undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 juillet 2013
Parfait pour connaître de l'intérieur la jeunesse russe déboussolée, sans travail,sans espoir aucun, qui se perd dans l'alcool et la "baston". Elle ne peut compter ni sur les parents résignés à leur vie misérable, ni l'état corrompu. A cet égard les descriptions des conditions de vie misérables de la société pourraient presque faire comprendre que ces jeunes se réfugient dans des mouvements d'Extrême Droite qui les utilise pour leur capacité à cogner.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alexandre/Sacha/San'kia entre 22 et 25 ans vivant à 500kilomètres de Moscou, mère infirmière dans un dispensaire publique avec un salaire de misère, père professeur de philosophie mort à cause d'abus d'alcool, désoeuvré, intelligent, fataliste, en brin naïf, membre actif d'un groupuscule d'extrême gauche (les Soyouzniki) appelant à la révolution, à la fin du régime fort actuel boursouflé de corruption, commettant des actes de vandalismes avec l'enthousiasme de la jeunesse et aussi ridiculisant les membres du gouvernement par des actions d'humiliations publiques, il revendique ainsi que ses camarades l'homme russe authentique, fort et doté d'une grande âme "De nos jours, ce sont nos instincts qui tiennent lieu d'idéologies ! Les forces motrices de notre organisme ! Les guides intellectuels , c'est du passé, ça a disparu pour toujours." p237, il fume cigarette sur cigarette, il descend des litres de vodka, il se ferra arrêté, tabassé et torturé sans pour autant dénoncer quiconque, il a des filles ainsi sans chercher Mais ce qu'il veut c'est une véritable action qui renversera le gouvernement actuel (Poutine et compagnie)-ce Sacha est omniprésent dans le livre tout ce qui se passe est filtré au travers de sa vie... c'est dans un style vif, nerveux, rapide -magnifiquement bien rendu par la traductrice Joëlle Dublanchet- qui avance par saccades, qui gangue parfaitement notre héros autant dans une manifestation qui se termine en pur acte de vandalisme "Sacha accomplissait sa tâche, la tête froide, et chassait tout sentiment, hormis le désir de casser et de démolir le plus possible." p19, que se rendant chez ses grands-parents dans un petit village perdu et sans route "Le village était entrain de disparaître et de mourir -on le sentait partout. Il se détachait comme un glaçon crevassé, dur, noir, et flottait lentement." p43, que dans son profond dégoût de la société actuelle, que dans ses histoires de lit, que dans son comportement de parfait voyou, qu'en compagnie de ses jeunes compagnons de lutte (ce parti existe bel et bien, il est effectivement des plus mal vu par le gouvernement actuel ; ce que j'ai appris dans l'excellent Limonov de Emmanuel Carrère, Limonov en serait le fondateur et le gourou mythique) et ainsi de suite. Je vais citer un passage alors que Sacha est en partance pour commettre un acte violent qui pourrait lui coûter très cher :

"(...)Le train avançait -comme une veine qu'on étirait. Elle n'allait pas tarder à se rompre, et à l'intérieur exploserait une douleur terrifiante, et les vaisseaux des yeux éclateraient. ...Peut-être pas une veine, mais plutôt un nerf à l'intérieur d'une gencive malade, d'une dent creuse - et à la suite de ce nerf viendrait toute la tête, avec des yeux fous, comme si ce nerf s'était ramifié, et avait pénétré profondément dans le crâne, faisant le tour du cerveau et rongeant l'os crânien lui-même. Si on s'avisait de tirer sur ce nerf, c'est toute la tête qui serait en miettes. Sacha se tournait et se retournait sur sa couchette du haut. (...)" p280

Il y a une tension continuelle, il y a peu de moments de pause dans ce livre où notre héros est sans cesse à l'affût.
0Commentaire10 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,00 €
16,00 €