Amazon rachète votre
article EUR 3,60 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Sandman, tome 11 : Nuits éternelles Album – 18 février 2004


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 190,29 EUR 39,00

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Avant de s'imposer comme l'un des plus grands auteurs de littérature fantastique, Neil Gaiman a d'abord mené une carrière fulgurante dans le monde du comic book. Sa série Sandman a fait de lui une véritable star aux Etats-Unis, grâce à un mélange très personnel de mythologie et de fantastique, où l'humour et le macabre font bon ménage et sont servis par une écriture raffinée et flamboyante
P. Craig Russell dessine l'histoire de DEATH et d'une journée sur une île près de Venise, journée qui dure une éternité
Milo Manara illustre une histoire d'amour et de DESIRE à une lointaine époque où une jeune femme apprend que tout désir à un prix
Miguelanxo Prado nous permet de suivre DREAM à l'aube des temps dans un rêve où les étoiles parlent, et où même les éternels sont jeunes
Bill Sienkiewicz nous montre par qui et comment est mené une mission au royaume de DELIRIUM
Barron Storey trace quinze portraits déchirants de DESPAIR
Glenn Fabry dessine une histoire où des archéologues mettent à jour le futur et en apprennent trop sur DESTRUCTION
Frank Quitely illustre le commentaire final de DESTINY sur ces Nuits Eternelle


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,60
Vendez Sandman, tome 11 : Nuits éternelles contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,60, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Album: 146 pages
  • Editeur : Delcourt (18 février 2004)
  • Collection : Contrebande
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2847893989
  • ISBN-13: 978-2847893984
  • Dimensions du produit: 26 x 18 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 536.808 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par "ro188" sur 8 mars 2004
Format: Album
Je l'ai lu hier soir, et ma première réaction après lecture, fut : "wouaw, ce que c'est beau...". Je ne parle pas uniquement du graphisme, mais de l'ensemble : le dessin, le texte, la mise en page, la narration... Indubitablement, cette BD est une oeuvre d'art, voire un recueil d'oeuvres d'art.
Je vais prendre chacune des 7 histoires dans l'ordre de lecture :
- Death : le graphisme est basique, dans le style comics américain. L'histoire est agréable, mais assez simple en définitive, quoique bénéficiant d'une très bonne narration de la part de Neil Gaiman. Bref, cette première histoire est juste une mise en bouche assez réussie à mes yeux. Et comme toujours, le charme de "Death" est bien présent.
- Desire : indéniablement, Manara a donné le meilleur de lui-même pour cette nouvelle. Le dessin est beau, joliment coloré, les femmes superbes. Bon, je dois avouer que, personnellement, le dessin de Manara m'énervent un peu, car j'ai le sentiment de revoir sans arrêt les mêmes femmes et les mêmes histoires dans toutes ses BDs. Mais il passe cependant bien ici, et on a ainsi droit à une dizaine de très belles planches toutes en couleurs. Quant à l'histoire, une fois de plus, elle n'est pas exceptionnelle mais pas désagréable, quoique le personnage de Desire soit à mon avis un peu trop en retrait.
- Dream : Alors là, superbe ! Le dessin est vraiment beau, autant au niveau du trait que de la colorisation et tout. C'est un régal pour les yeux. Et comme le scénario lui aussi est bon, cette histoire laisse un très bon souvenir.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Présence TOP 50 COMMENTATEURS sur 18 décembre 2011
Format: Album
La série mensuelle Sandman s'est arrêtée en 1998 avec une conclusion claire et définitive. Neil Gaiman y avait ajouté une coda sous la forme d'un texte illustré (The Dream Hunters, en anglais) en 1999. Avec ce tome paru en 2003, Neil Gaiman revient à nouveau à l'univers de Morpheus sous la forme de 7 histoires courtes, chacune consacrée à l'un des Endless.

Death - En 1751, sur îlot proche de Venise un groupe de nobles organise les festivités de la nuit qui s'ouvriront sur la mort du maître de céans écrasé sous un éléphant entre 2 vierges. Non loin de là, à l'époque contemporaine, un homme déambule à Venise à la recherche d'une femme qui est l'incarnation de la mort. Cette histoire est illustrée par P. Craig Russel (qui a collaboré à plusieurs reprises avec Gaiman : Ramadan dans Fables et réflexions et Les mystères du meurtre) dans son style si délicat et si fragile. Les illustrations sont un bijou de subtilité. L'histoire est agréable à lire, mais le personnage de Death est en dessous de ce à quoi Gaiman nous avait habitué.

Desire - Aux environs du premier siècle de notre ère, une jeune femme n'a d'yeux que pour un homme exceptionnel qui saute sur tout ce qui bouge.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?