Sans feu ni lieu et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 6,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Sans feu ni lieu a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Sans feu ni lieu Broché – 9 mai 2006


Voir les 8 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 6,80
EUR 6,16 EUR 1,42
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,70 EUR 0,01
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,40
CD audio
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00 EUR 15,00

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Sans feu ni lieu + Un peu plus loin sur la droite + Debout les morts
Prix pour les trois: EUR 18,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

Clément Vauquer est une rareté. Il est stupide au point d'exécuter ce qu'on lui demande de faire sans se poser de questions, et assez aveugle pour ne pas voir la tombe qu'on creuse sous ses pieds. Pour un manipulateur, c'est une véritable aubaine. Lorsque son portrait s'étale à la une de tous les journaux et qu'on l'accuse d'être le tueur en série de jeunes parisiennes, il n'y a que la vieille Marthe pour croire à son innocence. Cette ancienne prostituée, qui avait pris Clément enfant sous son aile, va tout faire pour prouver l'innocence de "son petit". Elle fait appel à Louis Kehlweiler, ancien client et ami de longue date, qui va mener l'enquête avec son équipe d'érudits, les Évangélistes.

Fred Vargas, l'une des plus talentueuses représentantes du polar français, reprend les personnages de Un peu plus loin sur la droite, et continue la saga des Évangelistes, son trio d'enquêteurs lunaires. Il leur faudra déployer ingéniosité et sagacité pour venir à bout d'une sanglante machination, où poésie rime avec crimes en série. --Christophe Dupuis --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

- C'est un crétin ou quoi, ce type ? Louis Kehlweiler s'énerve. Cette histoire ne tient pas debout ! Il ne fait de doute pour personne que Clément Vauquer est bel et bien coupable des deux meurtres dont on l'accuse. En outre, la police possède son signalement, il ne restera pas longtemps en cavale. Oui, mais Clément, l'accordéoniste demeuré, est un protégé de la vieille Marthe... Cela suffit pour que Kehlweiler demande à Marc, Lucien et Mathias de cacher le fugitif quelques jours. Personne n'ira le chercher dans la baraque pourrie qu'ils habitent, au fin fond du 18e arrondissement. Le temps d'aller à Nevers, là où tout a commencé...


Détails sur le produit

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : J'AI LU - LIBRIO (9 mai 2006)
  • Collection : J'ai lu Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290353353
  • ISBN-13: 978-2290353356
  • Dimensions du produit: 17,5 x 11,2 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (38 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.840 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Fred Vargas est née en 1957, il s'agit là de son nom de plume pour l'écriture de romans policiers. Passionnée d'archéologie, pendant toute sa scolarité, elle ne cesse d'effectuer des fouilles. Elle suit des études d'histoire, s'intéresse premièrement à la Préhistoire puis choisit d'orienter son parcourt sur le Moyen-Âge.
Fred Vargas a quasiment créé un genre romanesque : le Rompol. Avec 13 romans à son actif, tous parus aux Éditions Viviane Hamy, elle a été primée à plusieurs reprises notamment pour Pars vite et reviens tard qui se voit récompensé du Grand Prix des Lectrices de ELLE en 2002, du Prix des libraires et du Deutscher Krimipreis (Allemagne). Fred Vargas a su créer des personnages étonnants et attachants. Le plus célèbre des commissaires vargassiens, Jean-Baptiste Adamsberg, et son acolyte, Adrien Danglard, constituent des personnages récurrents des ouvrages de l'auteur. Les livres de Fred Vargas sont traduits dans une quarantaine de pays et sont adaptés au cinéma ou la télévision.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stéphanie le 5 mai 2014
Format: Broché
Retour aux sources avec ce Fred Vargas qui date de 1997 et quel régal ! On y retrouve le fameux trio des Évangélistes, Marc, Lucien et Mathias, trois historiens érudits qui partagent le même toit et qui n'hésitent pas à rendre service à leur vieil ami, Louis Kehlweiler, dit l'Allemand, lorsque celui-ci leur présente le suspect idéal dans une affaire de crimes en série.

Mais Clément Vauquer, accordéoniste et livreur occasionnel de fougères, est surtout un benêt au physique disgracieux. La seule à le comprendre et le défendre, c'est Marthe Gardel, une ancienne prostituée, qui serine Louis pour le disculper. L'Allemand est farouche, pas follement convaincu, pourtant il renoue avec ses anciens contacts dans la police pour traquer une piste.

