Samedi et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Samedi Broché – 2006


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 2006
EUR 10,00

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Roman. Traduit de l'anglais par France Camus-Pichon. NRF


Détails sur le produit

  • Broché
  • Editeur : Gallimard (2006)
  • ASIN: B009LKB0IQ
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Ian McEwan a passé une grande partie de sa jeunesse en Extrême-Orient, en Afrique du Nord (en Libye), et en Allemagne, où son père, officier dans l'armée britannique, était envoyé. Il a fait ses études à l'université du Sussex et l'université d'East Anglia, où il a été le premier diplômé du cours d'écriture créative créé par Malcolm Bradbury. Insolite et insolente, provocatrice, hautement originale, l'œuvre de Ian McEwan surprend par ses tours de force de concision et d'humour. L'auteur joue avec les énigmes qui sont l'essence de la narration. Tous ses romans affichent une parenté lointaine, sous forme de simulacre, avec l'énigme policière. Il a publié plusieurs nouvelles et romans pour adultes et, en 1994, "Le Rêveur", un recueil de nouvelles pour la jeunesse.
© Annalena McAfee

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par mary VOIX VINE sur 18 mars 2008
Format: Broché
Si l'on débute la lecture de ce roman en imaginant se lancer dans un thriller, on risque d'être déçu. En effet, ici, pas de surabondance d'actions violentes à chaque page, pas de rythme effréné de l'action. Non, ce roman est le récit d'un samedi presque ordinaire dans la vie d'un homme sans problèmes: un métier qui le passionne, une vie de couple épanouie, des enfants qui réussissent dans le domaine de leur choix, donc un homme heureux! Et c'est l'irruption déraisonnée et brutale d'une violence gratuite et terrorisante qui va casser la monotonie de cette journée.
La prouesse de l'auteur est de nous faire vivre ce samedi au même rythme que son personnage le vit. La plus grande partie du roman suit la lenteur d'un samedi de congé avec ses rites et son agréable oisiveté. Notre lecture vagabonde, avec la pensée du héros, dans sa vie familiale, professionnelle, dans l'actualite et son cortège d'événements inquiétants...
Et soudain, pour une broutille, tout bascule. Une autre réalité vient frapper à la fois le personnage et le lecteur, celle de la présence permanente et incompréhensible de la violence gratuite. Et, à la douce lenteur de ce samedi succède la précipitation: de l'action, des pensées du héros, du rythme du récit.
Beaucoup de finesse dans ce roman où rythme de l'action et rythme de la lecture se superposent. On y retrouve, d'une certaine façon, les fameuses "règles" du classicisme (une journée, un lieu, une action). Beaucoup de finesse aussi dans le personnage principal dont on suit systématiquement le cheminement de la pensée,aussi surprenante soit-elle.
Un roman intelligent, tant dans sa forme que dans son contenu.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Verbena TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 5 février 2010
Format: Broché
L'auteur décrit avec luxe de détails et une acuité visionnaire les états d'âme d'un neuro-chirurgien londonien qui va voir son samedi (journée normalement sereine, habituelle) voler en éclat dans un instant de confrontation violente...
Faisant monter très lentement la tension autour de "l'incident" qui va faire basculer la journée de son personnage principal, McEwan traite avec une honnêteté intellectuelle confondante des thèmes de la guerre en Irak, des attentats extrémistes, de la menace constante planant sur nos vies bien réglées d'occidentaux.
Mais il ne cède jamais à la paranoïa, et prend le tend de s'attarder sur ce qui fait la beauté des êtres humains : les liens familiaux, tourmentés mais indéfectible, la poésie, la musique blues (magnifique description que l'affection de l'auteur pour ce genre musical). La vie.

Samedi, une ode douce-amère à nos vies d'occidentaux privilégiés, dans ce qu'elle ont de plus beau et parfois de plus terrifiant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par viou1108 sur 17 août 2012
Format: Broché
Ce devait être un samedi parfait dans la vie idéale d'Henry Perowne. Celui-ci a tout pour être heureux: brillant neuro-chirurgien, aimé et amoureux depuis plus de 20 ans de sa femme brillante avocate, avec deux brillants enfants futurs grands artistes. Et en cette belle journée où Londres voit défiler des manifestants contre la guerre en Irak, le programme d'Henry est réglé comme du papier à musique: squash avec un collègue, emplettes pour le dîner de famille du soir, visite à sa mère dans sa maison de retraite,...et puis, inévitablement, le grain de sable dans ce bel engrenage: un léger accident de voiture au coin de la rue, et c'est la violence qui s'invite dans cette existence si bien protégée.
Violence à retardement, cependant, puisque, comme pour tout le roman, le rythme est lent (350 pages pour raconter une seule journée). La tension monte par paliers, entre introspections du héros et phases d'action, ou plutôt d'interactions avec d'autres personnages.
Mais ne vous attendez pas à un thriller haletant, ceci n'est pas un turn-pager à lire jusqu'au bout de la nuit. Pour un suspense autrement plus dramatique, voire tragique (même si ce n'est pas non plus un polar), voyez plutôt Amsterdam (le meilleur que j'aie lu de cet auteur, au-dessus également d'Expiation et Sur la plage de Chesil).
Il s'agit ici du décorticage du ressenti du héros (ou plutôt anti-héros?) et de ce qui se passe dans la tête des personnages (normal, me direz-vous, on a affaire à un neuro-chirurgien ).
Ce roman n'est ni lumineux, ni totalement sombre puisqu'il se termine sur une note positive (les mauvaises langues diraient "sur un happy end" ).
Selon moi, un roman moyen, un peu ennuyeux, un peu agaçant même de par les descriptions quasi maniaques des états d'âme du personnage principal.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Perrier sur 1 février 2009
Format: Broché
quel samedi ! un livre parfaitement construit, des personnages attachants, un sens de la description, on se balade dans Londres avec Henry Perowne et puis des sentiments forts et sains (c'est si rare dans le roman actuel), en bref un livre qui nous laisse, une fois terminé, une impression de bien être, voire de bonheur !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barbalala VOIX VINE sur 17 juin 2010
Format: Broché
Henry Perowne, chirurgien, père de famille sans histoires, heureux dans son couple, vit à Londres et se prépare à recevoir ses enfants et son beau-père pour un dîner de famille. On passe un samedi en sa compagnie, sur fond de manifestations contre la guerre en Irak post 11 septembre et de crainte de possibles attaques terroristes. Il va jouer au squash avec un collègue et s'interroge sur l'opportunité d'une intervention en Irak, sur les certitudes des manifestants, qu'il ne parvient pas à partager. Comme dans tous les romans de McEwan, un incident fera basculer sa vie et le mettra en présence de la violence qu'il redoute.

Ce livre parvient à nous replonger complètement dans l'ambiance des années qui ont suivi le 11 septembre et les débats de l'époque. On y trouve aussi beaucoup de suspense et des échanges très drôles entre générations. J'ai ressenti une énorme empathie avec le narrateur, que j'ai eu grand plaisir à accompagner dans ses pensées durant cette longue journée. Vraiment un très bon roman qui se lit d'une traite.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?