062 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Madamedub.com TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 juin 2010
Format: Poche
Voilà le roman inclassable de Flaubert, considéré par certains comme son chef d'oeuvre, par d'autres comme son grand raté.
Il est vrai que l'on semble au premier abord bien loin des préoccupations d'un Emma Bovary ou de Bouvard et Pécuchet.
Mais il ne faut pas se laisser tromper par le décor somptueux de la Carthage antique. SI "Salammbô" narre bien les combats qui opposèrent Hammilcar Barca (père du célèbre Hannibal) aux Barbares et aux Mercenaires, il ne s'agit pas pour autant d'une fresque historique, mais bien d'un roman moderne.

Salammbô est la fille d'Hammilcar, dont d'éprend Mâtho, le chef des Barbares. L' attirance que ressent Salammbô, aussi vivace que sa répugnance à son égard, sont rythmés et confondus par des scènes de bataille d'une violente étonnante (et d'une longueur quelque fois pesante).
Mais les images employées par Flaubert sont puissantes. Des éléphants aux trompes coupées, des hommes dévorés par les leurs quand la famine les a rendu fous, des lions crucifiés pour décourager leurs pairs de roder...

Flaubert n'épargne ni le lecteur, ni ses personnages dans cet âpre roman au goût de cendre et de sang. Ni même la belle Salammbô, qui paiera cher sa tentation et son désir, même dissimulés sous le masque de la violence et de la vengeance.
Culpabilité, violence et désir se mêlent à la manière destructrice finalement d'une Emma Bovary.
Cette héroïne orientale ne nous apparaît plus si lointaine, déesse déchue dans un monde en faillite.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Finity's end TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 18 juin 2014
Format: Poche
Salammbô est un roman que j’apprécie énormément car c’est un texte vivant , méticuleux et l’univers punique du texte est d’une présence et d’une intensité fabuleuse .

Si on se réfère aux sources historiques et que l’on a en mémoire le site de Carthage ( dans sa dimension punique ) avec un rien de connaissances sur la fin de la première guerre punique , ce texte est alors une lecture gratifiante , car il possède la puissance évocatrice nécessaire pour vous transporter dans l’antiquité , au pied des murailles de Carthage et pour imaginer son port militaire circulaire , ses arsenaux , pour imaginer aussi la citadelle de Byrsa et les champs et les vergers inclus dans les murs , le tissus urbain serré , les navires nombreux sur la mer écrasée de soleil .. .

Salammbô , quelques mots clef à ce sujet : Flaubert , romantisme , descriptions détaillées , antiquité , roman historique , orientalisme , tragédie ..

L’auteur nous transporte dans une atmosphère historique soignée , qui restitue assez bien le contexte dramatique de la toute fin de la première guerre punique .
Flaubert est bien documenté , il n’est pas véritablement fidèle à l’histoire évènementielle de ce conflit implacable entre Carthage et ses mercenaires et alliés révoltés . Mais l’ambiance et les enjeux matérialisés par le roman sont historiquement valides et éloquents .
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 26 janvier 2014
Format: Poche
Salammbô/Gustave Flaubert/ Delenda est Carthago
Avant d’aborder ce monument littéraire qu’est Salammbô, publié en 1862 après cinq années de labeur et la lecture par Flaubert de centaines d’ouvrages antiques, un petit rappel historique est nécessaire.
C’est vers le Xé siècle avant J.C. que l’expansionnisme phénicien atteint les rivages de ce qui est aujourd’hui la Tunisie. Venus de Tyr leur capitale (aujourd’hui au Liban), les Phéniciens (appelés aussi Puniques) vont coloniser la Tunisie, la Libye, le sud de l’Espagne, la Corse, la Sardaigne, la Sicile et les Baléares.
La fondation de Carthage remonte au VIII é siècle avant J.C.
Cette colonisation forcenée incommode Rome qui pour rester maîtres du détroit de Messine entament la Première Guerre Punique qui durera 23 ans (264-241) et se soldera par la défaite des Carthaginois et de leur chef Hamilcar Barca lors de la bataille navale des iles Egates. La Sicile est perdue et contre l’avis d’Hamilcar le parti de la paix signe avec les Romains.
Pour tenir la durée de cette guerre, les Puniques avaient engagés de nombreux mercenaires issus de toutes leurs colonies. A l’issue de la guerre, Carthage est ruinée et la solde n’a pas été payée : c’est la révolte des Mercenaires contre Hamilcar et ses généraux, qui va durer trois ans (241-238) qui est relatée dans ce roman.
Cette révolte est menée par Spendius le gaulois et Mathô le libyen.
Finalement la solde sera payée au cours d’un festin mémorable mais insuffisamment selon les chefs mercenaires.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?