La manière dont procède Fred Vargas pour dérouler ses intrigues est toujours extraordinairement originale, incontournable et parfaite. Son intrigue policière n'a certainement pas à rougir de ses prétentions modestes, car l'auteur excelle dans l'art des personnages : ses Évangélistes sont trois sympathiques gaillards, des illuminés calés dans leur époque de prédilection, et sont chapeautés par le Vieux, qui leur concocte des gratins copieux et savoureux.

Kehlweiler est un type plus froid, difficile à cerner, ancien homme d'action il s'est replié chez lui pour traduire la biographie de Bismarck et a pour seul compagnon son crapaud Bufo ! Sérieusement, on ne trouve pas ça partout. Et c'est ce qui me plaît tant dans les livres de Vargas, cette propension à l'excentricité qui ne déborde pas non plus vers des sentiers improbables ou absurdes. C'est décalé, assez drôle et faussement timbré. En bref, c'est tout bon !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laure COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 20 août 2004
Format: Poche
Ma première rencontre avec cette auteure de policiers, une bonne mise en appétit, du genre revenez-y, puisqu'il paraît que ses derniers sont parmi ses meilleurs. Ici, pas encore de commissaire Adamsberg pour mener l'enquête, mais des personnages récurrents aux 3 premiers romans : Louis Kehlweiler, dit l'Allemand, toujours accompagné de son crapaud Bufo, et les trois évangélistes, Lucien, Marc et Matthias, qui habitent 3 étages d'une même maison. L'histoire est assez brillamment menée, pleine d'humour, originale, peut-être même un peu trop (tirée par les cheveux ?) Le début est alléchant, ce pauvre idiot de Clément Vauquer qui semble accusé à tort de plusieurs meurtres de femmes, et qui vient trouver refuge auprès de Marthe, ex prostituée qui l'a élevé. Elle va le défendre bec et ongle, même si beaucoup de charges pèsent contre lui, et convaincre ses amis de mener l'enquête. Au fond, il semblerait que le plaisir ne soit pas tant dans l'intrigue (on a parfois une impression de répétition ou de lenteur) que dans les personnages savoureux que l'auteur met en scène, ils sont souvent attachants et hors du commun. C'est ce qui fait toute l'originalité de Vargas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Pascal Verrecchia le 11 août 2009
Format: Broché
J'ajoute un nouveau Fred Vargas au compteur après Les jeux de l'Amour et de la mort, L'homme aux cercles bleus, Ceux qui vont mourir te saluent, Debout les morts et Un peu plus loin sur la droite. D'ici peu, je vais arrêter de faire la liste... Elle devient encombrante.
Bon, d'un autre côté, ça montre que j'insiste et donc que j'aime. Et ce n'est pas cette nouvelle lecture qui va contredire l'axiome. Sans feu ni lieu est encore un excellent roman... On retrouve, avec plaisir, Louis Kehlweiler, le personnage principal de Un peu plus loin sur la droite et les Évangélistes (Marc, Mathias et Lucien) au complet cette fois-ci.
Ceux-ci ont d'ailleurs un rôle plus développé que dans Un peu plus loin sur la droite ou Marc et Mathias étaient avant tout spectateur.
A contrario, Kehlweiler perd un peu de sa superbe. Il apparait moins infaillible que précédemment, mais ce n'est pas forcément un mal pour l'histoire.
Celle-ci n'est tout de même pas de la même qualité que les meilleurs romans de l'auteur (du moins parmi ceux que j'ai lu jusqu'à maintenant), même si elle reste pleinement satisfaisante.
Pour résumer en quelques mots : pas le meilleur, mais encore un très bon bouquin de la Reine du Polar français.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
33 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nils Drisq le 23 juillet 2002
Format: Poche
Avec "Sans feu ni lieu", Fred Vargas nous offre un nouveau grand roman de littérature policière. Car c'est bien de littérature qu'il s'agit. Nous voilà bien loin des romans de gare à cinq sous !
Jamais dans l'un de ses romans, les personnages de Vargas n'auront été aussi attachants et aussi vivants. Il y a là bien sûr ses (anti ?) héros bien connus des romans précédents, les évangélistes et l'Allemand, dont on retrouve les occupations marginales, mais aussi le personnage principal du roman, Clément Vauquer, dont elle exploite avec drôlerie et tendresse l'imbécillité. L'intrigue, elle, comme toujours, est finement tendue et parsemée d'absurde.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?